Pièces en euro destinées à la circulation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une pièce en euro destinée à la circulation est une pièce de monnaie libellée en euro ou en euro cent[N 1] (ou centime d'euro[N 2]) et constituant un moyen de paiement dans l'ensemble de la zone euro et dans les pays utilisant l'euro. Les pièces en euro destinées à la circulation portent une des 8 valeurs suivantes : 1 centime, 2 centimes, 5 centimes, 10 centimes, 20 centimes, 50 centimes, 1 euro ou 2 euros. Elles sont émises par les pays de la zone euro et par les pays ayant établi des accords avec les autorités européennes (Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican), soit actuellement par 23 pays. Émises à partir de 1999, elles sont en circulation depuis 2002 dans les pays ayant adopté l'euro.


Extraits du Journal officiel de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Pièce belge commémorative de 2 euros émise en 2006 sur l'Atomium.

L'émission des pièces en euro est réglementée par les textes suivants :

  • JO L139/6 du 11 mai 1998 (règlement CE n° 975/98) : spécifications techniques des pièces libellées en euro destinées à la circulation.
  • JO C373/1 du 28 décembre 2001 : caractéristiques des pièces libellées en euro.
  • JO C247/5 du 15 octobre 2003 : recommandations sur :
    • la modification des faces nationales : pas avant 2008 sauf en cas de changement du chef d'État représenté sur une pièce.
      • Remarque : c'est le cas de l'État de la Cité du Vatican, à la suite du décès du pape Jean-Paul II, le 2 avril 2005, et de la Principauté de Monaco à la suite du décès du prince Rainier III, le 6 avril 2005.
    • l'émission de pièces commémoratives de deux euros : une pièce par an et par pays, puis deux depuis 2013 suite à l'entrée en vigueur du nouveau règlement en août 2012. Le Luxembourg a réussi à émettre deux pièces dès 2012, mais n'en a émis qu'une en 2013.
    • le dessin des faces nationales et publication de ces dessins dans le JO.
  • JO L186/1 du 18 juillet 2005 : recommandations pour les faces nationales des nouvelles émissions de pièces en euro destinées à la circulation :
    • l'identification de l'État membre émetteur : le nom du pays (ou une abréviation) doit figurer sur la face nationale.
    • l'absence du nom de la monnaie et de la valeur unitaire : la face nationale ne doit répéter ni la valeur unitaire, ni le nom de la monnaie unique mais la gravure sur la tranche de la pièce de 2 euros peut mentionner la valeur unitaire.

Description des pièces[modifier | modifier le code]

Taille, poids et tranches[modifier | modifier le code]

Des caractéristiques différentes pour les tranches des pièces ont été mises en place pour permettre aux malvoyants de différencier les pièces.

Valeur Tranche Diamètre Épaisseur Masse
1 cent(ime) lisse 16,25 mm 1,67 mm 2,30 g
2 cent(ime)s lisse avec un sillon 18,75 mm 1,67 mm 3,06 g
5 cent(ime)s lisse 21,25 mm 1,67 mm 3,92 g
10 centimes cannelures épaisses 19,75 mm 1,93 mm 4,10 g
20 cent(ime)s sept cannelures profondes (« fleur espagnole ») 22,25 mm 2,14 mm 5,74 g
50 cent(ime)s cannelures épaisses 24,25 mm 2,38 mm 7,80 g
1 euro alternance de parties lisses (trois) et de parties cannelées (trois) 23,25 mm 2,33 mm 7,50 g
2 euros gravure sur cannelures fines (différentes selon les pays) 25,75 mm 2,20 mm 8,50 g

Métal utilisé[modifier | modifier le code]

Valeur Description
1, 2 et 5 cent(ime)s acier cuivré
10, 20 et 50 cent(ime)s or nordique (89 % Cu, 5 % Al, 5 % Zn, 1 % Sn)
1 euro couronne : maillechort = 75 % Cu, 20 % Zn, 5 % Ni

centre : cupronickel = 75 % Cu, 25 % Ni

2 euros couronne : cupronickel = 75 % Cu, 25 % Ni

centre : maillechort = 75 % Cu, 20 % Zn, 5 % Ni

Face commune[modifier | modifier le code]

Première émission de la face commune[modifier | modifier le code]

À la suite d'un concours organisé au niveau européen pour le dessin de la face commune de la première émission des pièces en euro, le Conseil européen a approuvé, lors du sommet d'Amsterdam, la série de Luc Luycx (monogramme : LL), de la Monnaie royale de Belgique, le 16 juin 1997.

La série de pièces dessinées par Luc Luycx pour les euros et centimes se veut claire, facile d'utilisation, compréhensible par tous et définissant l'euro comme la monnaie de l'Europe et des Européens. Les pièces présentent l'Union européenne sous différentes formes avec, en toile de fond, les étoiles, symboles de l'Europe. Les pièces de 1, 2 et 5 centimes indiquent la place de l'Europe dans le monde. Les pièces de 10, 20 et 50 centimes présentent l'union comme un rassemblement de nations. Enfin, les pièces de 1 et 2 euros font apparaître une Europe sans frontières.

Deuxième émission de la face commune[modifier | modifier le code]

Une nouvelle face commune a été décidée par l'avis du Journal officiel de l’Union européenne C225/7 du 19 septembre 2006 concernant les pièces bicolores (de 1 et 2 euros) et des pièces en “alliage nordique” (or nordique) (de 10, 20 et 50 centimes) afin que celles-ci représentent désormais l'Europe telle qu'élargie en 2004. Toutes les pièces en euro qui sont déjà en circulation restent valables.

