Supplétion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En morphologie linguistique, on parle de supplétion quand l'ensemble des formes que prend un même mot (ou plus précisément un lemme) dans sa flexion fait intervenir plusieurs radicaux (ou lexèmes), au lieu d'être bâti par modifications d'un unique radical. Il s'agit d'une « irrégularité » en ce qu'elle rend imprévisible la flexion du mot considéré, laquelle doit ainsi être apprise forme par forme.

La supplétion est généralement un phénomène assez restreint dans une langue, touchant un petit nombre de mots de haute fréquence.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Dans les langues indo-européennes, la conjugaison du verbe « être » est typiquement supplétive ; par exemple :

  • en français : je suis ~ j'étais ~ je fus
  • en anglais : I am « je suis » ~ I was « j'étais / je fus » ~ I be « (que) je sois »
  • en polonais : jestem « je suis » ~ będę « je serai »
Article détaillé : Copule indo-européenne.

En français, le verbe aller est un autre exemple de supplétion, avec trois radicaux :

  • il va, avec un radical va- issu du latin vadere
  • il ira, avec un radical ir- issu du latin ire
  • il allait, avec un radical all- issu du latin ambulare[1]

En français, les noms d'habitants sont un autre exemple de supplétion :

  • Paris-parisien
  • Marseille-marseillais
  • Lille-lillois

Donc, les suffixes nommant les noms des habitants de ces villes ont des formes très différentes, mais elles gardent le même radical.: ceci est un cas de supplétion.

La supplétion peut également toucher la flexion nominale. Le breton, par exemple, forme les pluriels de quelques noms par supplétion :

  • ki « chien » ~ chas « chiens »
  • buoc'h « vache » ~ saout « vaches »
  • den « homme » ~ tud « hommes, gens ».

Les degrés de comparaison de certains adjectifs et adverbes courants y recourent aussi dans un certain nombre de langues ; par exemple, le comparatif de « bon » :

  • en français : bon ~ meilleur
  • en anglais : good ~ better
  • en breton : mat ~ gwell, gwelloc'h
  • en polonais : dobry ~ lepszy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « aller » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales