Émile Dossin de Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Émile Dossin de Saint-Georges
Image illustrative de l'article Émile Dossin de Saint-Georges

Naissance 18 juillet 1854
Liège
Décès 18 janvier 1936 (à 81 ans)
Ixelles
Origine Belge
Allégeance Drapeau de la Belgique Belgique
Grade Lieutenant-Général
Conflits Première Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de l'Yser
Hommages Baron
Faire-part de décès du Baron Emile Dossin de Saint-Georges

Émile Jean Henri Dossin, né à Liège le 18 juillet 1854 et décédé à Ixelles le 18 janvier 1936 est un Lieutenant-Général et un héros de la Première Guerre mondiale. Il s'illustra à Saint-Georges, près de Nieuport. Anobli, fait baron, il en portera la particule (de Saint-Georges). La caserne de Malines porte son nom depuis 1936.

Le 15 avril 1893, il épouse Émilie Delfosse (1870-1953). Le 18 août 1926, leur fille, Renée (1894-1972) épouse le ministre Paul Van Zeeland.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

En 1908, il est commandant en second de l'École de guerre. En 1912, il est Directeur-général du Cabinet du Ministre de la guerre. En, 1913, il commande la 18e Brigade Mixte puis en 1914 la 2e Division d'Armée. De 1915 à 1919, il est l'Envoyé militaire du Gouvernement belge à Le Havre Sainte-Adresse. Il termine sa carrière avec le grade de Lieutenant-Général de l'Infanterie. Il s'illustra particulièrement lors de la retraite d'Anvers et lors de la bataille de Saint-Georges.


L'inondation de la plaine de l'Yser[modifier | modifier le code]

En octobre 1914, l'éclusier Henri Geeraert suggèra à l'état-major un moyen d'inonder la plaine pour stopper définitivement l'avancée de l'Armée allemande. Il s'agissait d'ouvrir des vannes des écluses à marée montante et de les refermer à marée descendante. Du fait du déséquilibre des effectifs en présence, constatant que la ligne de défense ne pourrait tenir indéfiniment, le roi Albert Ier de Belgique approuva l'opération qui fut menée par les hommes d'Émile Dossin de Saint-Georges.

Reconnaissances[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Baron de Ryckman de Betz : Armorial général de la noblesse belge, H. Dessain, Liège,1957, page 591.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bataille Saint Georgessur Sculpturepublique.be
  2. Une autre caserne située près du stade s'appelle caserne Baron Michel en souvenir du Baron Augustin Edouard Michel du Faing d'Aigremont. Cette dernière abritait les Troupes de Transmission où on formait les miliciens belges