L'avis précise que les pièces de 1, 2 et 5 centimes qui représentent l'Europe dans le monde ne sont pas modifiées car non concernées par l'élargissement : ceci est inexact, les frontières de l'Europe telle que représentée sur le globe sont encore celles de l'Europe des 15 et ne vont clairement pas jusqu'à la mer Noire[1].

Faces nationales[modifier | modifier le code]

Il y a plusieurs systèmes pour les "faces". Si plusieurs séries, la dernière est considérée :

  • face unique pour toutes les pièces (notamment profil du souverain), ci-après "(1)"
  • face unique pour les centimes + face unique pour les euros, ci-après "(1+1)"
  • face unique pour les centimes + faces différentes pour les euros, ci-après "(1+2)"
  • les trois couches (1 face pour 1-2-5 centimes, 1 face pour 10-20-50 centimes, 1 face pour les euros), ci-après "(3)"
  • idem mais sur le même thème (notamment profil du souverain), ci-après "(3x1)"
  • une variante des trois couches, à savoir des faces différentes pour les euros, ci-après "(2+2)"
  • une face différente pour chaque pièce, ci-après "(8)"


Les faces nationales des pièces en euro destinées à la circulation sont décrites dans des articles spécifiques.

Pièces émises par les pays de l’Union européenne utilisant l’euro depuis 1999 et 2002 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les autres États utilisant l’euro depuis 2001 et 2002 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les autres États utilisant l’euro depuis 2002 (+ nombre de faces différentes)
  • Vatican (3x1 sauf "Sede Vacante 2005": 1)
Pièces émises par les États de l’Union européenne utilisant l’euro depuis 2007 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les États de l’Union européenne utilisant l’euro depuis 2008 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les États de l’Union européenne utilisant l’euro depuis 2009 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les États de l’Union européenne utilisant l’euro depuis 2011 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les autres États utilisant l’euro depuis 2013 et 2014 (+ nombre de faces différentes)
Pièces émises par les États de l’Union européenne utilisant l’euro depuis 2014 (+ nombre de faces différentes)
Projets de pièces (émissions interdites) pour les autres États de l’Union européenne devant adopter l’euro à terme
Projets de pièces (émissions interdites) pour les autres États de l’Union européenne bénéficiant d'un opting-out sur l'adoption de l’euro
Autres pays/territoires utilisant l'euro (ces pays ne sont pas autorisés à frapper leur monnaie)

Éléments divers[modifier | modifier le code]

  • Il est à noter que ces pièces sont en frappe médaille, et non en frappe monnaie comme l'étaient les francs français. La différence se voit en retournant latéralement la pièce (par rapport à un axe vertical) : en frappe médaille, le revers apparaît à l'endroit alors qu'il apparaît à l'envers en frappe monnaie.
  • Il existe de nombreuses pièces non officielles, soit des épreuves effectuées par certains États, soit des jetons frappés par certains instituts privés.
  • Certaines pièces étrangères à la zone euro ressemblent beaucoup à celles en circulation et sont à l'origine de confusions. Comme les 10 bahts thaïlandais, la livre turque (jusqu'en 2009) ou les 5 dirhams marocains.
  • Remarquons encore que les faces nationales autrichiennes[3] ne respectent pas l'article 2 de la Recommandation de la Commission Européenne du 3 juin 2005 pour des orientations communes concernant les faces nationales des pièces en euro destinées à la circulation
  • Les traités instituant la monnaie unique précise que les mots « euro » et « cent » sont invariables dans toutes les langues. On devrait donc écrire « deux euro » et non « deux euros ». Néanmoins, l'usage du pluriel "euros" est la forme officielle en France.
  • Les mêmes traités précisent que le nom de la monnaie unique est « euro » et « cent » dans toutes les langues de l'Union, par souci de cohérence et de visibilité de l'unicité de cette monnaie. Seule la prononciation est laissée libre. Le nom officiel de la subdivision est néanmoins « centime » en France d'après la Constitution.

Volumes d'émission[modifier | modifier le code]

Selon les dernières données de la BCE[4] consultées le 18 octobre 2018, il y a 129 743 096 239 pièces en circulation[5] à travers la zone euro. Ceci représente une somme de 28 742 580 251 euros.

La répartition entre les différentes valeurs est la suivante :

Pièces Quantité Valeur
1 cent(ime) 35 249 751 288 352 497 513 
2 cent(ime)s 27 099 695 759 541 993 915 
5 cent(ime)s 20 938 289 108 1 046 914 455 
10 cent(ime)s 15 001 844 606 1 500 184 461 
20 cent(ime)s 11 593 854 987 2 318 770 997 
50 cent(ime)s 6 266 020 700 3 133 010 350 
1 euro 7 338 071 022 7 338 071 022 
2 euros 6 255 568 769 12 511 137 538 
Au total 129 743 096 239 28 742 580 251 

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tel qu'utilisé sur les pièces de monnaie et dans les actes officiels de l'Union européenne. Le mot reste invariable.
  2. Le nom « centime d'euro » est recommandé en France par l'Académie française et dans le code monétaire et financier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Photo agrandie d'une pièce de 2 centimes
  2. (nl)Ontwerpen Andorra Euromunten (euro-munten.eu), 16/05/2013
  3. visibles ici
  4. (en) « BCE : Circulation », Banque centrale européenne (consulté le 18 octobre 2018)
  5. (en) « BCE : Quantité totale des pièces », Banque centrale européenne (consulté le 18 octobre 2018)

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :