Tokyo Ghoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Tokyo Ghoul
Image illustrative de l'article Tokyo Ghoul
Logo de l'édition française du manga.
東京喰種
(Tōkyō Gūru)
Type Seinen
Genre Action, fantasy urbaine, drame, psychologie, horreur
Manga
Auteur Sui Ishida
Éditeur (ja) Shūeisha
(fr) Glénat Manga
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Young Jump
Sortie initiale
Volumes 14
Manga : Tokyo Ghoul:re
Auteur Sui Ishida
Éditeur (ja) Shūeisha
(fr) Glénat Manga
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Young Jump
Sortie initiale
Volumes 16
Anime japonais
Réalisateur
Shuhei Morita
Scénariste
Chūji Mikasano
Studio d’animation Pierrot
Compositeur
Yutaka Yamada
Licence (ja) Marvelous
(fr) Wakanim (streaming)
(fr) @Anime (DVD/Blu-ray)
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, TV Aichi, TV Osaka, TVQ Kyushu Broadcasting
1re diffusion
Épisodes 12
Anime japonais : Tokyo Ghoul √A
Réalisateur
Shuhei Morita
Scénariste
Chūji Mikasano
Sui Ishida
Studio d’animation Pierrot
Compositeur
Yutaka Yamada
Licence (ja) Marvelous
(fr) Wakanim
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, TVA, TVO, TVQ
1re diffusion
Épisodes 12
Film japonais
Réalisateur
Kentarō Hagiwara
Producteur
Geek Sight
Shōchiku
Scénariste
Ichirō Kusuno
Compositeur
Licence (ja) Shōchiku
Durée 120 minutes
Sortie
Anime japonais : Tokyo Ghoul:re
Réalisateur
Odahiro Watanabe
Scénariste
Chūji Mikasano
Studio d’animation Pierrot
Licence (ja) Marvelous
(fr) Wakanim
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, SUN, TVA, TVQ, BS11
1re diffusion
Épisodes 12
Anime japonais : Tokyo Ghoul:re (2de saison)
Réalisateur
Odahiro Watanabe
Scénariste
Chūji Mikasano
Studio d’animation Pierrot
Licence (ja) Marvelous
(fr) Wakanim
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, SUN, TVA, TVQ, BS11
1re diffusion en cours
Épisodes 12
Film japonais : Tokyo Ghoul 2
Sortie

Tokyo Ghoul (kanji : 東京喰種, katakana : トーキョーグール, Tōkyō Gūru) est un manga de Sui Ishida, pré-publié dans le magazine seinen Weekly Young Jump depuis 2011. La première partie, Tokyo Ghoul, est parue de 2011 à 2014 et a été compilée en 14 volumes reliés. La deuxième partie, Tokyo Ghoul:re (東京喰種:re?), est publiée entre 2014 et 2018. La version française est éditée par Glénat Manga depuis 2013.

Une adaptation en anime produite par le studio Pierrot est diffusée entre et sur Tokyo MX. Une seconde saison intitulée Tokyo Ghoul √A est diffusée entre et . Dans les pays francophones, la série est diffusée en simulcast par Wakanim. La première partie de l'adaptation de Tokyo Ghoul:re est diffusée au Japon entre le et le [1],[2]. La seconde est diffusée depuis le [3],[4].

Un hors-série, Tokyo Ghoul: Jack (東京喰種トーキョーグール[JACK]?), relatant la rencontre des deux inspecteurs Kisho Arima et Taishi Fura contre la goule Jack alors encore lycéens, est paru entre et dans le magazine de publication numérique Jump Live et publié en un livre numérique en . Une adaptation en original video animation est sortie en .

