Vucherens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vucherens
Vucherens
Vue du village
Blason de Vucherens
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Broye-Vully
Communes limitrophes Syens, Vulliens, Jorat-Mézières, Ropraz, Hermenches
Syndic Susan Elbourne Rebet
NPA 1509
N° OFS 5692
Démographie
Population
permanente
577 hab. (31 décembre 2018)
Densité 176 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 29″ nord, 6° 46′ 55″ est
Altitude 645 m
Superficie 3,27 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Vucherens
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Vucherens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vucherens
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vucherens
Liens
Site web www.vucherens.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vucherens est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de la Broye-Vully. Citée dès 1224, elle fait partie du district de Moudon entre 1798 et 2007. Sa population est de 577 habitants en 2018. Son territoire, d'une surface de 327 hectares, se situe dans la région du Jorat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné en 1224 sous le nom de Wicherens. En 1300, Jean de Vucherens est propriétaire du Château de Saint-Martin-du-Chêne, sur la commune actuelle de Molondin. En 1358, le village dépend de la châtellenie de Moudon. Il fait partie du bailliage de Moudon à l'époque bernoise, puis du district de Moudon de 1798 à 2007. Une chapelle existe en 1523. L'église actuelle date de 1737. Des carrières de tuf sont exploitées entre 1700 et 1900. Entre 1902 et 1962, le tram reliant Lausanne à Moudon s'arrête dans la commune[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Vucherens

Les armes de la commune de Vucherens se blasonnent ainsi :
De gueules à la chouette d'argent sur un mont à trois coupeaux de sinople[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

La surface totale de la commune de Vucherens représente 327 hectares qui se décomposent en : 40 ha de surfaces d'habitat et d'infrastructure, 210 ha de surfaces agricoles, 76 ha de surfaces boisées et enfin 1 ha de surfaces improductives (lacs et cours d'eau). Dans le détail en 2005, les aires industrielles et artisanales représentent 1,22 % du territoire communal, les maisons et bâtiments 7,03 %, les routes et infrastructures de transport 3,98 %, les zones agricoles 38,84 % et les zones arboricoles et viticoles moins d'1 %[2].

Jusqu'à sa dissolution, la commune faisait partie du district de Moudon. Depuis le 1er janvier 2008, elle fait partie du nouveau district de la Broye-Vully. Elle a des frontières communes avec les communes de Carrouge, d'Hermenches, de Ropraz, de Syens, et de Vulliens.

La commune s'étend sur une plaine molassique formée entre les vallées de la Bressonne à l'ouest et du Carrouge à l'est, au nord-est des hauteurs du Jorat. Partant du Carrouge, le terrain monte progressivement pour atteindre les crêtes formées par le bois de Bioley à 753 mètres d'altitude et le Bochet, point culminant de la commune avec 757 mètres d'altitude.

Outre le village de Vucherens, la commune compte encore deux hameaux : le Closy situé sur le côté ouest de la vallée du Carrouge et La Râpe, sur la face orientale de la vallée de Bressonne.

Politique[modifier | modifier le code]

Lors des élections fédérales suisses de 2011, la commune a voté à 25,36 % pour le Parti socialiste suisse. Les deux partis suivants furent l'Union démocratique du centre avec 24,89 % des suffrages et le Parti libéral-radical avec 15,93 %[5].

Lors des élections cantonales au Grand Conseil de mars 2011, les habitants de la commune ont voté pour le Parti socialiste à 25,38 %, le Parti libéral-radical à 22,24 %, les Verts à 21,73 %, l'Union démocratique du centre à 21,14 %,le Parti bourgeois démocratique et les Vert'libéraux à 6,37 % et Vaud Libre à 3,14 %[6].

Sur le plan communal, Vucherens est dirigé par une municipalité formée de 5 membres et dirigée par un syndic pour l'exécutif et un Conseil communal, composé de 30 élus, dirigé par un président et secondé par un secrétaire, pour le législatif[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Vucherens compte 577 habitants en 2018[1] Sa densité de population atteint 176 hab./km2.

En 2000, la population de Vucherens est composée de 211 hommes (47,5 %) et 233 femmes (52,5 %). La langue la plus parlée est le français, avec 417 personnes (94,2 %). La deuxième langue est l'allemand (11 ou 2,5 %). Il y a 404 personnes suisses (91,2 %) et 39 personnes étrangères (8,8 %). Sur le plan religieux, la communauté protestante est la plus importante avec 286 personnes (64,5 %), suivie des catholiques (89 ou 20,1 %). 54 personnes (12,2 %) n'ont aucune appartenance religieuse[8].

La population de Vucherens est de 458 habitants en 1850, puis de 370 dix ans plus tard. Après une période stable jusqu'en 1900, elle baisse lentement jusqu'à 258 habitants en 1970. Elle remonte à 293 en 1980 avant une hausse de 46 % en 10 ans jusqu'à 428 personnes. Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Vucherens entre 1850 et 2010[9] :

Monument[modifier | modifier le code]

La chapelle de Vucherens.

La chapelle de Vucherens, classée monument historique, est dédiée à Saint-Pierre et Saint-Pancrace. Construite en 1737, c'est d'abord une annexe de l'église de Syens. Elle est rénovée en 1897, puis de 1923 à 1924 et en 1957. En 2000, Vucherens quitte la paroisse de Syens et rejoint celle du Jorat[10].

Économie[modifier | modifier le code]

Principalement tournée vers l'agriculture et l'élevage malgré une nette diminution du nombre d'exploitations lors des dernières décennies, la commune compte également quelques entreprises locales ainsi qu'un café restaurant[11].

Transports[modifier | modifier le code]

Au niveau des transports en commun, Vucherens fait partie de la communauté tarifaire vaudoise Mobilis. Le bus des Transports publics de la région lausannoise reliant Lausanne à Moudon s'arrête dans la commune[12]. Le village est aussi desservi par les bus sur appel Publicar, qui sont un service de CarPostal[13].

Vie communale[modifier | modifier le code]

La commune compte deux sociétés de tir (l'abbaye de Vucherens appelée « La Sentinelle du Biolley », dont les Roys de l'édition 2017 ont été MM. Colin Grosjean, Denis Grojean et Daniel Nydegger, et la société de tir « Aux armes de guerres »), ainsi qu'une société de jeunesse[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Emmanuel Abetel, « Vucherens » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du . (consulté le 11 octobre 2012)
  4. « Annexe à l'arrêté relatif aux armoiries communales (AAC) du 10 février 1925 (175.12.1) » (consulté le 13 octobre 2012)
  5. « Elections au Conseil national 2011: Participation, force des partis, électeurs fictifs », sur Statistique suisse (consulté le 2 octobre 2012)
  6. « Election du Grand Conseil du 11 mars 2012 », sur vd.ch (consulté le 2 octobre 2012)
  7. « Vucherens », sur ucv.ch (consulté le 2 octobre 2012)
  8. « STAT-TAB: la banque de données statistiques interactive » [archive du ], Confédération suisse
  9. « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 1er octobre 2012)
  10. « La chapelle », sur vucherens.ch (consulté le 11 octobre 2012)
  11. « Entreprises & Commerces », sur vucherens.ch (consulté le 2 octobre 2012)
  12. « tl 62 Moudon-Gare », sur t-l.ch (consulté le 4 octobre 2012)
  13. « PubliCar Thierrens (VD) », sur carpostal.ch (consulté le 4 octobre 2012)
  14. « Liste et adresses », sur vucherens.ch (consulté le 2 octobre 2012)

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :