Chef du gouvernement du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chef du gouvernement du Royaume du Maroc
Image illustrative de l'article Chef du gouvernement du Maroc
Armoiries du Maroc

Image illustrative de l'article Chef du gouvernement du Maroc
Titulaire actuel
Abdel-Ilah Benkiran
depuis le 29 novembre 2011

Création 7 décembre 1955
(président du Conseil de gouvernement)
1962
(Premier ministre)
29 août 2011
(chef du gouvernement)
Mandant Roi du Maroc
Durée du mandat 5 ans
Premier titulaire Mbarek Bekkai
Résidence officielle Rabat
Rémunération 50 000 MAD[réf. à confirmer][1]
Site internet www.pm.gov.ma/fr/

Le chef du gouvernement du Maroc préside le Conseil de gouvernement sous l'autorité du roi.

La fonction de Premier ministre au Maroc est créée en 1955 en remplacement de la fonction de Grand vizir, occupée depuis 1911 jusqu'à cette date par Mohammed el Mokri.

Sous Mohammed V, la fonction de Premier ministre était occupée par un chef de cabinet, véritable chef du gouvernement qui disposait du pouvoir executif. À partir de 1960, et après le mandat d'Abdallah Ibrahim, le prince héritier (futur Hassan II) occupa ce poste.

En 1962, le poste fut transformé en celui de Premier ministre, qui disposait du pouvoir exécutif général alors que roi disposait d'un pouvoir d'attribution.

Après des émeutes en 1965, l'état d'exception est proclamé. Hassan II règne en monarque absolu jusqu'en 1970, où une nouvelle Constitution voit le jour, avec un Premier ministre qui ne dispose que de peu de pouvoir face au pouvoir royal.

La constitution de 2011 lui donne le titre de « chef du gouvernement » et des pouvoirs relativement renforcés. Il est désormais choisi au sein du parti arrivé en tête aux élections de la Chambre des représentants. Mais c'est toujours le roi qui préside le Conseil des ministres, composé du chef de gouvernement et des ministres.

En chiffres[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2011 :

  • Quatorze Premiers ministres se sont succédé en 55 ans[2]
  • Un seul Premier ministre a eu trois mandats : Mohammed Karim Lamrani

Liste des chefs du gouvernement du Maroc[modifier | modifier le code]

Noms Investiture Fin du mandat Partis Notes Monarque
Bekkay.jpg Mbarek Bekkai 7 décembre 1955 15 avril 1958 Aucun Président du Conseil Mohammed V
Balafrej2wiki.png Ahmed Balafrej 12 mai 1958 3 décembre 1958 PI Président du Conseil
Abdallah Ibrahim 16 décembre 1958 20 mai 1960 PI/UNFP Président du Conseil
Mohammed V of Morocco.jpg Mohammed V 27 mai 1960 26 février 1961 Aucun Président du Conseil
DF-SC-83-08526.jpg Hassan II 26 mai 1961 13 novembre 1963 Aucun Président du Conseil (1961-1962)
Premier ministre (1962-1963)
Hassan II
Ahmed Bahnini 13 novembre 1963 7 juin 1965 FDIC/PSD Premier ministre
DF-SC-83-08526.jpg Hassan II 7 juin 1965 7 juillet 1967 Aucun Premier ministre
Mohamed Benhima 7 juillet 1967 6 octobre 1969 Aucun Premier ministre
Ahmed Laraki 6 octobre 1969 6 août 1971 PI Premier ministre
Mohammed Karim Lamrani 6 août 1971 2 novembre 1972 Aucun Premier ministre
Ahmed Osman 2 novembre 1972 22 mars 1979 RNI Premier ministre
Maati Bouabid 22 mars 1979 30 novembre 1983 UC Premier ministre
Mohammed Karim Lamrani 30 novembre 1983 30 septembre 1986 Aucun Premier ministre
Azzeddine Laraki 30 septembre 1986 11 août 1992 Aucun Premier ministre
Mohammed Karim Lamrani 11 août 1992 25 mai 1994 Aucun Premier ministre
Abdellatif Filali 25 mai 1994 4 février 1998 Aucun Premier ministre
Abderrahman El Yousoufi 4 février 1998 9 octobre 2002 USFP Premier ministre
Driss Jettou.jpg Driss Jettou 9 octobre 2002 15 octobre 2007 Aucun Premier ministre Mohammed VI
Abbas El fassi 08.jpg Abbas El Fassi 15 octobre 2007 29 novembre 2011 PI Premier ministre (2007-2011)
Chef du gouvernement (2011)
Abdelilah Benkirane DAVOS.jpeg Abdel-Ilah Benkiran 29 novembre 2011 en fonction PJD Chef du gouvernement

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benkirane gagne moins que ses ministres, L'Économiste, 07/06/2012
  2. Sans compter les périodes de concentration du pouvoir de Mohammed V du Maroc et Hassan II