Christoph Ernst Friedrich Weyse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christoph Ernst Friedrich Weyse

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Christoph Ernst Friedrich Weyse, peint par Christian Albrecht Jensen

Naissance 5 mars 1774
Altona, Drapeau du Danemark Danemark
Décès 8 octobre 1842 (à 68 ans)
Copenhague, Drapeau du Danemark Danemark
Activité principale Compositeur, organiste
Maîtres Johann Abraham Peter Schulz
Élèves Cornelius Gurlitt

Christoph Ernst Friedrich Weyse (né à Altona le 5 mars 1774 - mort à Copenhague le 8 octobre 1842) est un compositeur et un organiste danois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Weyse est né à Altona, qui est maintenant sur ​​le territoire allemand, mais appartenait au Danemark au moment où le compositeur est né. À l'âge de quinze ans, il est allé vivre chez un oncle à Copenhague, ville qu'il n'a plus quittée. Il a étudié la musique avec Johann Abraham Peter Schulz à Copenhague. En 1794, il a été nommé organiste à l'Église réformée de Copenhague puis a servi à la Cathédrale Notre-Dame de Copenhague après 1805. En 1819, il a été nommé compositeur de la cour. Il est mort à Copenhague.

Weyse a fait la connaissance de Constanze la veuve de Mozart, car elle a vécu à Copenhague de 1810 à 1820. Il avait des contacts réguliers avec son mari, le diplomate danois et conseiller Georg Nicolaus Nissen. Constanze Mozart estimait de manière très flatteuse la musique de Weyse.

En 1800 il a commencé à composer le singspiel Sovedrikken, mais un chagrin d'amour avec une de ses étudiantes (Julie Tutein), l'a empêché de travailler pendant plusieurs années. Après avoir assisté à une représentation du Don Giovanni de Mozart au Théâtre Royal en 1809, il a repris son travail et a fini Sovedrikken, qui a été représenté en 1809.

Il est surtout connu pour ses œuvres vocales, qui comprenait de nombreux singspiel, un Te Deum, un Miserere, une Cantate, et par dessus tout, des lieder sur des poèmes de Matthias Claudius, Johann Heinrich Voss et Ludwig Heinrich Christoph Hölty. Il a également composé sept symphonies et de nombreuses pièces pour piano seul. Sa musique a été quasiment oubliée pendant des années, mis à part quelques hymnes, mais aujourd'hui, une plus grande attention est accordée à ses œuvres majeures.

Titre de Romancer og Sange (publié en 1853)

Singspiel[modifier | modifier le code]

  • Sovedrikken (1809)
  • Faruk (1812)
  • Ludlam's hule (1816)
  • Floribella (1825)
  • Et eventyr i Rosenborg Have (1827)
  • Festen på Kenilworth (1836)

Liens externes[modifier | modifier le code]