Bataille de Leipzig (1642)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Leipzig et Bataille de Breitenfeld.
Bataille de Leipzig (1642)
Bataille de Leipzig
Bataille de Leipzig
Informations générales
Date 23 octobre 1642
Lieu proximité de Leipzig (Allemagne)
Issue Victoire suédoise décisive
Belligérants
Drapeau de la Suède Suède Drapeau de l'Électorat de Saxe Électorat de Saxe
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Commandants
Lennart Torstenson Léopold de Habsbourg
Ottavio Piccolomini
Forces en présence
15 000 soldats 18 000 soldats
Pertes
4 000 morts ou blessés 15 000 morts ou blessés
5 000 prisonniers
46 canons
Guerre de Trente Ans
Batailles
Pilsen (09-1618) · Sablat (06-1619) · Montagne Blanche (11-1620) · Cap Saint-Vincent (08-1621) · Mingolsheim (04-1622) · Wimpfen (05-1622) · Höchst (06-1622) · Fleurus (08-1622) · Stadtlohn (08-1623) · Dessau (04-1626) · Lutter (08-1626) · Wolgast (09-1628) · Magdebourg (05-1631) · Werben (07-1631) · Abrolhos (09-1631) · Breitenfeld (09-1631) · Rain am Lech (04-1632) · Alte Veste (09-1632) · Lützen (11-1632) · Oldendorf (07-1633) · La Mothe (06-1634) · Nördlingen (09-1634) · Les Avins (05-1635) · Louvain (06-1635) · Tornavento (06-1636) · Corbie (08-1636) · Wittstock (10-1636) · Îles de Lérins (05-1637) · Rheinfelden (02-1638) · Guetaria (08-1638) · Cabañas (08-1638) · Fontarrabie (09-1638) · Thionville (09-1639) · Downs (10-1639) · Ille-sur-Têt (09-1640) · Montjuïc (01-1641) · Marfée (06-1641) · Saint-Vincent (11-1641) · Perpignan (11-1641) · Honnecourt (05-1642) · Barcelone (06-1642) · 1er Lérida (10-1642) · Leipzig (10-1642) · Rocroi (05-1643) · Carthagène (09-1643) · Tuttlinghem (11-1643) · Fribourg (08-1644) · Jüterbog (11-1644) · Jankau (03-1645) · Alerheim (08-1645) · Orbetello (06-1646) · Mardyck (08-1646) · Dunkerque (09-1646) · 2e Lérida (11-1646) · 3e Lérida (05-1647) · Cavite (06-1647) · Zusmarshausen (05-1648) · Lens (08-1648)
Cette boîte : voir • disc. • mod.

La bataille de Leipzig (1642), aussi connue dans l'histoire comme la seconde bataille de Breitenfeld s'est déroulée les 23 et 24 octobre 1642 autour de la ville de Leipzig en Allemagne. L'armée suédoise, sous les ordres de Lennart Torstenson, y vainquit l'armée alliée des Impériaux et des Saxons dirigée par l'archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg et Ottavio Piccolomini.

Contexte[modifier | modifier le code]

C'est au nord-est de Breitenfeld que le 17 septembre 1631, les Protestants aux ordres du roi de Suède Gustave II Adolphe et de Jean-Georges Ier Électeur de Saxe, battent l'armée catholique commandée par le Comte de Tilly. C'est aussi là, un peu plus au sud[1], qu'eut lieu la seconde bataille, le 23 octobre 1642.

Le maréchal Lennart Torstenson, commandant en chef de l'armée suédoise, pour achever une brillante campagne militaire, se dispose à assiéger la forteresse impériale de Leipzig. L'Archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg, commandant avec Ottavio Piccolomini une armée de Saxons et d'Impériaux, supérieure en nombre, marche à sa rencontre. Il dispose son armée à Breitenfeld, entre les hameaux de Gross Widderitsch et de Haunà 6 km au nord-ouest de Leipzig.

La bataille[modifier | modifier le code]

La cavalerie suédoise parvient à briser la résistance de l'infanterie impériale. Elle n'en compte pour autant pas moins 4 000 hommes et 8 généraux tués ou blessés dont Torsten Stålhandske, commandant de la cavalerie, qui fut sérieusement touché. Les Saxons et les Impériaux, pour leur part, comptent 15 000 morts et blessés et perdent 46 canons, 191 drapeaux ainsi que tout leurs bagages.

Le lendemain, 24 octobre 1642, Leipzig tombe aux mains des Suédois.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La victoire permet aux Suédois d'occuper la Saxe. Elle amène l'Empereur Ferdinand III à renoncer aux Préliminaires de Hambourg et à signer la paix.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. d'après les archives suédoises

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autre batailles au même endroit[modifier | modifier le code]