Tokyo Ghoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Tokyo Ghoul
Image illustrative de l'article Tokyo Ghoul

Logo de l'édition française du manga.

東京喰種
(Tōkyō Gūru)
Type Seinen
Genre Action, fantasy urbaine, drame, psychologie, horreur
Manga
Auteur Sui Ishida
Éditeur (ja) Shūeisha
(fr) Glénat Manga
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Young Jump
Sortie initiale
Volumes 14
Manga : Tokyo Ghoul:re
Auteur Sui Ishida
Éditeur (ja) Shūeisha
(fr) Glénat Manga
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Young Jump
Sortie initiale en cours
Volumes 9
Anime japonais
Réalisateur
Shuhei Morita
Scénariste
Chūji Mikasano
Studio d’animation Pierrot
Compositeur
Yutaka Yamada
Licence (fr) Wakanim (streaming)
(fr) @Anime (DVD/Blu-ray)
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, TV Aichi, TV Osaka, TVQ Kyushu Broadcasting
1re diffusion
Épisodes 12
Anime japonais : Tokyo Ghoul √A
Réalisateur
Shuhei Morita
Scénariste
Chūji Mikasano
Sui Ishida
Studio d’animation Pierrot
Compositeur
Yutaka Yamada
Licence (fr) Wakanim
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, TV Aichi, TV Osaka, TVQ Kyushu Broadcasting
1re diffusion
Épisodes 12

Tokyo Ghoul (kanji : 東京喰種, katakana : トーキョーグール, Tōkyō Gūru) est un manga de Sui Ishida, pré-publié dans le magazine seinen Weekly Young Jump depuis 2011. La première partie, Tokyo Ghoul, est parue de 2011 à 2014 et a été compilée en 14 volumes reliés. La deuxième partie, Tokyo Ghoul:re (東京喰種:re?), paraît depuis 2014 et actuellement en cours de parution. La version française est éditée par Glénat Manga depuis 2013.

Une adaptation en anime produite par le studio Pierrot est diffusée entre juillet et septembre 2014 sur Tokyo MX. Celle-ci a beaucoup été critiquée pour sa qualité médiocre.[réf. nécessaire] Une seconde saison intitulée Tokyo Ghoul √A est diffusée entre janvier et mars 2015, elle aussi beaucoup critiquée et nommée "Pire Anime De Cette Décennie".[réf. nécessaire] Dans les pays francophones, la série est diffusée en simulcast par Wakanim.

Un spin-off de la série, Tokyo Ghoul: Jack (東京喰種トーキョーグール[JACK]?), relatant la rencontre des deux inspecteurs Kishou Arima et Taishi Fura alors encore lycéens, est paru entre août et septembre 2013 dans le magazine de publication numérique Jump Live et publié en un livre numérique en octobre 2013. Une adaptation en original video animation est sortie en septembre 2015.

La sortie d'une adaptation cinématographique de la série originale est prévue pour l'été 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la ville de Tokyo, des créatures nommées goules sont apparues et se nourrissent de chair humaine pour survivre. Un jour, Ken Kaneki, jeune étudiant, se fait attaquer par l'une d'entre-elles et subit une grave blessure. Pour rester en vie, il reçoit une greffe de la goule qui l'a attaqué et devient un hybride, mi-humain mi-goule. Rapidement, il se rend compte qu'il ne peut plus manger les mêmes aliments qu'auparavant. Il entre alors au service du café L’"Antique", un repaire de goules, où il apprend à se nourrir sans faire de mal aux humains. Mais le CCG (Centre de Contrôle des Goules) est déterminé à trouver et exterminer celles-ci jusqu'à la dernière.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Tokyo Ghoul.

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Les Goules[modifier | modifier le code]

Les goules sont des créatures qui ont fait leur apparition dans la ville de Tokyo. Ce sont des créatures qui se nourrissent d'humains pour vivre. Pour les goules, manger des ingrédients destinés aux humains est impossible. Le seul ingrédient autre que la chair humaine dont elles peuvent se nourrir est le café. Ces créatures ont une très grande force physique et sont athlétiques. Elles sont également invulnérables aux armes blanches. Les yeux des goules, également appelés kakugan, ont la particularité de changer de couleur, la sclère devient noire et l'iris devient rouge.

Les goules sont armées d'un Kagune. Il en existe quatre types : ailé, blindé, écailleux et à queue.

