Rita Mae Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rita Mae Brown, née le 28 novembre 1944 à Hanover (Pennsylvanie), est une écrivaine américaine.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Rita Mae Brown a passé son enfance en Floride et vit depuis 2004 non loin de Charlottesville, en Virginie.

Dans les années 1960, Rita Mae Brown étudie à l'Université de Floride. Après avoir déménagé à New York, elle obtient à l'Université de New York dont elle sort diplômée en Anglais et en littérature classique. Elle a également obtenu, plus tard, un diplôme en cinématographie de la New York School of Visual Arts, et un doctorat en science politique de l'Institute for Policy Studies de Washington.

Engagement féministe et lesbien[modifier | modifier le code]

À partir de la fin des années 1960, Rita Mae Brown s'est tournée vers la politique. Elle a défendu activement plusieurs causes: les droits civiques aux États-Unis, le pacifisme, la libération des homosexuels, ou encore le féminisme. Elle est l'une des membres fondatrices de la Ligue homophile estudiantine (Student Homophile League) et a participé aux émeutes de Stonewall à New York. Elle occupa un poste administratif dans la toute nouvelle Organisation nationale des femmes (National Organization for Women - NOW), dont elle a pourtant démissionné en février 1970 à la suite des remarques homophobes de la première présidente de NOW, Betty Friedan, et des efforts de NOW pour se distancer des organisations lesbiennes.

Rita Mae Brown a aussi joué un rôle déterminant, en mai 1970, dans l'esclandre provocateur de l'association Lavender Menace, dont elle était membre, au deuxième congrès pour l'union des femmes, en protestation des remarques de B. Friedan et de l'exclusion des lesbiennes du mouvement féministe.

Au début des années 1970, elle participa à la création de The Furies, un journal féministe lesbien qui affirmait que l'hétérosexualité était à l'origine de toute oppression.

Carnet mondain[modifier | modifier le code]

Rita Mae Brown a vécu entre autres avec la joueuse de tennis Martina Navrátilová, l'actrice et écrivaine Fanny Flagg, et Judy Nelson (une Miss Texas qui a elle aussi fréquenté M. Navrátilová). Pour la petite histoire, Rita Mae Brown a préfacé le récit que fait Judy Nelson de sa vie et de sa rupture avec Martina Navrátilová, Love Match, publié en 1993.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Ses principaux ouvrages "généralistes" ont pour titre:

  • Rubyfruit Jungle, 1973 ; traduction : Molly Mélo, Albin Michel, 1977. Ce roman est largement autobiographique
  • In Her Day
  • Six of One
  • Southern Discomfort
  • Sudden Death
  • High Hearts
  • Bingo
  • Starting from Scratch: A Different Kind of Writer's Manual
  • Venus Envy
  • Dolley: A Novel of Dolley Madison in Love and War
  • Riding Shotgun
  • Rita Will: Memoir of a Literary Rabble-Rouser
  • Loose Lips

Passionnée par les chevaux, les chiens de chasse et la chasse au renard, Rita Mae Brown a aussi écrit une série de romans policiers dont le fil rouge est une société de chasse au renard en Virginie, et qui compte pour l'instant les titres suivants:

  • Outfoxed (2000)
  • Hotspur (2002)
  • Full Cry (2003)
  • The Hunt Ball (2005)
  • The Hounds and the Fury (2006)

En outre, elle signe en 1982 le scénario d'un film d'horreur, Slumber Party Massacre, qui se voulait une parodie du genre - mais les producteurs ont préféré le traiter au premier degré.

Avec Sneaky Pie Brown[modifier | modifier le code]

Après plusieurs romans (ci-dessus) traitant de thématiques variées, plus ou moins autobiographiques, Rita Mae Brown entame une série de romans policiers dont l'héroïne principale est Mary Minor "Harry" Harristeen, postière d'une petite ville de Virginie, ses deux chattes et sa chienne. La particularité de cette série policière est que Rita Mae Brown la cosigne avec sa chatte tigrée Sneaky Pie Brown.

  • Wish You Were Here (1990); trad. À vos souhaits, éditions Le Masque, 1995.
  • Rest in Pieces (1992); trad. Morceaux choisis, Le Masque, 1994.
  • Murder at Monticello (1994); trad. Meurtre à Monticello, Le Masque, 1996.
  • Pay Dirt (1995)
  • Murder, She Meowed (1996); trad. Miauler n'est pas tuer, Le Masque, 1998.
  • Murder on the Prowl (1998)
  • Cat on the Scent (1999)
  • Pawing Through the Past (2000)
  • Claws and Effect (2001); trad. Coups de griffe, Le Masque, 2003.
  • Catch as Cat Can (2002)
  • The Tail of the Tip-Off (2003)
  • Whisker of Evil (2004)
  • Cat's Eyewitness (2005)
  • Sour Puss (2006)

Sneaky Pie Brown serait aussi l'auteur unique de Sneaky Pie's Cookbook for Mystery Lovers, publié en 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]