Pièce commémorative de 2 euros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

2 euros commémorative
Pays Drapeau de l’Union européenne Zone euro
Drapeau d'Andorre Andorre
Drapeau de Monaco Monaco
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau du Vatican Vatican
Valeur euros
Masse 8,50 g
Diamètre 25,75 mm
Épaisseur 2,20 mm
Tranche Variable selon les pays
Composition Cœur : trois couches laiton de nickel / nickel / laiton de nickel.
Anneau : cupronickel
Année d'émission Depuis 2004
Numéro catalogue
Avers
Avers
Gravure Selon les pays
Graveur Selon les pays
Année de la gravure Selon les pays
Revers
Revers
Graveur Luc Luycx
Année de la gravure 1996 (1re carte)[1] et 2006 (2e carte)[2]

Une pièce commémorative de 2 euros est une pièce de 2 euros frappée par un État membre de la zone euro ou par un des micro-États autorisés à frapper des pièces de monnaie libellées en euro, destinée à commémorer un événement historique ou célébrer un événement actuel important. Ces pièces ont les mêmes caractéristiques techniques que les autres pièces de 2 euros et portent le revers commun de ces pièces mais un avers différent de la face nationale habituelle.

Elles ont cours légal dans toute la zone euro, et peuvent être utilisées comme n'importe quelle autre pièce de 2 euros. Cependant, du fait de leur rareté[N 1], elles sont prisées par les collectionneurs.

Fin , 270 types de pièces commémoratives de 2 euros avaient déjà été frappées[3]. Limité à une seule pièce de 2004 à 2011 (à l'exception des pièces commémoratives communes), puis à deux pièces à partir de 2012, le nombre de pièces différentes émises chaque année a fortement augmenté : de six pièces en 2004 à 36 pièces en 2018. Seuls deux pays n'ont pas frappé de pièces en 2016 : Chypre et les Pays-Bas.

Quatre séries de pièces ont été émises par l'ensemble des pays de l'Union européenne utilisant l'euro.

Règles et recommandations[modifier | modifier le code]

Les pièces commémoratives de 2 € sont, comme les autres pièces en euro destinées à la circulation, soumises à la règlementation européenne. Le Journal officiel de l'Union européenne spécifie notamment les caractéristiques des pièces[4],[5].

Depuis 2004, les États membres de la zone euro sont autorisés par le Conseil européen à frapper des pièces commémoratives. Toutefois, ces émissions sont soumises à un certain nombre de recommandations[6].

Tout d'abord, la pièce de 2 € est la seule valeur qui peut être utilisée pour de telles émissions et, comme toutes les autres pièces en euro, les pièces commémoratives ont une face commune et une face nationale. Seule cette dernière est autorisée à changer.

Un règlement du Parlement européen et du Conseil[7], datant de 2012, limite le nombre de pièces commémoratives à deux par État membre et par an, sans compter une éventuelle émission commune par tous les pays de la zone euro. Outre ces deux pièces commémoratives, l'État membre est autorisé à émettre une pièce à l'occasion de la vacance temporaire ou de l'occupation provisoire de la fonction de chef d'État. Avant l'entrée en vigueur de ce règlement en , les pays utilisant l'euro ne pouvaient émettre qu'une seule pièce commémorative par an.

Le tirage total de pièces commémoratives mises en circulation par an ne doit pas dépasser le plafond le plus élevé des deux suivants :

  • 0,1 % du volume total de pièces de 2 € mises en circulation dans toute la zone euro ;
  • 5,0 % du volume d'émission national cumulé de pièces de 2 €.

Exceptionnellement, le plafond de 0,1 % peut être porté à 2,0 % pour commémorer un événement hautement symbolique et de portée réellement universelle, à condition que l'État membre concerné s'abstienne d'émettre des pièces commémoratives pendant les quatre années suivantes.

La recommandation applicable depuis 2006 pour les pièces en euro destinées à la circulation s'applique également[8]. Elle indique que l'État émettant une pièce doit être clairement identifiable, en faisant figurer soit son nom, soit une abréviation, sur la face nationale. Ni la valeur unitaire, ni le nom de la monnaie unique ne doivent être répétés sur la face nationale. En revanche, la gravure sur la tranche de la pièce de 2 € peut mentionner la valeur unitaire. Cette recommandation ne s'applique pas rétroactivement. Les nouveaux dessins des pièces destinées à la circulation, et donc y compris ceux des pièces commémoratives de 2 € émises à partir de 2006 sont concernés.