Les goules borgnes peuvent naitre d'une liaison entre un humain et une goule (bien que ce soit quasiment impossible) ou être créées artificiellement. Les borgnes sont très rares et plus puissantes que les goules normales. Elles ne possèdent qu'un seul kakugan.

Les Cellules RC[modifier | modifier le code]

les Cellules RC (Rc細胞, Red Child Saibō) sont des cellules fictives qui se trouvent en grand nombre dans le corps des goules mais aussi dans le corps humain, en très faible quantité cette fois. La concentration de ces cellules dans des espaces précis appelés "Poche RC" permet au goules d'invoquer leur kagunes. Les cellules RC forment une substance sous forme liquide qui circule dans le corps à la manière du sang. Cette substance peut devenir plus dure que l’émail des dents, au point que sa résistance permet de supporter aisément des coups de couteau ou des impacts de balles. En mangeant des humains, les goules absorbent des cellules RC, ces cellules passent dans le sang puis vont s'accumuler dans la poche RC. Les cellules RC contenues dans cette poche peuvent si la goule le désire ou si elle reçoit un stimulant psychologique percer la peau et jaillir hors du corps. Les cellules RC ainsi libérées entrent dans un cycle de durcissement et de relâchement leur permettant d'onduler librement. Cette réaction forme un Kagune.

Types de kagunes[modifier | modifier le code]

Les kagunes sont les armes des goules, elles leur servent à chasser aussi bien qu'a se défendre. Les kagunes sont en fait un appendice formé d'un ensemble plus ou moins solide de cellules RC projetées lorsque la goule le veut ou par automatisme. Les kagunes peuvent prendre leur source dans quatre endroits, entre les omoplates, vers le haut du dos, vers le bas du dos ou a l'arrière des hanches, ils peuvent également prendre plusieurs formes selon les types et les goules.

  • Type Ailé (Ukaku) : Les goules de types ailés se caractérisent par la forme de leur kagune, celui d'une ou deux ailes, (ce qui leur a valu leur nom de goules ailées) selon les goules. Pour les goules ailées, la poche RC se situe entre les omoplates. Les kagunes ailés ont la particularité d'êtres légers et donc de permettre des attaques rapides. Mais la rapidité des attaques ne sert qu'a compenser la faiblesse de celles-ci, de plus, si le combat s'éternise, l'efficacité des goules de types ailées aura tendance à chuter. Le kagune ailé est plus utile contre le kagune à queue et est plus vulnérable contre le kagune blindé. Exemples de kagunes ailé : Toka Kirishima / Rabbit et Ayato Kirishima / Le Lapin Noir.
  • Type Blindé (Koukaku) : Les goules de type blindé ont la particularité d'avoir un kagune aux propriétés très défensives. Elles sont appelées blindées car leur kagune très solide rappelle le métal. Leur kagune peut prendre la forme d'un bouclier ou d'une arme ou même des deux selon les goules. Pour ce type de goules la poche se situe vers le haut du dos. Le type blindé est un kagune lourd très utile en défense mais pouvant également infliger des dégâts lors de ses attaques (bien que celles-ci soit lentes à cause du poids du kagune). Cependant, comme les goules ailées, les goules blindées auront tendance à perdre petit-a-petit leur efficacité si le combat dure trop longtemps. Les kagunes blindés sont utiles contre les kagunes ailés et sont vulnérables contre les kagunes écailleux. Exemple de kagune blindé : Shu Tsukiyama / Le Gourmet, Naki, Kanae Von Rosewald.
  • Type Écailleux (Rinkaku) : Nommées ainsi à cause de la texture de leur kagune ( qui rappelle celle d'une peau de serpent ) les goules de type écailleux possèdent une grande force offensive et ont tendance a tout miser sur la force brute, voire même en cas de combat difficile, sur un seul coup. De tous les types de goules, ce sont eux qui possèdent la plus grande puissance de régénération, cependant, la quantité importante de cellules RC nécessaires a cette régénération, rendent le kagune des goules écailleuses plus fragile que les autres. Chez ce type de goules, la poche RC est située dans le bas du dos. Le kagune écailleux est utile contre le type blindé et vulnérable contre les type a queue. Exemples de kagunes écailleux : Ken Kaneki / Cache-Œil, Lize Kamishiro / La Goinfre et Yamori/Jason.
  • Type à Queue (Bikaku) : Les goules à queue fournissent les quinques les plus adaptées aux débutants du fait de leur équilibre. Un kagune à queue est utile dans le combat a mi-distance, et utile aussi bien en attaque qu'en défense. Avec une rapidité, une force de régénération et une force moyennes, les types à queue sont souvent plus utiles pendant les combats les plus longs. Les goules à queue n'ont aucune faiblesse ni force spécifique si ce n'est justement de ne pas en avoir. Chez ce type de goules, la poche RC est située à l'arrière des hanches, ce qui justifie leur nom. Les goules à queue sont utiles contre les goules écailleuses et vulnérables contre les goules ailées. Exemple de kagunes à queue : Nishiki Nishio, Noro, Shachi.
  • Type de Feu (Kakuja) : Ce kagune s'obtient lorsqu'une goule possédant n'importe quel kagune "de base" , commet des actes répétés de cannibalisme (envers d'autres goules). L'excès de cellules RC donne lieu a une sorte de mutation qui renforce et solidifie le kagune, ce surplus de cellules RC comble les faiblesses du kagune, ainsi, un type de feu offrira plus de force offensive et défensive ainsi que de l'endurance à une goule ailée, de la force offensive et de l'endurance à une goule blindée, de la forces défensive et de la solidité au kagune d'une goule écailleuse et un peu de toutes ces forces a une goule à queue. Les quinques de feu, elles, prennent la forme d'armures et ont la particularité de dévorer leurs utilisateurs une fois dégainées. Du fait de leur force, les types de feu sont utiles contres tous les types de goules. Pouvant d’ailleurs être obtenu avec n'importe kagune de départ, la poche RC des types de feu peut se trouver a n'importe quel emplacement. Exemple de goule de feu : Yamori / Jason du 13e (incomplète), Yoshimura / La Chouette, Eto / La Chouette à l'oeil écarlate, Tatara, Arata Kirishima, Ken Kaneki (incomplète).

Centre de Contrôle des Goules[modifier | modifier le code]

Le Centre de Contrôle des Goules ou CCG (喰種対策局) est une organisation dont la création remonte à plus d'une centaine d'année par le clan Washu. Tout comme ses homologues étrangers, son but est d'enquêter et d'intervenir sur des situations impliquant des goules afin de les appréhender, voir de les éliminer lorsque ceci est nécessaire. Pour ce faire, le CCG dispose d'une unité armée, les inspecteurs (ou Colombes, ce surnom leurs fut donné par les Goules en raison du symbole du CCG). Entrainés aux combats et au maniement des quinques, ces derniers peuvent ainsi combattre les Goules criminelles.

Quinque[modifier | modifier le code]

Les Quinques sont des armes fabriquées par les laboratoires du CCG à partir de la poche RC d'une goule décédée. De ce fait les quinques sont classés selon la poche RC de base (Ailé, Blindé, Ecailleux, A queue et même les Kakuja) et sont donc utilisées par les inspecteurs pour lutter d'égal à égal face aux goules et donc les quinques ont autant les mêmes avantages que les mêmes défauts que les kagunes. Ces armes peuvent prendre diverses apparences telles que épée, couteau de combat, katana, arbalète, lance, bouclier, canon, faux ou encore armure.

Manga[modifier | modifier le code]

La publication de Tokyo Ghoul débute le 8 septembre 2011 dans le magazine Weekly Young Jump[1]. La série est écrite et dessinée par Sui Ishida, et le premier volume relié est publié par Shūeisha le 17 février 2012[2]. Le dernier chapitre paraît le 18 septembre 2014[3]. La série comporte quatorze tomes. La version française est éditée par Glénat Manga depuis août 2013[4]. En Amérique du Nord, la série est licenciée par VIZ Media[5].

La suite intitulée Tokyo Ghoul:re débute le 16 octobre 2014 dans le même magazine[6]. L'histoire introduit de nouveaux personnages[7].

Une série dérivée intitulée Tokyo Ghoul: Jack (東京喰種トーキョーグール[JACK], Tōkyō Gūru [Jakku]?), relatant la rencontre des deux inspecteurs Kishô Arima et Taishi Fura alors encore lycéens, soit douze ans avant l'histoire principale, est parue entre août et septembre 2013 dans le magazine de publication numérique Jump Live[8]. Elle est ensuite commercialisée sous forme de livre électronique le 18 octobre 2013[9].