Une adaptation cinématographique de la série originale est sortie le au Japon[5],[6]. Un second film est prévu pour 2019[7].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la ville de Tokyo, des créatures nommées goules sont apparues et se nourrissent de chair humaine pour survivre. Un jour, Ken Kaneki, jeune étudiant, se fait attaquer par l'une d'entre elles et subit une grave blessure. Pour rester en vie, il reçoit une greffe de la goule qui l'a attaqué et devient un hybride, mi-humain mi-goule (borgne artificielle). Rapidement, il se rend compte qu'il ne peut plus manger les mêmes aliments qu'auparavant. Il entre alors au service du café « L’Antique », un repaire de goules, où il apprend à se nourrir sans faire de mal aux humains. Mais il va bien vite se retrouver au cœur d'une guerre sanglante entre le CCG (Centre de Contrôle des Goules), déterminé à retrouver et exterminer celles-ci jusqu'à la dernière et l'Arbre Aogiri, une organisation de goules sans merci. Il découvre que les goules ne sont pas si différentes des humains, et peu à peu il va commencer à s'adapter.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Tokyo Ghoul.

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Les goules[modifier | modifier le code]

Les goules sont des créatures qui ont fait leur apparition dans la ville de Tokyo. Ce sont des créatures qui se nourrissent d'humains pour vivre. Pour les goules, manger des ingrédients destinés aux humains est impossible. Le seul ingrédient autre que la chair humaine dont elles peuvent se nourrir est le café. Ces créatures ont une très grande force physique et sont athlétiques. Elles sont également invulnérables aux armes blanches. Les yeux des goules, également appelés « kakugan », ont la particularité de changer de couleur, la sclère devient noire et l'iris devient rouge.

Les goules sont armées d'un « Kagune » qui est selon les inspecteurs comme un muscle "liquide" pouvant prendre n'importe quel forme de l'imagination de la goule. Il en existe quatre types : ailé, blindé, écailleux et à queue.

Les goules borgnes peuvent naître d'une liaison entre un humain et une goule (bien que ce soit quasiment impossible) ou être créées artificiellement. Les borgnes sont très rares et plus puissantes que les goules normales. Elles ne possèdent qu'un seul kakugan.

Il existe aussi des goules « chimères », ce sont des goules qui possèdent deux kagunes (généralement ceux des deux parents). Les chimères sont très rares aussi et donc plus puissantes que les goules normales.

Les Cellules RC[modifier | modifier le code]

Les Cellules RC (RC細胞, Red Child Saibō?) sont des cellules fictives qui se trouvent en grand nombre dans le corps des goules mais aussi dans le corps humain, en très faible quantité cette fois. La concentration de ces cellules dans des espaces précis appelés « Poche RC » permet au goules d'invoquer leur kagunes. Les cellules RC forment une substance sous forme liquide qui circule dans le corps à la manière du sang. Cette substance peut devenir plus dure que l’émail des dents, au point que sa résistance permet de supporter aisément des coups de couteau ou des impacts de balles. En mangeant des humains, les goules absorbent des cellules RC, ces cellules passent dans le sang puis vont s'accumuler dans la poche RC. Les cellules RC contenues dans cette poche peuvent, si la goule le désire ou si elle reçoit un stimulant psychologique, percer la peau et jaillir hors du corps. Les cellules RC ainsi libérées entrent dans un cycle de durcissement et de relâchement leur permettant d'onduler librement. Cette réaction forme un Kagune.

Types de kagunes[modifier | modifier le code]

Les « kagunes » sont les armes des goules, elles leur servent à chasser aussi bien qu'a se défendre. Les kagunes sont en fait un appendice formé d'un ensemble plus ou moins solide de cellules RC projetées lorsque la goule le veut ou par automatisme. Les kagunes peuvent prendre leur source dans quatre endroits, entre les omoplates, vers le haut du dos, vers le bas du dos ou a l'arrière des hanches, ils peuvent également prendre plusieurs formes selon les types et les goules.

