Provenchères-et-Colroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Provenchères-et-Colroy
Provenchères-et-Colroy
La mairie de Provenchères-sur-Fave.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Saint-Dié-des-Vosges
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Dié-des-Vosges
Maire
Mandat
Steeves Brenet
2020-2026
Code postal 88490
Code commune 88361
Démographie
Population
municipale
1 354 hab. (2018)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 28″ nord, 7° 04′ 46″ est
Altitude Min. 393 m
Max. 790 m
Superficie 19,13 km2
Élections
Départementales Canton de Saint-Dié-des-Vosges-2
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Provenchères-et-Colroy
Géolocalisation sur la carte : Vosges
Voir sur la carte topographique des Vosges
City locator 14.svg
Provenchères-et-Colroy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Provenchères-et-Colroy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Provenchères-et-Colroy

Provenchères-et-Colroy est, depuis le , une commune nouvelle française située dans les Vosges en région Grand Est. Elle est issue du regroupement des deux communes de Provenchères-sur-Fave et Colroy-la-Grande. Son chef-lieu est fixé à Provenchères-sur-Fave.

Création[modifier | modifier le code]

Sa création a été officialisée par l'arrêté no 1505/2015 du [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Comme son nom actuel l'indique, la commune est située à gauche de la rivière de la Fave, un affluent droit de la Meurthe qui localement se grossit des ruisseaux de Saint-Catherine, de la Petite-Fosse et de la Goutte.

Situation[modifier | modifier le code]

Les sommets voisins sont relativement éloignés et leurs buttes sommitales de grès triasiques, couvertes de résineux, se détachent particulièrement bien à l'horizon : la montagne Ormont culmine plus à l'ouest à 900 m d'altitude au Sapin Sec mais laisse une pointe avancée, le Spitzemberg à 640 m qui a autrefois porté un château d'observation, contrôlant la vallée, la même bande de terrains gréseux a laissé plus loin la borne isolée du Voyemont à 793 m et le petit plateau surélevé du Climont à 965 m vers le nord-est. Toutefois le territoire communal qui s'étend entre des collines prolongeant le Spitzemberg et la vallée de la Fave ne culmine qu'à 651 mètres d'altitude, au-dessus du hameau des Truches près du vieux chemin rejoignant le vieux pèlerinage de la Grande Fosse.

Traversée par la RN 420, le village de Provenchères-et-Colroy est distant de 16 km de Saint-Dié-des-Vosges et de 78 km de Strasbourg par le col de Saales. Le canton est inclus en totalité dans le parc régional des Ballons.

La population se répartit entre le village de Provenchères-et-Colroy et les hameaux dont Brafosse, le Houssot...

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • La Fave

Toponymie[modifier | modifier le code]

Provenchères-sur-Fave, peut être identifiée au « Pervincaria » dans le latin des grimoires du XIIIe siècle, Provencheriae, Provenchères, puis Provenchères-en-Vosges au XIXe siècle.

Une hypothèse gauloise propose une localisation par rapport à un système d'irrigation, permettant l'aménagement de prairies humides. Cette locution reconstituée en celtique serait oprheovinachierae, produit de la concaténation phonétique de op/rhéovin/ac/hiera, soit littéralement au-dessus (op) des passes d'écoulement ou vannes (rheowin) et (ac ou oc) des hières (hiera), c'est-à-dire des parcelles de prairies humides. Le terme central sans la préposition de position "op" signalerait un ensemble de canaux et de vannes, de barrages (passes barrées) et de mères-royes (rigoles maîtresses), permettant de gérer l'écoulement de l'eau d'irrigation ou d'inondation vers les hières ou parcelles de prairies humides selon les saisons. Les paysans de la vallée de la Fave mentionnaient souvent le vaste aménagement de la Fave, commençant au barrage du pont noir à Provenchères et se terminant entre Remomeix et Sainte-Marguerite.

Les anciens toponymes "prévancher, prévanchères, pervencher, pervanchère(s), provenchère(s)..." qualifiant un bois ou un champ, un habitat groupé ou isolé, un village ou un lieu-dit, fréquents dans la France du Nord et de l'Est, seraient issus de ce terme complexe, signalant l'aménagement d'un système d'irrigation en aval, en conséquence défendu à la divagation des troupeaux et aux hommes étrangers à son fonctionnement.

Toutefois, dans un cadre gallo-romain, une dénomination comme "pervinca" pourrait signaler un rétrécissement, une passe plus ou moins étroite, à travers laquelle l'air souffle, l'eau coule ou le voyageur passe. Il est évident que l'aménagement de prairies d'irrigation ne peut se faire dans une vallée trop étroite, par ailleurs bien adaptée à l'installation de barrage avec prises d'eaux, permettant des amenées vers la vallée plus large en contrebas.

Le toponyme de Colroy (H. de Courai) semble attesté au moins en 1172. On évoque Colroy-la-Grande au XVIIIe siècle : Collis regia en 1768, Colroy-la-Grande en 1793 et La Grande-Fave sous la Révolution.

Au cours de la Révolution française, la commune porte les noms de La Grande-Fave et de La Rochette.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Provenchères-sur-Fave
(siège)
88361 CC Fave, Meurthe, Galilée 7,27 890 (2013) 122


Colroy-la-Grande 88112 CC Fave, Meurthe, Galilée 11,86 535 (2013) 45

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Autres types de patrimoines

  • Bornes frontalières de l'Ancien Régime marquant la frontière du duché de Lorraine avec la France et la principauté de Salm.
  • Bornes frontalières du Traité de Versailles.
  • Château et maisons fortes.
  • Ponts : Pont dit pont de la Bonne-Fontaine et pont dit Pont noir.
  • L'architecture liée à la force hydraulique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « RAA numéro 55 - du 31 décembre 2015 », Recueil des actes administratifs des Vosges,‎ (lire en ligne [PDF]).