Anime[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Logo de la série animée.

L'adaptation en série télévisée d'animation est annoncée en janvier 2014 lors de la sortie du dixième volume du manga[10]. Elle est produite par le studio Pierrot avec une réalisation de Shuhei Morita et un scénario de Chūji Mikasano[11], et est diffusée à partir du 4 juillet 2014[12]. Les douze épisodes sont commercialisés en quatre coffrets DVD et Blu-ray entre septembre et décembre 2014[13].

Une seconde saison est annoncée dans le 46e numéro du magazine Weekly Young Jump[14]. Celle-ci propose une histoire inédite supervisée par Sui Ishida[15]. Intitulée Tokyo Ghoul √A (Root A), elle comprend douze épisodes diffusés entre le 8 janvier 2015 et le 26 mars 2015[16].

Dans les pays francophones, Wakanim propose la série en simulcast légal en version originale sous-titrée en français[17],[18]. La première saison est également éditée en DVD et Blu-ray par @Anime depuis le 24 juin 2015[19]. La série rejoint le catalogue de Netflix en février 2016, en même temps que Terror in Resonance[20].

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1 : Tokyo Ghoul[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 Tragédie 悲劇 Higeki
2 Solitude 孵化 Fuka
3 Colombes 白鳩 Shirohato
4 Dîner 晩餐 Bansan
5 Cicatrice 残痕 Zankon
6 Ondée 驟雨 Shūu
7 Emprisonnement 幽囚 Yūshū
8 Cercle 円環 Enkan
9 Cage 鳥籠 Torikago
10 L'Arbre Aogiri 青桐 Aogiri
11 Frénésie 衝天 Shōten
12 Goule 喰種 Kushu
Saison 2 : Tokyo Ghoul √A[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 Foi 新洸 Shin Kō
2 Fleurs Dansantes 舞花 Maika
3 Pendu 吊人 Tsu hito
4 Profondeur 深層 Shinsō
5 Fissures 裂目 Kiretsu
6 Mille chemins 千路 Chiji
7 Imprégnation 透過 Tōka
8 Les 9 旧九 Kyū kyū
9 Panoramique 街望 Machi mochi
10 Dernière pluie 終雨 Tsui ame
11 Des fleurs à foison 溢花 Mitsuru hana
12 Aiguiser Ken

Musique[modifier | modifier le code]

Génériques de la série télévisée[21],[22]
Générique Épisodes Début Fin
Titre Artiste Titre Artiste
Saison 1 1 – 12 Unravel TK from Ling tosite sigure Seijatachi (聖者たち?, litt. « Saints ») People in the Box
Saison 2 1 – 12 Munō (無能?) österreich Kisetsu wa Tsugitsugi Shindeiku (季節は次々死んでいく?) Amazarashi

Original video animation[modifier | modifier le code]

Un original video animation adaptant la série dérivée Tokyo Ghoul: Jack est sorti le 30 septembre 2015[23].

Un second OVA, Tokyo Ghoul: Pinto, est sorti le 25 décembre 2015. Il s'agit de l'adaptation de la troisième histoire du light novel Tokyo Ghoul: Hibi, relatant la rencontre entre Shu Tsukiyama et Chie Hori[24].

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaises[25] Voix françaises[25]
Ken Kaneki Natsuki Hanae Adrien Solis
Toka Kirishima Sora Amamiya Marie Nonnenmacher
Lize Kamishiro Kana Hanazawa Nathalie Bienaimé
Hideyoshi Nagachika Toshiyuki Toyonaga Arnaud Laurent
Nishiki Nishio Shintarō Asanuma Jean-Marco Montalto
Yoshimura Takayuki Sugo Christophe Seugnet
Shu Tsukiyama Mamoru Miyano Martial Le Minoux
Uta Takahiro Sakurai Vincent de Bouard
Hinami Fueguchi Sumire Morohoshi Lucille Boudonnat
Kureo Mado Toru Ohkawa Jean-Pierre Leblan
Akira Mado Seto Asami Nathalie Bienaimé
Kotaro Amon Katsuyuki Konishi Bruno Méyère
Jason Rintarō Nishi Frédéric Souterelle
Ayato Kirishima Yūki Kaji Christophe Seugnet

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Un premier light novel intitulé Hibi (日々?) est sorti au Japon le 19 juillet 2013[26]. Un deuxième light novel intitulé Kūhaku (空白?) est sorti au Japon le 19 juin 2014[27]. Un troisième light novel intitulé Sekijitsu (昔日?) est sorti au Japon le 19 décembre 2014[28].

