Bufo gargarizans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bufo gargarizans est une espèce d'amphibiens de la famille des Bufonidae[1]. Elle est originaire d'Asie de l'Est.

Description[modifier | modifier le code]

Bufo gargarizans
Bufo gargarizans
Bufo gargarizans

Bufo gargarizans est un anoure mesurant de 56 à 102 mm de long du bout du museau au cloaque[2]. Les femelles sont plus grosses que les mâles.

Il ressemble énormément au Crapaud commun, Bufo bufo et en a d'ailleurs été longtemps classé comme la sous-espèce Bufo bufo gargarizans. Il diffère du Crapaud commun par les pustules qu'il porte sur la peau du dos qui se terminent en pointe et par la présence d'une bande noire partant derrière la glande parotoïde et s'étendant le long du corps.

Sur le dos, sa peau porte de grosses pustules. Elle est de couleur gris sombre, olive foncé ou brunâtre. La face ventrale est grisâtre, jaunâtre.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre entre 20 et 800 m d'altitude[1],[2] :

Elle a été introduite aux îles Ryūkyū au Japon.

Usage en médecine traditionnelle chinoise[modifier | modifier le code]

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) utilise depuis des siècles, une préparation à base de sécrétions de peau de crapauds géants, comportant le Bufo gargarizans Cantor et Bufo melanostictus Schneider, pour traiter le mal de gorge, les inflammations, les douleurs, les accidents cardiaques, les problèmes de peau et le cancer[3]. Cette préparation faite à partir du venin séché de Bufonidae, est connue sous le nom de chansu, 蟾酥, "Bufonis Venenum".

Le chansu est une matière médicale première rentrant dans de nombreuses formules compliquées de la médecine traditionnelle chinoise comme les pilules Liushen, Shexiang Baoxin. Les composants bioactifs sont des bufadiènolides (hexadiènolactone (pyran-2-one) en C17).

Ce sont des stéroïdes classés comme cardiotoniques (stimulateurs cardiaques). La bufaline est un des bufadiènolides les plus importants dont les activités pharmacologiques antitumorales, apoptiques ont été établies. Autres composants : la bufotaline (un cardio-tonique, antihémorragique, ocytocique et cortico-surrénalotonique[4]), bufoténine (alcaloïde indolique, dérivé de la sérotonine, aux propriétés hallucinogènes), bufonine, arénobufagine, resibufogénine.

Des cas d'intoxication par le venin de Bufo bufo gargarizans dont deux fatals, ont été rapportés à Taïwan[5].

Liste des synonymes[modifier | modifier le code]

  • Bufo bufo gargarizans Cantor, 1842
  • Bufo griseus Hallowell, 1861 "1860"
  • Bufo maculiventris Fitzinger, 1861 "1860"
  • Bufo sinicus Fitzinger, 1861 "1860"
  • Bufo vulgaris var. asiatica Steindachner, 1867
  • Bufo vulgaris var. sachalinensis Nikolskii, 1906 "1905"
  • Bufo andrewsi Schmidt, 1925
  • Bufo tibetanus Zarevskij, 1926 "1925"
  • Bufo minshanicus Stejneger, 1926
  • Bufo bufo miyakonis Okada, 1931
  • Bufo vulgaris var. chinensis Pavlov, 1933
  • Bufo bufo wrighti Schmidt & Liu, 1940
  • Bufo gargarizans popei Matsui, 1986
  • Bufo wolongensis Herrmann & Kühnel, 1997
  • Bufo kabischi Herrmann & Kühnel, 1997

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Cantor, 1842 : General Features of Chusan, with remarks on the Flora and Fauna of that Island. Annals and magazine of natural history, ser. 1, vol. 9, p. 481-493 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b AmphibiaWeb, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Xiaolin Xia, Huizi Jin, Shikai Yan, Weidong Zhang, 2010 : Analysis of the bioactive constituents of ChanSu in rat plasma by high performance liquid chromatography with mass spectrometric detection. Journal of Pharmaceutical and Biomedical Analysis, vol. 53 
  4. Meyer C., Dictionnaire des Sciences Animales. [On line], CIRAD,‎ 2012 (lire en ligne)
  5. Yei & Deng, 1993 : Toad or toad cake intoxication in Taiwan: report of four cases. J Formos Med Assoc., vol. 92, no 3