Betty Friedan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Betty Friedan

Description de cette image, également commentée ci-après

Betty Friedan en 1960.

Nom de naissance Betty Friedan
Naissance 4 février 1921
Peoria (Illinois)
Décès 4 février 2006 (à 85 ans)
Washington D.C.
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Écrivaine

Betty Friedan, née le 4 février 1921 à Peoria (Illinois) et morte le 4 février 2006 à Washington D.C., est une féministe et écrivaine américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Betty Friedan est l'une des fondatrices du mouvement féministe moderne aux États-Unis qui, à partir des années 1960, succéda au premier mouvement féministe américain (1850-1920). Ce mouvement s'inscrivait notamment en réaction à une période de retour aux valeurs familiales de la femme au foyer et de l'épouse modèle consécutive à la Seconde Guerre mondiale malgré les conquêtes féministes des années 1920 et 1930[1].

La Femme mystifiée (The Feminine Mystique)[modifier | modifier le code]

Elle s'est notamment fait connaître en 1963 par son essai La Femme mystifiée (The Feminine Mystique) qui a marqué le lancement d'un mouvement visant à réévaluer le rôle des femmes dans la société américaine[réf. nécessaire]. Ce livre a été traduit en français par l'ancienne ministre des droits de la Femme (1981-1986) Yvette Roudy.

National Organization for Women[modifier | modifier le code]

Betty Friedan.png

À la suite du succès de ce livre, Betty Friedan a été incitée à fonder un mouvement féministe inspiré du modèle de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP)[réf. nécessaire], une association de lutte contre la ségrégation et les discriminations raciales, dont l'action était principalement politique et juridique. Ce sera la National Organization for Women (NOW, ce qui signifie aussi « Maintenant »), l'Organisation nationale pour les femmes, qui jouera un rôle primordial sur la scène politique et culturelle américaine durant les années 1960 et 1970[réf. nécessaire].

Tout au long de son action, Betty Friedan a prôné un féminisme modéré, visant une plus grande égalité des sexes et des droits accrus pour les femmes, sans pour autant se positionner en opposition aux hommes[réf. nécessaire] ; c'est pourquoi NOW est la National Organization for Women (Organisation pour les femmes, et non pas des femmes)[réf. nécessaire]. Cette modération dans ses choix n'enlevait pas pour autant à Betty Friedan un caractère déterminé mais souvent difficile (source des conflits réguliers au sein de NOW et entre associations féministes), et un goût pour les formules provocantes[évasif].

Elle cofonde en 1969 l'association NARAL Pro-Choice America.

Betty Friedan faisait partie de la classe moyenne américaine et avait reçu une éducation universitaire[réf. nécessaire]. On[Qui ?] a pu parfois lui reprocher de ne pas avoir assez pris en compte les femmes des classes ouvrières, et de promouvoir un modèle féminin en décalage avec les attentes de ces dernières[réf. nécessaire].

Betty Friedan est décédée le 4 février 2006, le jour de son 85e anniversaire.

Hommage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mona Chollet, Beauté fatale. Les nouveaux visages de l'aliénation féminine, La Découverte, 2012, p. 17.