Institut Esalen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36° 07′ 37″ N 121° 38′ 30″ O / 36.12701, -121.64159 ()

L'Institut Esalen est un centre d'éducation d'inspiration « New Age », berceau de la psychologie humaniste, fondée par Michael Murphy et Dick Price en 1962.

L'Institut Esalen est dédié aux études multidisciplinaires ordinairement négligées par les académies traditionnelles. Esalen conduit plus de 500 ateliers par an, organise des conférences, des programmes travail/études, des programmes de recherches, et un internat. Esalen fait partie des groupes de réflexion de la culture émergente, à la fois collège et laboratoire, et aussi lieu de retraite, Esalen explore l'enseignement et les sciences qui mènent à la réalisation complète de ce qu'Aldous Huxley a appelé le « potentiel humain ».

Esalen fut fondé par Michael Murphy et Dick Price, deux hippies versés dans la psychologie occidentale et la philosophie orientale, en 1962. Esalen fut bientôt connu pour son mélange de philosophies orientales, ses ateliers d'expérience didactiques, l'influence de philosophes, psychologues, artistes, et penseurs spirituels et religieux.

« Esalen existe pour promouvoir un développement harmonieux et global de la personne. C'est un organisme d'apprentissage qui explore le potentiel humain, et résiste aux religions, aux sciences et autres dogmes. C'est un mélange d'institution pour faciliter la transformation personnelle et sociale et enfin organise des séminaires, des conférences d'invités ; des programmes de recherche ; résidences d'artistes, écoles, scientifiques, et leaders spirituels ; des programmes travail/études ; et des projets en collaboration ». Michael Murphy (Fondateur)

L'institut Esalen propose plus de cinq cents séminaires chaque année, dans des domaines aussi divers que la psychologie, la sexualité, la recherche de spiritualité ...

Sur un lieu jadis propriété d'une tribu d'indiens, les « Esselen », Esalen est situé sur 109 000 m² de la ligne côtière de Big Sur avec les montagnes de Santa Lucia qui se dressent au-dessus de l'Océan Pacifique.

Les indiens Esselen avaient déjà recours aux sources d'eau chaude. Les thermes, aujourd'hui mis à la disposition des clients de l'institut, ont subi une restauration de plusieurs millions de dollars après la tempête de février 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]