Tourisme atomique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Touristes sur le Site Trinity, au Nouveau-Mexique.

Le tourisme atomique ou tourisme nucléaire est un style de tourisme relativement nouveau[évasif] dans lequel les touristes s'intéressent à l'histoire de la technologie atomique en voyageant vers des sites majeurs de l’histoire de l’atome. Ces sites sont typiquement ceux qui ont été le théâtre d'explosions ou les véhicules transportant les bombes.

Dans le cas de sites consacrés à l'industrie nucléaire, on peut parler de tourisme industriel. En ce qui concerne les lieux associés à la fonction militaire de la technologie atomique, on peut parler de tourisme de mémoire. Enfin, s'il s'agit de lieux marqués par un traumatisme civil ou militaire lié à l'atome, on peut parler de tourisme noir ou tourisme morbide.

L'émergence du tourisme atomique[modifier | modifier le code]

Sites concernés[modifier | modifier le code]

Trois catégories de lieux peuvent être concernés par cette forme de tourisme : des lieux liés à l'extraction minière des matières premières (carrières d'uranium, infrastructures d'extraction, par exemple), des sites touchés par des explosions contrôlées (essais nucléaires) ou liées à des conflits, ou enfin des lieux créés pour commémorer des évènements liés à l'histoire de l'atome ou expliquer cette industrie (musées)

Lieux d'extraction[modifier | modifier le code]

Sites d'explosion[modifier | modifier le code]

Actes militaires guerriers[modifier | modifier le code]

Essais nucléaires[modifier | modifier le code]

Accidents atomiques[modifier | modifier le code]

Musées de l'atome[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]