Allomorphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'allomorphe est l'équivalent en morphologie de l'allophone. De même que plusieurs réalisations d'un phonème sont possibles, un morphème peut prendre plusieurs formes. Il s'agit alors soit de variantes libres soit de variantes contextuelles.


  1. Exemples d'allomorphes en variantes libres :
    tu t'assois / tu t'assieds ; il s'assoit / il s'assied ; je paye / je paie etc.
  2. Exemples d'allomorphes en variante contextuelle (ou variante combinatoire) :
    je / j’ / me / m’ / moi.

Pour parler d'un morphème, on utilise en général soit une étiquette générale recouvrant toutes ses variantes (ex. le pronom personnel) soit l'allomorphe jugé le plus représentatif (ex. je).

Un verbe conjugué se réalise sous la forme de plusieurs allomorphes ; quatre allomorphes dans le cas du verbe aller : all-, i-, v-, aill-, ce qui donne : nous allons / nous irons / il va / qu'il aille.


Remarques

  • Pour certains auteurs, le terme allomorphe ne désigne que les variantes contextuelles.
  • Lorsque l'on considère ses variations, le morphème est une catégorie abstraite, une unité significative minimale considérée indépendamment de ses réalisations.