  • Type Ailé (Ukaku) : Les goules de types ailés se caractérisent par la forme de leur kagune, celui d'une ou deux ailes, (ce qui leur a valu leur nom de goules ailées) selon les goules. Pour les goules ailées, la poche RC se situe entre les omoplates. Les kagunes ailés ont la particularité d'êtres légers et donc de permettre des attaques rapides. Mais la rapidité des attaques ne sert qu'a compenser la faiblesse de celles-ci, de plus, si le combat s'éternise, l'efficacité des goules de types ailées aura tendance à chuter. Le kagune ailé est plus utile contre le kagune à queue et est plus vulnérable contre le kagune blindé. Exemples de kagunes ailé : Toka Kirishima / Rabbit, Ayato Kirishima / Le Lapin Noir et Yomo / Le Corbeau.
  • Type Blindé (Koukaku) : Les goules de type blindé ont la particularité d'avoir un kagune aux propriétés très défensives. Elles sont appelées blindées car leur kagune très solide rappelle le métal. Leur kagune peut prendre la forme d'un bouclier ou d'une arme ou même des deux selon les goules. Pour ce type de goules la poche se situe vers le haut du dos. Le type blindé est un kagune lourd très utile en défense mais pouvant également infliger des dégâts lors de ses attaques (bien que celles-ci soit lentes à cause du poids du kagune). Cependant, comme les goules ailées, les goules blindées auront tendance à perdre petit-a-petit leur efficacité si le combat dure trop longtemps. Les kagunes blindés sont utiles contre les kagunes ailés et sont vulnérables contre les kagunes écailleux. Exemple de kagune blindé : Shu Tsukiyama / Le Gourmet, Naki, Kanae Von Rosewald.
  • Type Écailleux (Rinkaku) : Nommées ainsi à cause de la texture de leur kagune (qui rappelle celle d'une peau de serpent) les goules de type écailleux possèdent une grande force offensive et ont tendance a tout miser sur la force brute, voire en cas de combat difficile, sur un seul coup. De tous les types de goules, ce sont eux qui possèdent la plus grande puissance de régénération, cependant, la quantité importante de cellules RC nécessaires a cette régénération, rendent le kagune des goules écailleuses plus fragile que les autres. Chez ce type de goules, la poche RC est située dans le bas du dos. Le kagune écailleux est utile contre le type blindé et vulnérable contre les type a queue. Exemples de kagunes écailleux : Ken Kaneki / Cache-Œil, Lize Kamishiro / La Goinfre et Yamori/Jason.
  • Type à Queue (Bikaku) : Les goules à queue fournissent les quinques les plus adaptées aux débutants du fait de leur équilibre. Un kagune à queue est utile dans le combat a mi-distance, et utile aussi bien en attaque qu'en défense. Avec une rapidité, une force de régénération et une force moyennes, les types à queue sont souvent plus utiles pendant les combats les plus longs. Les goules à queue n'ont aucune faiblesse ni force spécifique si ce n'est justement de ne pas en avoir. Chez ce type de goules, la poche RC est située à l'arrière des hanches, ce qui justifie leur nom. Les goules à queue sont utiles contre les goules écailleuses et vulnérables contre les goules ailées. Exemple de kagunes à queue : Nishiki Nishio, Noro, Shachi.
  • Type de Feu (Kakuja) : Ce kagune s'obtient lorsqu'une goule possédant n'importe quel kagune « de base » , commet des actes répétés de cannibalisme (envers d'autres goules). L'excès de cellules RC donne lieu a une sorte de mutation qui renforce et solidifie le kagune, ce surplus de cellules RC comble les faiblesses du kagune, ainsi, un type de feu offrira plus de force offensive et défensive ainsi que de l'endurance à une goule ailée, de la force offensive et de l'endurance à une goule blindée, de la forces défensive et de la solidité au kagune d'une goule écailleuse et un peu de toutes ces forces a une goule à queue. Les quinques de feu, elles, prennent la forme d'armures et ont la particularité de dévorer leurs utilisateurs une fois dégainées. Du fait de leur force, les types de feu sont utiles contres tous les types de goules. Pouvant d’ailleurs être obtenu avec n'importe kagune de départ, la poche RC des types de feu peut se trouver a n'importe quel emplacement. Exemple de goule de feu : Yamori / Jason du 13e (incomplète), Yoshimura / La Chouette, Eto / La Chouette à l’œil écarlate, Tatara, Arata Kirishima, Ken Kaneki (incomplète). Il ne faut pas oublier de noter cependant qu'une goule commettant des actes de cannibalisme se voit rapidement tomber dans la folie comme nous pouvons le voir tout au long de l'histoire. La puissance des Kakuja est donc à double tranchant. Les goules de Feu ( Kakuja ) complets possèdent leurs formes monstrueuses achevées ainsi que d'autres critères, eux aussi achevées.

Centre de Contrôle des Goules[modifier | modifier le code]

Le Centre de Contrôle des Goules ou CCG (喰種対策局) est une organisation dont la création remonte à plus d'une centaine d'année par le clan Washu. Tout comme ses homologues étrangers, son but est d'enquêter et d'intervenir sur des situations impliquant des goules afin de les appréhender, voir de les éliminer lorsque ceci est nécessaire. Pour ce faire, le CCG dispose d'une unité armée, les inspecteurs (ou Colombes, ce surnom leurs fut donné par les Goules en raison du symbole du CCG). Entraînés aux combats et au maniement des quinques, ces derniers peuvent ainsi combattre les Goules criminelles. Mais la direction du CCG ( Les Washu) cache un lourd secret qui va en surprendre plus d'uns !

Quinque[modifier | modifier le code]

Les « Quinques » sont des armes fabriquées par les laboratoires du CCG à partir de la poche RC d'une goule décédée. De ce fait les quinques sont classés selon la poche RC de base (Ailé, Blindé, Ecailleux, A queue et même les Kakuja) et sont donc utilisées par les inspecteurs pour lutter d'égal à égal face aux goules et donc les quinques ont autant les mêmes avantages que les mêmes défauts que les kagunes. Ces armes peuvent prendre diverses apparences telles que épée, couteau de combat, katana, arbalète, lance, bouclier, canon, faux ou encore armure.

Manga[modifier | modifier le code]

La publication de Tokyo Ghoul débute le dans le magazine Weekly Young Jump[8]. La série est écrite et dessinée par Sui Ishida, et le premier volume relié est publié par Shūeisha le [9]. Le dernier chapitre paraît le 18 septembre 2014[10]. La série comporte quatorze tomes. La version française est éditée par Glénat Manga depuis août 2013[11]. En Amérique du Nord, la série est licenciée par VIZ Media[12].

La suite intitulée Tokyo Ghoul:re débute le dans le même magazine[13]. L'histoire introduit de nouveaux personnages[14]. Une annonce importante a été faite le dans le 28e numéro de l'année[15], où elle a indiqué que la série se conclurait dans les trois prochains chapitres, dont le dernier est sorti le dans le 31e numéro du magazine[16],[17].

Une série dérivée intitulée Tokyo Ghoul: Jack (東京喰種トーキョーグール[JACK], Tōkyō Gūru [Jakku]?), relatant la rencontre des deux inspecteurs Kishô Arima et Taishi Fura alors encore lycéens, soit douze ans avant l'histoire principale, est parue entre et dans le magazine de publication numérique Jump Live[18]. Elle est ensuite commercialisée sous forme de livre électronique le 18 octobre 2013[19].

Anime[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Logo de la série animée.

L'adaptation en série télévisée d'animation est annoncée en lors de la sortie du dixième volume du manga[20]. Elle est produite par le studio Pierrot avec une réalisation de Shuhei Morita et un scénario de Chūji Mikasano[21], et est diffusée à partir du 4 juillet 2014[22]. Les douze épisodes sont commercialisés en quatre coffrets DVD et Blu-ray entre septembre et décembre 2014[23].

Une seconde saison est annoncée dans le 46e numéro du magazine Weekly Young Jump[24]. Celle-ci propose une histoire inédite supervisée par Sui Ishida[25]. Intitulée Tokyo Ghoul √A (Root A), elle comprend douze épisodes diffusés entre le et le [26].

Dans les pays francophones, Wakanim propose la série en simulcast légal en version originale sous-titrée en français[27],[28]. La première saison est également éditée en DVD et Blu-ray par @Anime depuis le [29]. La série rejoint le catalogue de Netflix en , en même temps que Terror in Resonance[30].

C'est par l'ouverture d'un site web, en , que Marvelous a annoncé une adaptation anime pour Tokyo Ghoul:re en 2018[31],[32] et avec en prime le retour de Natsuki Hanae pour le doublage de Haise Sasaki[33]. Le 49e numéro de 2017 du Young Jump a révélé le personnel principal de cette adaptation; Odahiro Watanabe remplace ainsi Shuhei Morita en tant que réalisateur au studio d'animation Pierrot, dont le studio Pierrot+ est aussi accrédité pour l'assistance à la production de l'animation, Chūji Mikasano garde son poste de scénariste et Atsuko Nakajima remplace Kazuhiro Miwa en tant que character designer[34]. Tokyo Ghoul:re est divisé en deux parties, la première est composée de douze épisodes et est diffusée pour la première fois au Japon entre le et le sur Tokyo MX, SUN, TVA, TVQ, BS11[35],[1],[2]. Également composée de douze épisodes[36], la seconde partie est diffusée depuis le [3],[4].

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1 : Tokyo Ghoul[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 Tragédie 悲劇 Higeki
2 Solitude 孵化 Fuka
3 Colombes 白鳩 Shirohato
4 Dîner 晩餐 Bansan
5 Cicatrice 残痕 Zankon
6 Ondée 驟雨 Shūu
7 Emprisonnement 幽囚 Yūshū
8 Cercle 円環 Enkan
9 Cage 鳥籠 Torikago
10 L'Arbre Aogiri 青桐 Aogiri
11 Frénésie 衝天 Shōten
12 Goule 喰種 Kushu
Saison 2 : Tokyo Ghoul √A[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 Foi 新洸 Shin Kō
2 Fleurs Dansantes 舞花 Maika
3 Pendu 吊人 Tsu hito
4 Profondeur 深層 Shinsō
5 Fissures 裂目 Kiretsu
6 Mille chemins 千路 Chiji
7 Imprégnation 透過 Tōka
8 Les 9 旧九 Kyū kyū
9 Panoramique 街望 Machi mochi
10 Dernière pluie 終雨 Tsui ame
11 Des fleurs à foison 溢花 Mitsuru hana
12 Aiguiser Ken
Saison 3 : Tokyo Ghoul:re[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 Les Chasseurs 狩る者たち START Karusha-tachi START 3 avril 2018
2 Fragments 欠片 member Kakera member 10 avril 2018
3 La Veille 前夜祭 fresh Zen'yasai fresh 17 avril 2018
4 Les Enchères オークション MAIN Ōkushon MAIN 24 avril 2018
5 La nuit se disperse 散りゆく夜 PresS Chiri yuku yoru Press 1er mai 2018
6 Au point culminant その、果てに turn Sono, hate ni turn 8 mai 2018
7 Quotidien remémoré 心覚え在りし日々 mind Kokorooboe arishi hibi mind 15 mai 2018
8 Les Rampants 蠢くモノ TAKe Ugomeku mono Take 22 mai 2018
9 Revenant 亡霊 play Bōrei play 29 mai 2018
10 Tremblements ゆれる think Yureru think 5 juin 2018
11 Ange déchu 欠落者 writE Ketsuraku-sha write 12 juin 2018
12 Aube 夜明け Beautiful Dream Yoake Beautiful Dream 19 juin 2018
Saison 4 : Tokyo Ghoul:re 2de saison[modifier | modifier le code]
No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
13 Et encore une fois そして、もう一度 Place Soshite, mōichido Place 9 octobre 2018
14 Ténèbres blanches 白い闇 VOLT Shiroi yami VOLT 16 octobre 2018
15 Cross Game クロスゲーム union Kurosu Gēmu union 23 octobre 2018
16 Ce qu'on laisse derrière soi 遺したもの vive Nokoshita mono vive 30 octobre 2018
17 Rencontre et confusion 出会い、とまどい MovE Deai, tomadoi Move 6 novembre 2018
18 Magistral 赫々たる FACE Kakukakutaru Face 13 novembre 2018
19 Liens 紲 proof Kizuna proof 20 novembre 2018
20 Le Réveil めざめた子 incarnation Mezameta ko incarnation 27 novembre 2018
21 Rappel 心覚え Morse Kokorooboe Morse 4 décembre 2018
22 La Tragédie à son comble 悲劇の果て call Higeki no hate call 11 décembre 2018
23 Rencontres inattendues 邂逅 move Kaigō move 18 décembre 2018

Musique[modifier | modifier le code]

Génériques de la série télévisée
Générique Épisodes Début Fin
Titre Artiste Titre Artiste
Tokyo Ghoul (Saison 1)[37] 1 – 12 Unravel TK from Ling tosite sigure Seijatachi (聖者たち?, litt. « Saints ») People in the Box
Tokyo Ghoul √A (Saison 2)[38] 1 – 12 Munō (無能?) österreich Kisetsu wa Tsugitsugi Shindeiku (季節は次々死んでいく?) Amazarashi
Tokyo Ghoul:re (Saison 3)[39] 1 – 12 asphyxia CöshuNie HALF Jooubachi
Tokyo Ghoul:re 2de saison (Saison 4)[40] 1 - 12 katharsis TK from Ling tosite sigure Rakuen no kimi (楽園の君?) österreich

Original video animation[modifier | modifier le code]

Un original video animation adaptant la série dérivée Tokyo Ghoul: Jack est sorti le [41].

Un second OVA, Tokyo Ghoul: Pinto, est sorti le . Il s'agit de l'adaptation de la troisième histoire du light novel Tokyo Ghoul: Hibi, relatant la rencontre entre Shu Tsukiyama et Chie Hori[42].

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaises[43] Voix françaises[43]
Ken Kaneki Natsuki Hanae Adrien Solis
Toka Kirishima Sora Amamiya Marie Nonnenmacher
Lize Kamishiro Kana Hanazawa Nathalie Bienaimé
Hideyoshi Nagachika Toshiyuki Toyonaga Arnaud Laurent
Nishiki Nishio Shintarō Asanuma Jean-Marco Montalto
Yoshimura Takayuki Sugo Christophe Seugnet
Shu Tsukiyama Mamoru Miyano Martial Le Minoux
Uta Takahiro Sakurai Vincent de Bouard
Renji Yomo Yuichi Nakamura Alexandre Coadour
Hinami Fueguchi Sumire Morohoshi Lucille Boudonnat
Kureo Mado Toru Ohkawa Jean-Pierre Leblan
Akira Mado Seto Asami Nathalie Bienaimé
Kotaro Amon Katsuyuki Konishi Bruno Méyère
Yamori Rintarō Nishi Frédéric Souterelle
Ayato Kirishima Yūki Kaji Christophe Seugnet
Jūzō Suzuya Rie Kugimiya Pascale Chemin
Itsuki Marude Yūji Ueda Philippe Roullier
Yukinori Shinohara Yutaka Nakano Jochen Haegele
Eto Maaya Sakamoto Nayeli Forest
Kuki Urie Kaito Ishikawa
Ginshi Shirazu Yūma Uchida
Tōru Mutsuki Natsumi Fujiwara
Saiko Yonebayashi Ayane Sakura
Kanae von Rosewald Yū Kobayashi

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Un premier light novel intitulé Hibi (日々?) est sorti au Japon le [44]. Un deuxième light novel intitulé Kūhaku (空白?) est sorti au Japon le [45]. Un troisième light novel intitulé Sekijitsu (昔日?) est sorti au Japon le [46]. Un quatrième light novel intitulé Tokyo Ghoul:re: quest est sortie au japon le 9 décembre 2016, et se déroule pendant la période de re.

