Bataille de Jüterbog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Jüterbog
Informations générales
Date 23 novembre 1644
Lieu Jüterbog (Brandebourg)
Issue Victoire suédoise
Belligérants
Drapeau de la Suède Suède Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Commandants
Lennart Torstenson Matthias Gallas
Forces en présence
16 000 hommes 15 000 hommes
Pertes
faibles 3 800 morts[1]
Guerre de Trente Ans
Batailles
Pilsen (09-1618) · Sablat (06-1619) · Montagne Blanche (11-1620) · Cap Saint-Vincent (08-1621) · Mingolsheim (04-1622) · Wimpfen (05-1622) · Höchst (06-1622) · Fleurus (08-1622) · Stadtlohn (08-1623) · Dessau (04-1626) · Lutter (08-1626) · Wolgast (09-1628) · Magdebourg (05-1631) · Werben (07-1631) · Abrolhos (09-1631) · Breitenfeld (09-1631) · Rain am Lech (04-1632) · Alte Veste (09-1632) · Lützen (11-1632) · Oldendorf (07-1633) · La Mothe (06-1634) · Nördlingen (09-1634) · Les Avins (05-1635) · Louvain (06-1635) · Tornavento (06-1636) · Corbie (08-1636) · Wittstock (10-1636) · Îles de Lérins (05-1637) · Rheinfelden (02-1638) · Guetaria (08-1638) · Cabañas (08-1638) · Fontarrabie (09-1638) · Thionville (09-1639) · Downs (10-1639) · Ille-sur-Têt (09-1640) · Montjuïc (01-1641) · Marfée (06-1641) · Saint-Vincent (11-1641) · Perpignan (11-1641) · Honnecourt (05-1642) · Barcelone (06-1642) · 1er Lérida (10-1642) · Leipzig (10-1642) · Rocroi (05-1643) · Carthagène (09-1643) · Tuttlinghem (11-1643) · Fribourg (08-1644) · Jüterbog (11-1644) · Jankau (03-1645) · Alerheim (08-1645) · Orbetello (06-1646) · Mardyck (08-1646) · Dunkerque (09-1646) · 2e Lérida (11-1646) · 3e Lérida (05-1647) · Cavite (06-1647) · Zusmarshausen (05-1648) · Lens (08-1648)
Cette boîte : voir • disc. • mod.

La bataille de Jüterbog est livrée le 23 novembre 1644 entre les Suédois commandés par Lennart Torstenson et les Impériaux dirigés par Matthias Gallas dans le cadre de la guerre de Trente Ans. Elle se termine par la victoire des Suédois. Gallas est relevé de son commandement peu après cette défaite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Peter Englund, Ofredsår, Atlantis,‎ 2003 (ISBN 9174863495), p. 376