Émeute Maurice Richard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Richard, le joueur à l'origine de l'émeute.

L'Émeute Maurice Richard[1], également appelée « émeute du Forum », est une émeute qui s'est déroulée le 17 mars 1955. Elle s'est passée suite à un match au cours duquel Maurice Richard, joueur des Canadiens de Montréal a frappé un juge de ligne et par la suite a été suspendu pour le reste de la saison 1954-1955 de la Ligue nationale de hockey et les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

L'incident[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 1955 dans la patinoire des Bruins de Boston, le Boston Garden, Maurice Richard joueur des Canadiens de Montréal en vient aux mains avec Hal Laycoe. Après quinze minutes et onze secondes de jeu de la troisième période, Laycoe met un coup de crosse sur la tête de Maurice[2]. Un juge de ligne, Cliff Thompson, tente à trois reprises de maîtriser Richard mais il ne parvient qu'à immobiliser le joueur québécois alors que Laycoe en profite pour lui taper dessus. Énervé, Richard se retourne et frappe le juge qui le maintient dans une position dangereuse. Il reçoit alors une pénalité de match par l'arbitre principal du match, Frank Joseph Udvari, ainsi qu'une suspension pour la fin de la saison et pour tous les matchs des séries ; Laycoe quant à lui est blanchit de toute sanction[3]. Les partisans des Canadiens ressentent cette sanction comme une injustice flagrante alors que la franchise de Montréal est à la lutte pour le titre de champion de la saison régulière avec les Red Wings de Détroit et avec seulement deux points d'avance sur ces derniers[4].

L'émeute[modifier | modifier le code]

Clarence Campbell, ex-commissaire de la LNH.

Le match suivant du calendrier des Canadiens a lieu le 17 mars 1955 Forum de Montréal contre les Red Wings. La police de Montréal déconseille alors au président de la LNH, Clarence Campbell, de se rendre au match tellement la foule est remontée contre lui. En effet, des milliers de montréalais se dirigent vers le Forum, certains pour assister à la rencontre et d'autres pour manifester à l'extérieur de la salle[5]. Campbell fait fi des conseils de la police et se rend au match accompagné de son épouse, sous les huées du public. Alors que les Red Wings mènent 4-1, les spectateurs du match jettent tout ce qu'ils peuvent en direction de Campbell[5] puis sur sa femme[3]. Le président est physiquement agressé par des mécontents et finalement une bombe artisanale explose sur la glace forçant l'évacuation de la salle[5]. L'émeute explose alors dans le Forum puis se propage dans les rues de la ville[3]. Cette émeute est considérée par plusieurs comme le début de la Révolution tranquille au Québec. Les dégâts de l'émeute s'élèvent à plus de 100 000 dollars alors que les environs de la patinoire sont saccagés et que six heures sont nécessaires à la police pour rétablir le calme[6].

Maurice Richard doit intervenir en personne le lendemain sur les ondes pour lancer un appel au calme. Il déclare alors qu'il accepte sa punition et que la situation doit revenir au beau fixe afin que tout le monde se concentre sur le titre de champion de la saison régulière et sur la Coupe Stanley[7]. Finalement, les Red Wings remportent le match par forfait des Canadiens et par la suite le titre de champion de la saison puis la Coupe Stanley[8].

Répercussions[modifier | modifier le code]

Cette suspension a privé Maurice Richard de son unique occasion en carrière d'obtenir le titre de meilleur pointeur de l'année, car Bernard Geoffrion est parvenu à le devancer pendant les dernières joutes, alors que Richard ne jouait plus.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans Strachan, « Cent ans de hockey », pages 58-59.
  2. (fr) « L'émeute du Forum », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 13 novembre 2010).
  3. a, b et c Dans Hornby, « Les grands moments du Hockey », pages 42 et 43.
  4. (en) « NHL Division Standings after Mar 12 in 1954-55 season », sur www.shrpsports.com (consulté le 15 novembre 2010).
  5. a, b et c (fr) « Émeute au Forum - Les Archives de Radio-Canada », sur archives.radio-canada.ca (consulté le 15 novembre 2010).
  6. (fr) « L'émeute du Forum a consacré le Rocket comme un symbole », sur www.rds.ca,‎ 27 mai 2000 (consulté le 15 novembre 2010).
  7. (fr) « Émeute Maurice-Richard - événements », sur le site du dictionnaire Des Sports Du Québec - Explorare (consulté le 15 novembre 2010).
  8. (fr) « Saison 1954-1955 - Description, photos, faits saillant et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 15 novembre 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lance Hornby, Les grands moments du Hockey, Modus Vivendy,‎ 2005 (ISBN 2-89523-337-3)
  • Al Strachan, Cent ans de hockey, Hurtubise HMH ltée,‎ 2000 (ISBN 2-89428-439-X)