Un livre d'illustration intitulé Tokyo Ghoul: zakki est sorti au Japon le 17 octobre 2014[29].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo intitulé Tokyo Ghoul Carnaval développé par Bandai Namco Games est sorti au Japon sur Android le 6 février 2015[30] et sur iOS le 9 février[31].

Un deuxième jeu est annoncé en janvier 2015[32]. Intitulé Tokyo Ghoul: Jail, il s'agit d'un jeu de rôle développé par Bandai Namco Games sorti sur PlayStation Vita le 1er octobre 2015[33].

Funimation annonce en janvier 2016 qu'un nouveau jeu pour Android et iOS verrait le jour[34]. En août 2016, on apprend que le jeu est intitulé Tokyo Ghoul: Dark War et est prévu pour l'hiver 2017[35].

Pièce de théâtre[modifier | modifier le code]

Une adaptation en pièce de théâtre est annoncée en mars 2015[36].

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Un film live est annoncé en juin 2016[37]. Le nom des deux acteurs principaux, Masataka Kubota et Fumika Shimizu, qui incarneront Ken Kaneki et Toka Kirishima, est révélé sur le site officiel[38]. En août 2016, l'actrice Yuu Aoi et les acteurs Yo Oizumi et Nobuyuki Suzuki, qui incarneront respectivement Rize Kamishiro, Kureo Mado et Kotaro Amon, rejoignent le casting[39]. Le film devrait sortir en été 2017 au Japon.

Réception[modifier | modifier le code]

Lors de l'année 2013, la série se place à la 27e place du top Oricon et s'est écoulée à plus de 1,6 million d'exemplaires[40]. En juillet 2014, le tirage total de la série au Japon atteint les 3,5 millions d'exemplaires[41]. Lors de l'année fiscale 2014, le manga se classe à la troisième position du top Oricon avec plus de 6,9 millions d'exemplaires vendus[42].

Le manga est sélectionné pour le 38e prix du manga Kōdansha en 2014[43].

En 2015, à l'occasion de l'Anime & Manga Grand Prix, la série reçoit le prix du meilleur anime, du meilleur générique (unravel) et du meilleur seinen de l'année 2014[44].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tokyo Ghoul » (voir la liste des auteurs).

