30 février

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le 30 février est un jour absent des calendriers actuellement en usage, mais qui a été utilisé par certains pays dans des circonstances particulières.

Le mois de février des calendriers grégorien et julien possède en effet 28 jours les années normales et 29 jours les années bissextiles.

Toutefois, au cours de l’histoire, à deux occasions en Union soviétique et une fois en Suède, il y eut un 30 février.

À douze reprises également, le mois de février eut trente jours dans la Rome antique, mais l’appellation « 30 février » est postérieure aux Romains.

29 février - 30 février - 1er mars

En Suède[modifier | modifier le code]

Le mois de février dans un almanach suédois de 1712.

En 1699, la Suède décida de passer du calendrier julien au calendrier grégorien en omettant les jours intercalaires à partir de 1700 et ce pendant quarante ans (voir calendrier suédois). Donc l’année 1700 ne fut pas une année bissextile en Suède, mais contrairement au plan prévu, ce fut la seule année ainsi modifiée : 1704 et 1708 furent bissextiles. Pendant cette période, le calendrier suédois fut donc un jour en avance sur le calendrier julien mais toujours dix jours en retard sur le calendrier grégorien.

En 1711, il fut décidé de revenir au calendrier julien et pour ce faire d’ajouter deux jours intercalaires l’année suivante, 1712, au mois de février qui dura donc trente jours. Ce trentième jour du mois de février suédois de 1712 correspondit au 29 février du calendrier julien et au 11 mars du calendrier grégorien.

L’adoption définitive du calendrier grégorien en Suède eut lieu en 1753.

En Union soviétique[modifier | modifier le code]

En 1929, l’Union soviétique introduisit un calendrier révolutionnaire dans lequel chaque mois avait 30 jours, et les cinq ou six jours en excès étaient des jours de congé ne faisant partie d’aucun mois, à la manière des sans-culottides du calendrier républicain français.

Les années 1930 et 1931 eurent donc un 30 février en URSS ; mais en 1932 ce calendrier fut partiellement abandonné et les mois retrouvèrent alors leur longueur antérieure.

Utilisations jouant sur la non-existence[modifier | modifier le code]

  • Un label de musique belge a choisi de se nommer « 30 février ».
  • Dans le système hospitalier suisse, la date du 30 février est attribuée aux personnes dont la véritable date de naissance est inconnue[réf. nécessaire] .

Dans des œuvres de fiction[modifier | modifier le code]

  • Au début du film américain Vanilla Sky, sorti fin 2001, on peut voir que la vignette collée sur le pare-brise de la voiture du principal protagoniste David Aames est datée du 30 février 2001 (2/30/01 dans la notation américaine). Bien que le réalisateur Cameron Crowe explique dans le commentaire présent sur le DVD qu’il s’agit en fait d’un accident, ce détail est représentatif de l’ambiance générale de virtualité qui caractérise le film.
  • Dans Dilbert, le boss demande qu’une présentation soit faite le 30 février - demande absurde de plus alors qu’il a déjà fait des requêtes stupides sur le contenu de la présentation[1].

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]