Yoav Galant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yoav Galant
Illustration.
Yoav Galant en 2016.
Fonctions
Ministre israélien de l'Enseignement supérieur[1]
En fonction depuis le
(5 mois et 19 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou V
Prédécesseur Ze'ev Elkin
Ministre de l'Éducation
En fonction depuis le
(1 an et 29 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou V
Prédécesseur Rafi Peretz
Ministre de l'Immigration et de l'Intégration

(1 an, 4 mois et 8 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV
Prédécesseur Yariv Levin (intérim)
Benyamin Netanyahou
Successeur Pnina Tamano-Shata
Ministre de la Construction et du Logement

(3 ans, 7 mois et 19 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV
Prédécesseur Uri Ariel
Successeur Yifat Shasha-Biton
Député à la Knesset
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 16 jours)
Élection 9 avril 2019
Réélection 17 septembre 2019
2 mars 2020
23 mars 2021
Législature 21e, 22e, 23e et 24e

(3 ans, 9 mois et 2 jours)
Élection 17 mars 2015
Législature 20e
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Jaffa (Israël)
Nationalité Israélienne
Parti politique Koulanou (2015-2018)
Likoud (depuis 2019)
Père Michael Galant
Mère Fruma
Conjoint Claudine
Diplômé de Université de Haïfa
Université Harvard

Aluf Yoav Galant (יואב גלנט), né le à Jaffa, est un officier général des forces de défense israéliennes et un homme politique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Galant a reçu un B.A. en économie et en gestion financière à l'université de Haïfa. Il a commencé sa carrière militaire en 1977 comme commando naval, dans l'unité appelée Flottille 13. À la fin des années 1990 Galant s'engage dans les forces terrestres, finalement pour obtenir le grade de major général tout en devenant le secrétaire militaire du Premier ministre et, plus tard, le commandant du Southern Command.

Le , le ministre de la Défense Ehud Barak annonce que Galant va succéder à Gabi Ashkenazi à la tête de l'État-major de l'armée israélienne, cela sans attendre les conclusions d'une enquête concernant des documents prétendument attribués à Galant, dans lesquels celui-ci aurait dénigré ses concurrents à ce poste[2].

Le , le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak annulent sa nomination à la tête de l'État-major. L'annonce est venue après des mois de scandale entourant sa nomination en raison d'allégations selon lesquelles il se serait approprié une parcelle de terrain près de sa maison dans le moshav Amikam. Après avoir mené une enquête sur ces allégations, le procureur général Yehouda Weinstein informe le Premier ministre Benjamin Netanyahu qu'il ne pourra pas défendre juridiquement la nomination de Galant[3].

Il rejoint le parti Koulanou en et devient député.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Par intérim jusqu'au .
  2. (en) « Barak names Galant as next chief of staff », YNet News, 22 août 2010.
  3. (en) Jonathan Lis, « Cabinet votes Galant in as next IDF chief of staff », Haaretz,‎ (lire en ligne, consulté le 6 septembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]