  1. (ja) « 人を捕食する怪人描く新連載「東京喰種」がヤンジャンで », sur natalie.mu (consulté le 19 septembre 2014)
  2. « Tokyo Ghoul », sur manga-sanctuary.com (consulté le 28 mai 2014)
  3. (en) « Tokyo Ghoul Manga to End This Month », sur Anime News Network (consulté le 12 septembre 2014)
  4. « Tokyo Ghoul - Editions/parutions », sur manga-sanctuary.com (consulté le 28 mai 2014)
  5. (en) « Viz Media Adds Tokyo Ghoul, So Cute It Hurts!! Manga », sur Anime News Network (consulté le 12 octobre 2014)
  6. (en) « Tokyo Ghoul:re Manga to Launch This Month », sur Anime News Network (consulté le 10 octobre 2014)
  7. (en) « Tokyo Ghoul:re Manga Changes Main Character », sur Anime News Network (consulté le 12 octobre 2014)
  8. (ja) « 毎日スマホに届く新増刊ジャンプLIVE、期間限定100円で », sur Natalie.mu (consulté le 12 octobre 2014)
  9. (ja) « 「東京喰種」ジャンプLIVE連載作が、電子書籍で単行本化 », sur Natalie.mu (consulté le 12 octobre 2014)
  10. (en) « Sui Ishida's Suspense Horror Manga Tokyo Ghoul Gets Anime », sur Anime News Network (consulté le 28 mai 2014)
  11. « Staff Animation de Tokyo Ghoul, révélé », sur adala-news.fr (consulté le 28 mai 2014)
  12. « L’anime Tokyo Ghoul, daté au Japon », sur adala-news.fr, (consulté le 28 mai 2014)
  13. (ja) « TVアニメ『東京喰種トーキョーグール』公式サイト », sur marv.jp,‎ (consulté le 30 août 2014)
  14. (en) « Tokyo Ghoul TV Anime's 2nd Season to Premiere in January », sur Anime News Network, (consulté le 10 octobre 2014)
  15. (en) « Tokyo Ghoul's 2nd Anime Season Video Teases New Story by Creator », sur Anime News Network (consulté le 12 octobre 2014)
  16. (en) « 2nd Tokyo Ghoul Season's Title, Visual Unveiled », sur Anime News Network, (consulté le 1er décembre 2014)
  17. « L’anime Tokyo Ghoul, en Simulcast VOSTFR », sur adala-news.fr, (consulté le 27 juin 2014)
  18. « L'anime Tokyo Ghoul √A en simulcast sur Wakanim », sur manga-news.com, (consulté le 25 décembre 2014)
  19. Jérôme Fréau, « Haikyu !! et Tokyo Ghoul en Blu-ray et DVD », sur AnimeLand, .
  20. « Tokyo Goul et Terror in Resonance rejoignent le catalogue Netflix », sur manga-news.com, (consulté en mars 2017)
  21. (ja) « 「unravel(期間生産限定盤)」 北嶋徹 », sur Oricon (consulté le 23 septembre 2014)
  22. (ja) « 「聖者たち(期間生産限定盤)」 people in the box », sur Oricon (consulté le 23 septembre 2014)
  23. (en) « Tokyo Ghoul: Jack OVA's New Director, Date Unveiled », sur Anime News Network, (consulté le 25 juillet 2015).
  24. (en) « Tokyo Ghoul Gets 2nd Original Video Anime in December », sur Anime News Network, (consulté le 25 juillet 2015).
  25. a et b (en) « Tokyo Ghoul (TV) », sur Anime News Network (consulté le 7 juillet 2014)
  26. (ja) « 東京喰種<トーキョーグール> [日々] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 28 mai 2014)
  27. (ja) « 東京喰種―トーキョーグール― [空白] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 7 juillet 2014)
  28. (ja) « 東京喰種トーキョーグール [昔日] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 17 décembre 2014)
  29. (ja) « 東京喰種トーキョーグール[zakki] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 12 octobre 2014)
  30. (ja) « 東京喰種 carnaval », sur Google Play,‎ (consulté le 13 février 2015)
  31. (en) « iOS version of the Tokyo Ghoul carnaval released today in Japan », sur senpaigamer.com, (consulté le 13 février 2015)
  32. « Un jeu Tokyo Ghoul prévu sur PSVita », sur AnimeLand, (consulté le 20 janvier 2015)
  33. (en) « Tokyo Ghoul Jail Comes Out For Vita On October 1 », sur siliconera.com, (consulté le 3 juillet 2015).
  34. (en) « Funimation Entertainment, NGames, and GameSamba Announce Strategic Partnership to Create New Video Games », sur Crunchyroll, .
  35. (en) « "Tokyo Ghoul: Dark War" Mobile Game's Modes and Gameplay Detailed », sur Crunchyroll, .
  36. (en) « Tokyo Ghoul Horror Manga Gets Stage Play », sur Anime News Network, .
  37. (en) « Tokyo Ghoul Manga Gets Live-Action Film », sur Anime News Network, .
  38. (en) « Live-Action Tokyo Ghoul Film Casts Masataka Kubota, Fumika Shimizu », sur Anime News Network, .
  39. (en) « Live-Action Tokyo Ghoul Film Casts Yuu Aoi, Nobuyuki Suzuki, Yo Oizumi », sur Anime News Network, .
  40. « Top 30 Oricon Année 2013 (Par Séries) », sur manga-news.com (consulté le 7 juillet 2014)
  41. « Tirage de Tokyo Ghoul revu à la hausse », sur AnimeLand (consulté le 7 juillet 2014)
  42. « Top 15 Oricon 2014 des meilleures ventes manga (par séries) », sur manga-news.com, (consulté le 8 janvier 2015).
  43. « 38ème Kôdansha Awards - les sélections », sur manga-news.com (consulté le 7 juillet 2014)
  44. « 22e Anime Manga Grand Prix », AnimeLand, no 203,‎ , p. 8-11 (ISSN 1148-0807)

Liens externes[modifier | modifier le code]