Tourisme alternatif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le tourisme alternatif est le nom générique donné aux différentes alternatives au tourisme de masse.

Formes de tourisme alternatif[modifier | modifier le code]

Il existe différentes formes de tourisme alternatif[1]:

Selon les tenants du « tourisme alternatif », l'industrie du tourisme « classique » chercherait trop souvent la rentabilité à tout prix et à court terme, ce qui aurait des effets pervers sur les régions visitées : cela nuirait à l’environnement naturel et ne contribuerait pas au développement des populations locales, dont les cultures traditionnelles seraient de ce fait ignorées voire menacées. Ils cherchent donc à promouvoir des modes de voyages « dont l'impact sur l'environnement naturel et culturel ne serait pas nocif ».

La juste répartition des retombées du tourisme sur les territoires d'accueil constitue l'enjeu principal, car en matière de tourisme de masse 80% des revenus sont redirigés vers les pays émetteurs.

Les formes de tourisme alternatif doivent donc s'inscrire dans une logique microéconomique, et non macroéconomique[2] comme c'est le cas pour le tourisme classique, sans même parler du tourisme de masse.

L'écotourisme[3] se doit, par conséquent, d'être porté par des structures de taille artisanale, et des acteurs locaux[4], et pas, comme c'est trop souvent le cas, par des institutions ou des structures commerciales.

Au sein de ce secteur d'activité figure une catégorie non répertoriée ci-dessus, car il ne s'agit pas de tourisme à proprement parler mais de voyages participatifs : l'écovolontariat[5], qui proposent des missions à des écovolontaires, activité pour laquelle ont été rédigées des chartes de bonnes pratiques[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions Tourisme Responsable et Loisirs Responsables
  2. Le Média du voyage durable, « Qu’est-ce qu’un voyage éco-responsable : quels sont les critères ? | Le Média du Voyage Durable », sur levoyagedurable.media, (consulté le )
  3. Le Média du voyage durable, « Écotourisme : au-delà de l'effet de mode, savoir considérer une approche territoriale | Le Média du Voyage Durable », sur levoyagedurable.media, (consulté le )
  4. Le Média du voyage durable, « En quoi les accompagnateurs en montagne sont-ils des vecteurs des valeurs de l’écotourisme? | Le Média du Voyage Durable », sur levoyagedurable.media, (consulté le )
  5. Jean-Pierre Lamic, Tourisme durable : de l'utopie à la réalité, (ISBN 978-2-490038-06-0 et 2-490038-06-0, OCLC 1129118243, lire en ligne), p. 309 - 313
  6. « Les chartes éthiques », sur www.cybelle-planete.org (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]