Chénas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir chénas (AOC)
Chénas
Panorama de Chénas en 2009.
Panorama de Chénas en 2009.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Beaujeu
Intercommunalité Communauté de communes Saône Beaujolais
Maire
Mandat
Jacques Duchet
2014-2020
Code postal 69840
Code commune 69053
Démographie
Population
municipale
539 hab. (2011)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 47″ N 4° 43′ 13″ E / 46.2130555556, 4.7202777777846° 12′ 47″ Nord 4° 43′ 13″ Est / 46.2130555556, 4.72027777778  
Altitude Min. 215 m – Max. 515 m
Superficie 8,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Chénas

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Chénas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chénas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chénas

Chénas est une commune française, située dans le département du Rhône en région Rhône-Alpes. Les habitants de Chénas sont les Chénaillons.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vignoble du Moulin à Vent à Chénas en 2009

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom Chénas viendrait soit du fait que le site était planté de Chênes « Cassanus » en gaulois ou bien de celui d'un noble romain appelé Canus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue générale de Chénas au début du XXe siècle

Charlemagne en ordonne le défrichement, puis en 1316 Philippe le Long aurait ordonné qu'on y plante des vignes.

Le vin produit à Chénas devint le seul que Louis XIII acceptait de boire[réf. nécessaire].
Puis vint la Révolution et le 14 juillet 1790, la fête de la Convention fut célébrée sur le site de la cabane des Chasseurs où plus de 6 000 personnes vinrent célébrer la messe sur un autel à 4 faces, 4 messes à la fois.
Après 1870, le vieux bourg est abandonné au profit d'un nouveau bourg. L'ancienne église (dont il ne reste qu'un petit monument rappelant son existence à côté des vignes) est remplacée par l'actuelle église du village datant de 1875.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Jacques Duchet DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes Saône Beaujolais.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 539 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
571 609 627 720 700 714 727 758 764
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
756 709 761 729 749 714 729 704 681
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
667 663 633 536 534 493 470 505 514
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
507 465 402 328 372 442 458 466 530
2011 - - - - - - - -
539 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La viticulture est la principale activé économique de la commune, qui donne son nom à l'un des dix crus du Beaujolais.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chénas (AOC).

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le moulin à vent est situé sur la commune voisine de Romanèche-Thorins

Chénas compte trois châteaux :

  • Le château Lambert construit en 1690 en aval de l'ancien village ; depuis le déplacement de ce dernier il se trouve en amont de l'actuel village. Il est occupé par une famille noble puis vers 1800 par des religieuses. Napoléon y séjourna deux jours en 1811 sur le chemin de L'Espagne.
  • Le château de la coopérative du début du XIXe siècle possède des caves impressionnantes qui se visitent.
  • Le château des Michelons est un petit édifice d'origine moyenâgeuse ou Renaissance.
  • Les ruines d'une mystérieuse tour appelée « cabane des chasseurs » dont on ne sait rien, domine Chénas depuis la montagne Rémont.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis XIII était un fervent amateur du vins produit à Chénas, ce fut le seul dit-on qu'il acceptait à sa table.
  • Napoléon Ier y séjourna deux jours en 1811, au Château Lambert, à l'époque relais de poste alors qu'il était sur le chemin de l'Espagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :