Type Semeuse (monnaie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Type semeuse (monnaie))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Semeuse.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les timbres à l'effigie de la Semeuse, voir Type Semeuse (timbre).
Gravure de la Semeuse reprise pour la pièce de 5 francs en argent 1960.

La Semeuse gravée par Oscar Roty (1846-1911) est un type de monnaie qui a fait une carrière remarquable dans la numismatique française. Son modèle, créé en 1897 pour figurer sur les pièces d'argent de la Troisième République, réutilisé en 1960 pour les nouveaux francs, est devenu aujourd'hui l'un des trois symboles, avec le buste de Marianne et l'arbre, à avoir été retenu par la France pour figurer sur les faces nationales de l'euro.

L'avers de ce type représente une femme portant un bonnet phrygien qui sème dans le soleil levant, et à contre-vent d'après ses cheveux.

Émission de 1897[modifier | modifier le code]

Le type « Cérès », apparu sur les monnaies dès la Deuxième République, puis repris par la Troisième après l'interruption de l'Empire commençant à dater, c'est sur l'initiative du ministre des finances Paul Doumer qu'Oscar Roty, artiste renommé à l'époque, fut retenu pour dessiner une nouvelle symbolique de la République. En 1897, les premières pièces de 50 centimes à la Semeuse rencontrèrent immédiatement un vif succès dans la population. Le thème de la Semeuse coiffée du bonnet phrygien était traité d'une manière novatrice pour l'époque en matière de monnaie. Une pièce de 5 francs, dont les premiers essais avaient été frappés en 1898, ne put malheureusement pas être émise à cause de l'instabilité des cours de l'argent métal. À partir de 1914, les pièces officielles en argent (et en bronze) ne circulèrent presque plus car elles étaient massivement thésaurisées par les particuliers ; pour pallier ce manque de monnaie, les autorités locales, les chambres de commerce, les commerçants, etc., mirent en circulation des monnaies de nécessité. La frappe des Semeuses en argent cessa en 1920 ; elles furent démonétisées en 1928 pour un cours très inférieur à leur valeur métallique, ce qui ne fit que renforcer leur thésaurisation.

Émission de 1960[modifier | modifier le code]

Le franc accumulant les dévaluations, sa valeur était tombée à des niveaux ridicules, c'était désormais une petite pièce d'aluminium. Afin de frapper un grand coup et d'enrayer cette descente aux enfers, la réforme monétaire de décembre 1958 dans le cadre de la nouvelle constitution de la Cinquième République institue la création d'un nouveau franc égal à 100 anciens francs. Le ministre des Finances Antoine Pinay est chargé de l'appliquer. Évidemment, les types monétaires sont renouvelés et, dans le but de rappeler la solidité du franc germinal, l'image symbolique de la semeuse reprend du service avec une pièce de 5 francs nouveau (en argent à 835 millièmes, puis en nickel à partir de 1970) et celle de 1 franc nouveau (en nickel) qui apparaissent le 1er janvier 1960, copie conforme du franc de 1898. Cette émission établit un record de longévité de 41 ans (le passage à l'euro ayant provoqué l'arrêt des frappes en 2001), et le l'échange des pièces restantes cesse aux guichets de la Banque de France, les semeuses sont totalement démonétisées.

Parallèlement à ces pièces de 1 franc et de 5 francs (et de un demi-franc), la pièce de 2 francs (frappée de 1979 à 2001) portait une Semeuse modernisée.

La Semeuse et l'euro[modifier | modifier le code]

Des trois dessins retenus pour les faces nationales de l'euro français, l'un reprend l'ancestrale Semeuse, de nouveau modernisée par Laurent Jorio, sur les pièces de 10 centimes, de 20 centimes et de 50 centimes. Ainsi, l'œuvre d'Oscar Roty a-t-elle traversé le XXe siècle et continue-t-elle d'être un symbole fort de la République française ; et ce d'autant plus que la Semeuse a également illustré de nombreuses séries de timbres-poste de 1903 à 1941.

Dès le début du XXIe siècle, la Semeuse reparaît sous les traits de La Semeuse cinétique de Joaquin Jimenez grâce à une série de huit monnaies ayant cours légal en France (de 5 à 500 euros, en argent et en or).

Détail chronologique des émissions du type semeuse[modifier | modifier le code]

Années Valeur Diamètre poids Métal Tirage total Commentaires
1897 à 1920 50 centimes 18 mm 2,5 g argent 835 377 531 032 très peu circulé à partir de 1914
1898 à 1920 1 franc 23 mm 5 g argent 835 440 140 773 idem
1898 à 1920 2 francs 27 mm 10 g argent 835 102 438 423 idem
1898 5 francs 37 mm 25 g argent 900 essai, 75 non émise
1959 à 1969 5 francs 29 mm 12 g argent 835 195 282 126 quelques milliers en 1959
1960 à 2001 1 franc 24 mm 6 g nickel 1 978 354.881 41 ans sans changer
1965 à 2001 1/2 franc 19,5 mm 4,5 g nickel 1 693 092 548 remplace la 50 centimes Lagriffoul
1970 à 2001 5 francs 29 mm 10 g nickel 465 053 670  
1979 à 2001 2 francs 26,5 mm 7,5 g nickel 632 884 120 dessin stylisé (atelier de gravure)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]