Tourisme-réalité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Tourisme-réalité désigne une forme de tourisme dont le but est d'éprouver des réalités pénibles.

Exemples[modifier | modifier le code]

Les exemples les plus classiques "labellisés" tourisme-réalité sont les visites de quelques heures de favela à Rio de Janeiro, de camps de réfugiés à Gaza, de maisons closes à Bangkok, de slum à Bombay ou du site de la centrale nucléaire à Tchernobyl. Des formules circuits ou séjour existent. L'association de défense de droits de l'homme américaine Global Exchange propose par exemple des Reality tours dans des pays comme l'Afghanistan, le Venezuela ou le Vietnam. Ils revêtent alors un caractère militant. Parfois aussi, ce tourisme se cache derrière un tourisme humanitaire: on va voir et aider les pauvres... Au plus grand bien des agences de voyages organisant ces voyages à des prix exorbitant.

Le terme français semble être dérivé de l'anglais reality tourism, lui-même calqué sur reality show.

Débat sur l'éthique[modifier | modifier le code]

Les principaux griefs portent sur le voyeurisme de cette forme de tourisme. Cette forme passive l'oppose par exemple au tourisme solidaire.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Définition proposée par Msn Encarta
  • [2] Le boom du tourisme-réalité par Valérie Sasportas avec Camille Neveux. Le Figaro. 10/07/2006.
  • [3] Tourisme écolo aux USA: les horreurs du monde industriel par Hélène Crié-Wiesner. Rue89. 11/07/2008.
  • [4] L'association Global Exchange
  • [5] SVI, association Belge luttant contre le tourisme humanitaire

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En août 2007 il n'existait aucun ouvrage sur le tourisme-réalité en français.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Divers sites internet proposant des formules de tourisme-réalité ainsi que des journaux de voyageurs.
  • http://www.extremekidnapping.com : Entreprise située à Detroit proposant de faux kidnappings moyennant 500 à 1000 dollars.

Pour le moment il n'existe que deux entreprises proposant ce type de service aux États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]