À partir de 2009, une nouvelle recommandation modifie la précédente[9]. L'État émettant une pièce doit toujours être clairement identifiable mais la face nationale peut désormais porter la mention du nom de la monnaie unique, à condition que celle-ci découle de l'utilisation d'un alphabet différent. La gravure sur la tranche de la pièce de 2 € doit également être la même pour toutes les pièces de 2 €, commémoratives ou standard, émises par le même État membre. De plus, la face nationale des pièces en euros destinées à la circulation doit comporter les douze étoiles européennes entourant complètement le dessin national, y compris le millésime et l'indication du pays émetteur. Cette recommandation n'est pas rétroactive, c'est-à-dire qu'elle ne concerne pas les faces nationales des pièces dont le dessin a été approuvé avant l'adoption de cette recommandation.

Le dessin de chaque pièce est publié dans le Journal officiel de l'Union européenne.

Séries particulières[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

En 2007, à l'occasion du cinquantième anniversaire du traité de Rome, 13 pièces commémoratives de 2 € ont été émises par tous les pays de l'Union européenne utilisant l'euro[N 2] à cette époque. Ceci s'est répété en 2009, à l'occasion du dixième anniversaire de l'Union économique et monétaire, avec une émission spéciale de 16 pièces commémoratives de 2 €. En janvier 2012, les pays membres de la zone euro ont émis une troisième pièce commune de série de 18 pièces pour célébrer le dixième anniversaire des billets et pièces en euros. Enfin, en 2015, les 19 pays de la zone procèdent à une émission commune célébrant le 30e anniversaire du drapeau européen.

Spécifiques à un pays[modifier | modifier le code]

En 2006, l'Allemagne a commencé une série de 16 pièces commémoratives sur les 16 Länder allemands. Chaque pièce commémore la présidence successive d'un des Länder au Bundesrat, à l'aide d'un monument emblématique.

En 2010, l'Espagne a commencé une série de pièces commémoratives dédiées aux sites espagnols inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

De 2011 à 2015, Malte a émis une série de cinq pièces commémoratives sur son histoire constitutionnelle.

En 2016, Malte a commencé deux nouvelles séries : cinq pièces commémoratives sur des thèmes universels dessinés par des enfants, et sept sur des sites préhistoriques.

De 2016 à 2018, la Lettonie a émis une série de quatre pièces commémoratives sur ses régions.

En 2019, la Lituanie a commencé une série de cinq pièces commémoratives sur ses régions ethnographiques.

Chronologie et répartition géographique[modifier | modifier le code]

  • 25 à 28 pièces émises
  • 21 à 24 pièces émises
  • 17 à 20 pièces émises
  • 13 à 16 pièces émises
  • 9 à 12 pièces émises
  • 5 à 8 pièces émises
  • 1 à 4 pièces émises
  • Pays en dehors de la zone euro

En , 22 des 23 pays autorisés à frapper des pièces en euro ont déjà émis des pièces commémoratives de 2 € de leur propre initiative. Le dernier pays, Chypre a une première pièce commémorative de 2 € commémorative pour la fin de l'année 2017.

La Grèce a été le premier pays à émettre une pièce commémorative de 2 € pour célébrer les Jeux olympiques d'Athènes en 2004. La Finlande, le Luxembourg, Saint-Marin et le Vatican sont les seuls pays à avoir émis de leur propre initiative, au moins une pièce chaque année depuis 2004. En prenant en compte les émissions communes, l'Italie a également émis au moins une pièce chaque année sans discontinuer depuis 2004.

Historique des émissions[modifier | modifier le code]

En 2004, pour cette première année, six pays émettent chacun une pièce : la Grèce, la Finlande, l'Italie, le Luxembourg et les micro-États de Saint-Marin et du Vatican. La Grèce est le premier pays à lancer une pièce commémorative de 2 € à l'occasion des Jeux olympiques d'Athènes[10],[11].

L'année suivante, en 2005, huit pays émettent des pièces commémoratives de 2€, dont l'Autriche, la Belgique et l'Espagne qui en produisent pour la première fois. La Finlande, l'Italie, le Luxembourg, Saint-Marin et le Vatican émettent déjà leur deuxième pièce[12].

