Élections législatives marocaines de 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2002 Drapeau du Maroc 2011 Suivant
Élections législatives marocaines de 2007
Gouvernement
Sortant
Élu
Législature élue
VIIIe
Politique au Maroc
Image illustrative de l'article Élections législatives marocaines de 2007

Les élections législatives de 2007 au Maroc se sont déroulées le 7 septembre 2007[1].

Ces élections ont été marquées par le taux de participation très fortement bas (37 %), ainsi que par la retombée de la « marée verte » islamique annoncée et la victoire du Parti de l'Istiqlal (conservateur) qui a du former un gouvernement de coalition.

Date controversée[modifier | modifier le code]

La date du 7 septembre a été sujette à controverse compte tenu de sa concordance avec le mois sacré du jeûne du Ramadan. Le ministère de l'Intérieur a dû trancher entre le 6 juillet et 7 septembre[2].

« Les gens retrouvent la religion pendant ce mois sacré. Il est normal que cette ambiance influence leur choix politique » rappela un haut cadre de l'administration.

Au départ, le ministère de l'Intérieur choisit la date du 6 juillet. Mais, après révision, il fut rappelé que cette date était aussi concordante avec celle des négociations de juin 2007 entre le Maroc et le Polisario quant à la situation du Sahara occidental. Et donc, le ministère trancha et choisit la date du 7 septembre.

Selon le Parti de la justice et du développement (PJD), parti à référentiel islamique, le ministère de l'Intérieur a fait le bon choix. Le PJD se dit heureux d'avoir davantage de temps pour préparer sa campagne. Aussi, le PJD a-t-il rappelé que le mois de juillet était impossible « puisque les étudiants ont leurs examens. Pour mobiliser les jeunes lors de la campagne, cela allait être très difficile. »

Cependant, l'Union socialiste des forces populaires et le Parti du progrès et du socialisme, partis de gauche, redoutent toujours une montée en puissance du PJD.

Financement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement marocain a alloué 61 millions de dollars afin d'organiser ces élections[3].

Répartition des sièges par circonscription[modifier | modifier le code]

Listes nationales[modifier | modifier le code]

Parti de la Justice et du Développement : (6 sièges)
1- Bassima Hakkaoui.
2- Fatma Ben El Hassane.
3- Somaia Benkhaldoun.
4- Jamila El Mossalli.
5- Khuidija Hanine.
6- Nezha El Ouafi.
Parti de l'Istiqlal: (6 sièges)
1- Samira Koraiche.
2- Malika El Assimi.
3 - Mahjouba Zoubaïri.
4- Naima Khaldoun.
5- Latifa Bennani Smires.
6 - Fatiha Bakkali
Rassemblement National des Indépendants : (5 sièges)
1 - Najima Thay Thay Rhozali.
2 - Bouthayna Iraqi Houssaini.
3 - Saida Tayebi.
4 - Mbarka Bouaida.
5 - Naima Aboumouslime.


Mouvement Populaire : (5 sièges)
1- Halima Asali
2 - Zahra Chagaf.
3 - Fatima Moustaghfir.
4 - Amina Drissi Smaili.
5 - Touria Cherki.
Union Socialiste des Forces Populaires : (5 sièges)
1 - Aicha Guellaa.
2 - Fala Boussoula.
3 - Saadia Saadi.
4 -Saloua Karkri Belkeziz.
5 - Nezha Lahrichi.
Parti du Progrès et du Socialisme : (3 sièges)
1- Gajmoula Ebbi.
2 -Amal El Amri.
3- Aicha El Karche.


Répartition des sièges[modifier | modifier le code]

Résultats des élections législatives marocaines du 7 septembre 2007
Parti Voix  % Sièges Évolution
Parti de l'Istiqlal (PI) 494 256 10,7 52 en augmentation 4
Parti de la justice et du développement (PJD) 503 396 10,9 46 en augmentation 4
Mouvement populaire (MP) 426 849 9,3 41 en augmentation 14
Rassemblement national des indépendants (RNI) 447 244 9,7 39 en diminution 4
Union socialiste des forces populaires (USFP) 408 945 8,9 38 en diminution 12
Union constitutionnelle (UC) 335 116 7,3 27 en augmentation 11
Parti du progrès et du socialisme (PPS) 248 103 5,4 17 en augmentation 6
Coalition PND-Al Ahd 253 816 5,5 14 en diminution 3
Front des forces démocratiques (FFD) 207 982 4,5 9 en diminution 3
Mouvement démocratique et social (MDS) 168 960 3,7 9 en augmentation 2
Alliance de la gauche démocratique (PADS/CNI/PSU) 148 011 3,2 6 en augmentation 5
Parti travailliste (PT) 140 224 1,69 5 en augmentation 5
Parti de l'environnement et du développement (PED) 131 524 1,69 5 en augmentation 3
Parti du renouveau et de l'équité (PRE) 83 516 1,36 4 en augmentation 4
Parti socialiste (PS) 67 786 0,68 2 en augmentation 2
Union marocaine pour la démocratie (UMD) 76 795 0,68 2 en augmentation 2
Forces citoyennes (FC) 31 207 0,34 1 en diminution 1
Alliance des libertés (ADL) 34 801 0,34 1 en diminution 3
Initiative citoyenne pour le développement (ICD) 50 278 0,34 1 en augmentation 1
Parti de la renaissance et de la vertu (PRV) 36 781 0,34 1 en augmentation 1
Autres partis 0,34 0 en diminution 14
Indépendants 1,69 5 en augmentation 5
Total (taux de participation 37 %, bulletins nuls 19 %) 100 % 325 -
Sources : Maghreb Arabe Presse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les élections législatives de 2007, Partie « Information », Section « Pourquoi s'inscrire », second paragraphe.
  2. Mouad Rhandi, « Élections législatives 2007 : Unanimité pour septembre », La Gazette du Maroc, 26 février 2007
  3. (en) Ahmed El Amraoui, « Morocco votes in parliamentary poll », Al Jazeera, 7 septembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]