Alicher Ousmanov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alicher Ousmanov

Description de cette image, également commentée ci-après

Alicher Ousmanov aux championnats du monde d'escrime 2013

Naissance (60 ans)
Tchoust, Province de Namangan, RSS d'Ouzbékistan, URSS
Nationalité Ouzbek, russe

Alicher Bourkhanovitch Ousmanov (en russe : Алишер Бурханович Усманов) est un homme d'affaires russe d'origine ouzbek né le 9 septembre 1953 à Tchoust dans l'oblast (aujourd'hui viloyat) de Namangan de la république socialiste soviétique d'Ouzbékistan. La fortune d'Ousmanov est estimée à 18,1 milliards de dollars américains en 2012[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Ousmanov est le fils de Bourkhane Ousmanov, ancien procureur de la ville de Tachkent. Passionné par Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas, il veut faire de l'escrime son métier. Malgré d'honnêtes résultats en junior, son père, l'imaginant diplomate, l'oblige à intégrer l'Institut des relations internationales à Moscou. En 1992, il épouse Irina Viner, qu'il a connue à l'école des sports de Tachkent.

Entrepreneur[modifier | modifier le code]

Ousmanov fait fortune dans l'industrie métallurgique au travers de son conglomérat Metalloinvest. En 2000, il devient aussi directeur général de Gazprominvestholding, la holding chargée des investissements de Gazprom.

Il est aussi propriétaire de l'influent quotidien économique russe Kommersant depuis le 30 août 2006[2]. Gazprom a tenu a préciser que cet investissement était fait à titre personnel par Ousmanov[3]. Dans la foulée, il acquiert 7 chaînes de télévision nationales et 33 stations régionales.

En 2012, il devient le premier investisseur privé de Facebook à travers Digital Sky Technologies (DST). Le fonds d'investissement vend en juin pour 1,2 milliard d'euros d'actions, 3 semaines après l'introduction en bourse du réseau social. Mais le magnat conserve 5,4 % du capital et contrôle aussi 70 % du web russe, ainsi que Megafon le deuxième opérateur de téléphonie mobile du pays. Il possède aussi des parts dans Groupon et Zynga[4].

Mécène sportif et artistique[modifier | modifier le code]

Il a par ailleurs été président de la confédération européenne d'escrime, ainsi que président de la fédération d'escrime de Russie. Il a fondé la Fondation internationale de bienfaisance « Pour l'avenir de l'escrime.»[5]. Le 6 décembre 2008, il est élu président de la Fédération internationale d'escrime en remplacement du Français René Roch[6]. Quatre ans plus tard, il est réélu sans opposition[7].

En septembre 2007, Ousmanov devient, via sa holding Red & White, le deuxième plus gros actionnaire du club de football londonien d'Arsenal avec 21 % des actions. La holding d'Ousmanov est dirigée par David Dein, l'ancien vice-président des Gunners. Certaines rumeurs font part de la volonté d'Ousmanov de devenir actionnaire majoritaire dans le club[8]. Le 22 février il porte sa part à 24 % des parts (deuxième derrière Daniel Fiszman avec 24,11 %)[9].

Le 17 septembre 2007, Ousmanov paie plus de 24 millions d'euros la collection d'art russe du violoncelliste Mstislav Rostropovich et l'offre à l'État russe. Cette collection se trouve aujourd'hui au palais Constantin de Strelna[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement du magazine Forbes.
  2. RIDECO - Semaine du 5 septembre 2006.
  3. « cet achat constituait un investissement personnel qui n’avait rien à voir avec son travail dans les structures de Gazprom », Kommersant retrouve son vieux maître,
  4. (en) « Facebook IPO gains to exceed commodity profits of Russian moguls », Russia Today,‎ 21 mai 2012
  5. La structure. Pour l'avenir de l'escrime
  6. Escrime : Alisher Usmanov élu président de la FIE, RTBF.be, 6 décembre 2008.
  7. « twitter », FIE,‎ 8 décembre 2012
  8. (en) Usmanov increases Arsenal holding, The Guardian, 18 septembre 2007.
  9. (en) Usmanov increases Arsenal FC holding to 24%, Financial Times, 16 février 2008.
  10. La Croix, 14 mai 2008.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]