Sept pays émettent une pièce commémorative de 2 € en 2006, parmi lesquels, l'Allemagne qui émet sa première pièce, qui est aussi la première de la série série consacrée aux Länder allemands[13].

L'année 2007 est manquée par le 50e anniversaire du Traité de Rome et l'entrée de la Slovénie dans la zone euro. Les 13 pays de l'Union européenne utilisant l'euro frappe une pièce commémorant l'anniversaire du Traité de Rome. C'est la première série de pièces commémoratives de 2 euros. Pour la France, l'Irlande, les Pays-Bas et la Slovénie, c'est aussi leur première pièce commémorative. En plus de ces 13 pièces, sept États frappent leur propre pièce commémorative dont Monaco et le Portugal, qui émettent leur première pièce commémorative de leur propre initiative[14].

Nombre de pièces émises par année et par pays[modifier | modifier le code]

Pays Nb de pièces

émises (+ annoncées)

2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020e
nat. TDRa nat. UEMb nat. EURc nat. DRAd
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 23 (+ 1) 0 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 2 1 1 1 2 2 1/2
Drapeau d'Andorre Andorre 11 (+ 1) 1 2 0 2 2 2 2 0/1
Drapeau de l'Autriche Autriche 7 0 1 0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 1 0
Drapeau de la Belgique Belgique 24 (+ 1) 0 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 2 2 2 2 1/2
Drapeau de Chypre Chypre 5 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 0 1 0 0 1/1
Drapeau de l'Espagne Espagne 17 (+ 1) 0 1 0 0 1 0 0 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 2 1 0/1
Drapeau de l'Estonie Estonie 10 0 0 1 0 0 0 1 1 1 2 2 2/2
Drapeau de la Finlande Finlande 26 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 1 2 2 2 1 0/2
Drapeau de la France France 23 (+ 1) 0 0 0 0 1 1 0 1 1 1 1 1 2 2 2 1 2 2 2 2 1/2
Drapeau de la Grèce Grèce 22 1 0 0 0 1 0 0 1 1 1 0 1 2 2 1 1 2 2 2 2 2/2
Drapeau de l'Irlande Irlande 6 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 1 0 0 0 1 1 0 0 1
Drapeau de l'Italie Italie 26 (+ 1) 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 1 2 2 2 1 1/2
Drapeau de la Lettonie Lettonie 11 (+ 1) 1 2 1 2 2 2 1 0/1
Drapeau de la Lituanie Lituanie 9 (+ 1) 1 1 1 1 2 2 1/2
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 27 (+ 1) 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 2 2 1 1 2 2 2 1/2
Drapeau de Malte Malte 18 (+ 2) 0 0 1 0 1 1 1 1 2 2 1 2 2 2 2 0/2
Drapeau de Monaco Monaco 9 (+ 1) 0 0 0 1 0 0 0 0 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 1 1 0/1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 8 0 0 0 0 1 0 0 1 0 1 0 1 2 1 0 1 0 0 0 0
Drapeau du Portugal Portugal 23 (+ 2) 0 0 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 1 2 2 2 2 0/2
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin 23 (+ 1) 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 1 2 2 0 2 2 2 2 1/2
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 12 (+ 1) 1 1 0 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0/1
Drapeau de la Slovénie Slovénie 14 (+ 1) 0 1 1 0 1 1 1 0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0/1
Drapeau du Vatican Vatican 22 (+ 1) 1 1 1 1 0 1 1 0 1 1 1 0 2 1 1 0 2 2 2 2 1/2
Total 375 (+ 20) 6 8 7 7 13 10 9 16 12 16 13 17 23 27 28 19 32 32 36 32 12/32
a. 50e anniversaire du traité de Rome
b. 10e anniversaire de l'Union économique et monétaire
c. 10e anniversaire des billets et pièces en euros
d. 30e anniversaire du drapeau européen
e. nombre de pièces émises/nombre de pièces annoncées (sous réserves de changement)
  • ne faisait pas partie de la zone euro ou n'était pas encore autorisé à émettre de pièce en euro
  • n'a pas émis de pièce
  • a émis au moins une pièce
  • pièce(s) annoncée(s) mais pas encore toutes émises

Détail des émissions par année[modifier | modifier le code]

Années 2000 Années 2010 Années 2020
-
-
-
-
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
2022

Émissions programmées au delà de 2022[modifier | modifier le code]

La Slovaquie a déjà annoncé en 2020, ses thèmes jusque 2025 :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Beaucoup sont tirées à plusieurs millions d'exemplaires mais d'autres, notamment dans les petits pays, à 100 000 pièces seulement, voire moins, soit une seule pièce pour 3 000 ou 4 000 habitants de la zone euro.
  2. De manière générale, seuls les pays de l'Union européenne utilisant l'euro doivent frapper les pièces commémoratives communes. Les micro-États ne faisant pas partie de l'Union européenne n'émettent pas ces pièces

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

JO est indiqué ici pour le Journal officiel de l'Union européenne.

