Tourisme montagnard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Randonnée dans les Alpes du Sud, Castellet-lès-Sausses, Alpes-de-Haute-Provence, France.

Le tourisme montagnard ou tourisme de montagne est un type de tourisme désignant l'ensemble des activités de pleine nature lié aux massifs montagneux.

Les origines du tourisme montagnard remontent au XVIIIe siècle avec l'avènement de la montagne comme lieu de détente. De nos jours, le tourisme de montagne est le plus souvent associé au tourisme sportif, à cause des sports d'hiver en hiver et d'activités sportives comme l'alpinisme, la via ferrata, la spéléologie, les sports d'eau vive, l'escalade, le parapente, le trekking, la course en montagne, le vélo tout terrain ou la randonnée pédestre en été.

Le tourisme montagnard est à double tranchant. D'un côté grâce au tourisme les habitants de ces régions peuvent vivre des recettes touristiques et endiguer la migration vers la vallée. D'un autre côté, il nécessite de contrôler les flux touristiques afin de préserver l'environnement. Il faut aussi songer à l'impact sur les populations locales et leurs cultures.

Historique[modifier | modifier le code]

Le tourisme montagnard prend naissance au XVIIIe siècle avec le développement du thermalisme et la recherche de lieux de détente par l'aristocratie, suivie de la bourgeoisie.

Un tourisme estival[modifier | modifier le code]

Un tourisme hivernal[modifier | modifier le code]

Vers un tourisme montagnard durable[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]