Yvon Le Men

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yvon Le Men
Image dans Infobox.
Yvon Le Men au festival Voix vives de Méditerranée en Méditerrannée de Sète, en 2015.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Yvon Le Men (né en 1953 à Tréguier) est un poète et écrivain français. Son œuvre poétique comporte plus d'une trentaine d'ouvrages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il publie son premier livre Vie (Pierre Jean Oswald) en 1974.

À Lannion, il crée en 1992 des rencontres intitulées « Il fait un temps de poème ». Étonnant voyageur, il travaille au festival du même nom et de Saint-Malo à Bamako, de Sarajevo à São Paulo, il se fait le passeur des poètes et des écrivains.[style à revoir] En 1997, il y crée un espace poésie. De 2006 à 2008, il publie une chronique hebdomadaire dans le journal Ouest-France : « Le tour du monde en 80 poèmes ». Ses textes, livres ou anthologies, sont traduits dans une douzaine de langues.

Un choix de poèmes, Le jardin des tempêtes (2000), récapitule son œuvre poétique à laquelle viennent s’ajouter quatre récits et deux romans.

Par ailleurs, depuis de nombreuses années, il travaille dans les écoles avec les enfants, pour lesquels il a écrit Ouvrez la porte aux loups (Gallimard, 1994), Le loup et la lune (Rougerie, 2001) et Douze mois et toi (Milan, 2005).

Prix de poésie 2010 de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire pour l'ensemble de son œuvre[réf. souhaitée].

Il est lauréat en 2012 du prix Théophile-Gautier de l'Académie française pour son recueil À louer chambre vide pour personne seule[1].

En 2014, il rencontre des problèmes avec Pôle emploi lorsque ce dernier remet en cause son statut d'intermittent du spectacle. Il publie à cette occasion le recueil En fin de droits[2].

En 2019, il reçoit le prix Goncourt de la poésie[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Éditions Bruno Doucey, 2021

Récits[modifier | modifier le code]

  • Le petit tailleur de short, éd. Flammarion, 1996
  • La clé de la chapelle est au café d’en face, éd. Flammarion, 1997
  • On est sérieux quand on a dix-sept ans, éd. Flammarion, 1999
  • Besoin de poème, Le Seuil, 2006
  • Mes demeures en Bretagne, Naïve, 2012
  • La Bretagne sans permis, Editions Ouest-France, 2021

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Existence marginale mais ne trouble pas l'ordre public, éd. Flammarion, 2012

Romans[modifier | modifier le code]

Livres audio[modifier | modifier le code]

  • Éponyme, 1975, Névénoë
  • Patrick Ewen, Gérard Delahaye et Yvon Le Men, Vers l’extrême nord du monde, chansons, contes et poésies, 1996, Kerig productions / Breizh
  • La seule aventure, Kerig productions / Breizh

Critique[modifier | modifier le code]

  • Roudot Paul-Henri : « Yvon le magnétique », revue Bretagnes n° 1, 1975, p. 50.
  • Gillyboeuf Thierry : Yvon Le Men – Des hommes derrière les poèmes, Morlaix, Skol Vreizh, 2003.
  • Pascal Rannou: Yvon Le Men, in La littérature bretonne de langue française, Yoran Embanner, 2020, p. 363-367.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Palmarès 2012 : 66 lauréats », sur academie-francaise.fr,
  2. Sophie Legras, « Intermittents: Pôle Emploi s'acharne sur le poète Yvon Le Men », Le Figaro,‎ (lire en ligne Accès libre, consulté le 30 août 2020).
  3. Valérie Marin La Meslée, « Yvon Le Men, voyageur des mots, remporte le Goncourt de la poésie », sur lepoint.fr,

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]