  1. (en) « Euro Designer Luc Luycx », sur fleur-de-coin.com (consulté le 6 juin 2012)
  2. « La nouvelle face de l’Europe », sur liberation.fr, (consulté le 6 juin 2012)
  3. Elias van der Camp, « La liste de toutes les pièces de 2 euros commémoratives », sur Bureau Monnaie, (consulté le 2 novembre 2020)
  4. Règlement n° 975/98
  5. Communication de la Commission sur les pièces libellées en euro - 2001.
  6. JO C 247/03 du 15/10/2003 : recommandations sur la modification des faces nationales et l'émission de pièces commémoratives de 2 €.
  7. JO L 201/135 du 27/07/2012 : Règlement (UE) no 651/2012 du Parlement européen et du conseil du 4 juillet 2012 concernant l'émission de pièces en euros.
  8. JO L 186/01 du 18/07/2005 : recommandations pour les faces nationales des nouvelles émissions de pièces en euro destinées à la circulation concernant notamment l'identification de l'État membre émetteur et l'absence du nom de la monnaie et de la valeur unitaire.
  9. JO L 9/09 du 14/01/2009 : recommandations pour les faces nationales et l'émission des pièces en euros destinées à la circulation concernant notamment la nécessité pour les douze étoiles européennes d'entourer complètement le dessin national.
  10. Olivier Fournier, « €3, quoi de neuf ? », dans Olivier Fournier, Michel Prieur, €3 : €monnaies et €billets 1999-2006, Paris, Les Chevau-Légers, (ISBN 2-903629-80-3), p. 22-23.
  11. « Les pièces commémoratives de 2 euro », Monnaie Info, no 37,‎ , p. 10-11.
  12. « Les pièces européennes de 2 euro, émises en 2005 », Monnaie Info, no 40,‎ , p. 7
  13. (de) « 2-Euro-Gedenkmünzen », sur le site de la Banque fédérale d'Allemagne (consulté le 20 septembre 2020).
  14. « Pièces commémoratives de 2 euros millésime 2007 : sept pièces en euro oubliées », Monnaie Info, no 46,‎ , p. 4-5.
  15. (sk) « Emisný plán pamätných a zberateľských euromincí na rok 2023 », sur le site de la Banque nationale de Slovaquie (consulté le 23 février 2020).
  16. (sk) « Emisný plán pamätných a zberateľských euromincí na rok 2024 », sur le site de la Banque nationale de Slovaquie (consulté le 23 février 2020).
  17. (sk) « Emisný plán pamätných a zberateľských euromincí na rok 2025 », sur le site de la Banque nationale de Slovaquie (consulté le 23 février 2020).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Documents officiels[modifier | modifier le code]

Remarque à propos des renvois au Journal officiel de l'Union européenne : « seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne ».
  • Règlement  975/98 du Conseil sur les valeurs unitaires et les spécifications techniques des pièces libellées en euros destinées à la circulation, 31998R0975, adoptée le 3 mai 1998, JO du 11 mai 1998, p. 6-8, entrée en vigueur le 1er janvier 1999, abrogée le 21 juillet 2014 par 32014R0729 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Communication de la Commission : Caractéristique des pièces libellés en euros, (lire en ligne)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Palmade, Luxembourg programme 2015 : AD€ - Les Amis de l'Euro, (lire en ligne)

Compléments[modifier | modifier le code]

Lectures approfondies[modifier | modifier le code]

  • Olivier Fournier (dir.), €5 : €monnaies et €billets 1999-2009, Paris, Les Chevaux-Légers, (ISBN 978-2-916996-13-4)
  • Catalogue euro, Monnaie et billets 2014, Geesthacht, Leuchtturm, (ISBN 978-3-00-026627-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cet article est reconnu comme « article de qualité » depuis sa version du 23 janvier 2008 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 23 janvier 2008 de cet article a été reconnue comme « article de qualité », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.