Tollaincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tollaincourt
Tollaincourt
L'église Saint-Didier.
Blason de Tollaincourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Darney
Intercommunalité Communauté de communes des Vosges Côté Sud Ouest
Maire
Mandat
Hervé Laurrin
2017-2020
Code postal 88320
Code commune 88475
Démographie
Gentilé Tollaincurtiens, Tollaincurtiennes
Population
municipale
127 hab. (2017)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 51″ nord, 5° 44′ 09″ est
Altitude 380 m
Min. 333 m
Max. 458 m
Superficie 14,13 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte administrative des Vosges
City locator 14.svg
Tollaincourt
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Tollaincourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tollaincourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tollaincourt

Tollaincourt est une commune nouvelle française située dans le département des Vosges en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tollaincourt se situe de part et d'autre du Mouzon depuis la fusion avec Rocourt. Elle est traversée par une voie ferrée, mais n'a pas de gare ferroviaire.

Communes limitrophes de Tollaincourt
Blevaincourt Rozières-sur-Mouzon Rocourt
Damblain Tollaincourt Villotte
Romain-aux-Bois Lamarche

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Par arrêté préfectoral du 19 septembre 2016, la commune nouvelle de Tollaincourt est créée à partir du par la fusion de Tollaincourt avec Rocourt conformément aux délibérations des conseils municipaux, respectivement, du 8 et du 30 juin 2016. Son siège est fixé à la mairie de Tollaincourt. Il n'y a pas de commune déléguée[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 Josette Logerot    
mars 2001 avril 2014 Francis-Hubert Huguenel    
avril 2014 juin 2016 Michel Guillermond (1942-2016)   DRH retraité, décédé en cours de mandat
2016 décembre 2016 Hervé Laurrin    
Liste des maires successifs de la commune nouvelle
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
janvier 2017 En cours Hervé Laurrin   Exploitant agricole

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 101 habitants, en diminution de -9,01 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
334375428299417417483467381
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
378401355377337326329291283
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
260226214200197194208204173
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 - -
152136129108123100101--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Tollaincourt construit au XVIIIe siècle.
  • Église Saint-Didier avec un retable en bois taillé et doré[6].
    Datant du XVIIIe siècle, ce retable est classé monument historique au titre objet depuis 1957.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le 15 juillet 1943, le résistant Addi Bâ – qui résidait et luttait depuis trois ans dans le village de Tollaincourt et sa région –, soldat du 12e régiment de tirailleurs sénégalais est arrêté par les Allemands à la suite de l'attaque du maquis du camp de la Délivrance. Torturé, il ne parle pas. Il est fusillé le 18 décembre 1943 à Épinal sur le plateau de la Vierge, en même temps que le chef du maquis Marcel Arburger[7]. Sa biographie romancée, et le village de Tollaincourt sous le nom de « Romaincourt », sont le sujet du livre de Tierno Monénembo, Le Terroriste noir paru en 2012.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti d'azur semé de croix recroisetées au pied fiché d'or à deux bars adossés du même, et d'or à trois fasces de sable.
Commentaires : Les deux bars sur fond d'azur semé de croisettes indiquent que Tollaincourt faisait partie du Barrois. Les trois fasces de sable représentent des armes de la famille de Deuilly, d'ancienne chevalerie, seigneur du lieu. Cependant la plupart des armoriaux indiquent pour cette famille un blason légèrement différent : Fascé d'or et de sable de huit pièces[8].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]