Campagne de la rivière Moro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Campagne de la rivière Moro
Fusiliers du 48th Highlanders of Canada se mettant à couvert durant une contre-attaque allemande au nord de San Leonardo le 10 décembre 1943
Informations générales
Date 4 - 26 décembre 1943
Lieu rivière Moro, Italie
Issue Indécise
Belligérants
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Canadian Red Ensign 1921-1957.svg Canada
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
British Raj Red Ensign.svg Indes britanniques
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni Harold Alexander
Drapeau du Royaume-Uni Bernard Montgomery
Drapeau du Royaume-Uni Charles Walter Allfrey
Drapeau du Royaume-Uni Miles Dempsey
Drapeau de l'Allemagne Albert Kesselring
Drapeau de l'Allemagne Heinrich von Vietinghoff
Drapeau de l'Allemagne Joachim Lemelsen
Drapeau de l'Allemagne Traugott Herr
Forces en présence
4 divisions d'infanteries
2 brigades blindées
1 Panzerdivision
1 division de parachutistes
2 divisions de Panzergrenadiers
Pertes
Canadian Red Ensign 1921-1957.svg 2 339 tués, blessés ou disparus[1]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande 1 600 tués, blessés ou disparus
British Raj Red Ensign.svg 3 400 tués, blessés ou disparus
inconnues
Campagne d'Italie,
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Campagne d'Italie
Opération Corkscrew · Bataille de Lampedusa · Débarquement de Sicile · Massacre de Biscari · Opération Avalanche · Armistice de Cassibile · Défense manquée de Rome · Guerre civile italienne · Opération Slapstick · Libération de la Corse · Insurrection de Naples · Bombardement du Vatican · Campagne de la rivière Moro · Ligne Gustave · Bataille du mont Cassin · Massacre de Monchio, Susano et Costrignano · Attentat de Via Rasella · Massacre des Fosses ardéatines · Bataille du Garigliano · Opération Shingle · Conquête de l'île d'Elbe · Prise d'Ancône · Massacre de Sant'Anna di Stazzema · Ligne gothique (Gemmano · Rimini · San Marino · Montecieco) · Massacre de Marzabotto · Offensive de printemps 1945 · Prise de Bologne

Front d'Europe de l'Ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Guerre du Pacifique


Guerre sino-japonaise

Italy1943Sango+MoroCampaigns.svg

La campagne de la rivière Moro était une campagne militaire durant la Seconde Guerre mondiale où s'affrontaient des unités de la VIIIe armée britannique et le LXXVIe Corps de panzer de la 10e armée allemande. S'étendant sur la période du 4 au 26 décembre 1943, la campagne se déroula principalement dans les environs de la rivière Moro en Italie orientale.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

À la conférence du Caire en novembre 1943, les Alliés décidèrent que seules des actions d'importance modeste seraient entreprises en Italie. L'essentiel de l'effort devait se porter sur le débarquement en Normandie au printemps 1944. La campagne de la rivière Moro est ainsi lancée afin de progresser lentement en Italie et prendre à revers les installations de la ligne Gustave.

Déroulement de la campagne[modifier | modifier le code]

Débutant le 4 décembre, 4 divisions d'infanterie britanniques, une canadienne, une indienne et une néo-zélandaise (qui comprenait une brigade blindée) ainsi que deux brigades blindées (une britannique et une autre canadienne) des Ve et XIIIe Corps attaquent les positions allemandes fortement défendues le long de la rivière Moro. Elle parviennent à établir plusieurs têtes de pont exploitables le 8 décembre. Tout au long de la semaine suivante, les opérations continuent et les Allemands installent des positions défensives près de Orsogna. Après une féroce bataille de dix jours, la 1re division d'infanterie canadienne réussit à déborder les défenses allemandes, les forçant à battre en retraite derrière la ligne d'Ortona-Orsogna. Le 20 décembre, la ligne est prise à parti par deux corps. C'est la bataille d'Ortona (en)

Le 26 décembre, de solides défenses allemandes bloquent les forces canadiennes à Ortona et les forces britanniques et néo-zélandaises à Orsogna. Bien que Ortona et Villa Grande soient capturées à la fin décembre, l'épuisement général des forces alliées empêche la capture de Orsogna et une avance à Pescara. Lorsque l'hiver commence, il est devenu clair pour les généraux alliés qu'aucun progrès supplémentaire ne serait fait, Harold Alexander stoppe l'offensive.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Les Alliés attaquent la ligne Gustave en janvier 1944. Pendant tout le mois de janvier, la 34e division de la Ve armée essaya d'établir une tête-de-pont au nord de la rivière Rapido près du mont Cassin. Déjà solidement tenue par les troupes d'élite de la 1re division parachutiste, Kesselring renforça la ligne Gustave avec les 29e et 90e Panzergrenadier Division qui étaient à Rome. Bien que les alliés franchirent l'obstacle plusieurs fois, des contre-attaques décidées les repoussèrent jusqu'au 30 janvier. Ils atteignirent alors les murs de l'abbaye en ruine mais sans pouvoir la prendre. Le 12 février des divisions fraîches d'Indiens et de Néo-Zélandais prirent le relais mais malgré des pertes importantes ne purent prendre l'abbaye du Mont-Cassin.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Berton, Marching As to War, p.440

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Pierre Berton, Marching As to War. Toronto: Anchor Canada, 2001. (ISBN 0-385-25819-4).
  • (en) Mark Zuehlke, Ortona: Canada's Epic WWII Battle. Vancouver: Douglas & McIntyre, 1999. (ISBN 1-55054-557-4).
  • (en) Mark Zuehlke, The Canadian Military Atlas: The Nation's Battlefields from the French and Indian Wars to Kosovo. Stoddart. (ISBN 0-77373-289-6).

Liens externes[modifier | modifier le code]