Un livre d'illustration intitulé Tokyo Ghoul: zakki est sorti au Japon le [47].

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo intitulé Tokyo Ghoul Carnaval développé par Bandai Namco Games est sorti au Japon sur Android le [48] et sur iOS le 9 février[49].

Un deuxième jeu est annoncé en [50]. Intitulé Tokyo Ghoul: Jail, il s'agit d'un jeu de rôle développé par Bandai Namco Games sorti sur PlayStation Vita le [51].

Funimation annonce en qu'un nouveau jeu pour Android et iOS verrait le jour[52]. En , on apprend que le jeu est intitulé Tokyo Ghoul: Dark War et est prévu pour l'hiver 2017[53].

L’éditeur Shueisha a dévoilé en juin 2018 la production du jeu vidéo Tokyo Ghoul:Re Call to Exist annoncé sur PS4, pour une sortie décembre 2018 au japon.

Un troisième jeu vidéo intitulé Tokyo Ghoul : re birth produit par Bandai Namco Games est dévoilé et téléchargeable depuis le 17 septembre 2018 sur Android et IOS.

Pièce de théâtre[modifier | modifier le code]

Une adaptation en pièce de théâtre est annoncée en [54].

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Un film live est annoncé en [55]. Le nom des deux acteurs principaux, Masataka Kubota et Fumika Shimizu, qui incarneront Ken Kaneki et Toka Kirishima, est révélé sur le site officiel[56]. En août 2016, l'actrice Yuu Aoi et les acteurs Yo Oizumi et Nobuyuki Suzuki, qui incarneront respectivement Lize Kamishiro, Kureo Mado et Kotaro Amon, rejoignent le casting[57]. Le film est sorti le au Japon[5],[6].

Il a été annoncé en , via le site officiel dédiée, qu'un second film est en cours de production pour [7]. Maika Yamamoto remplace Fumika Shimizu dans le rôle de Toka Kirishima et Shota Matsuda incarnera le personnage de Shu Tsukiyama[58].

Réception[modifier | modifier le code]

Lors de l'année 2013, la série se place à la 27e place du top Oricon et s'est écoulée à plus de 1,6 million d'exemplaires[59]. En juillet 2014, le tirage total de la série au Japon atteint les 3,5 millions d'exemplaires[60]. Lors de l'année fiscale 2014, le manga se classe à la troisième position du top Oricon avec plus de 6,9 millions d'exemplaires vendus[61].

Le manga est sélectionné pour le 38e prix du manga Kōdansha en 2014[62].

En 2015, à l'occasion de l'Anime & Manga Grand Prix, la série reçoit le prix du meilleur anime, du meilleur générique (unravel) et du meilleur seinen de l'année 2014[63].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tokyo Ghoul » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) Bayleigh Baker, « Tokyo Ghoul:re Anime Premieres on April 3 », sur Anime News Network, (consulté le 11 mars 2018)
  2. a et b (ja) « On Air » (version du 12 avril 2018 sur l'Internet Archive)
  3. a et b (en) Egan Loo, « Tokyo Ghoul:re Season 2 Confirms October 9 Debut, Opening Song Info : TK from Ling Tosite Sigure performs opening theme », sur Anime News Network, (consulté le 9 septembre 2018)
  4. a et b (ja) « On Air : 東京喰種:re 第2期10月より放送開始!! », sur Site officiel (consulté le 19 juin 2018)
  5. a et b (en) « Live-Action Tokyo Ghoul Film's Trailer Previews Theme Song », sur Anime News Network, (consulté le 13 juin 2017)
  6. a et b (ja) « 東京喰種 », sur eiga.com (consulté le 5 octobre 2017)
  7. a et b (en) Karen Ressler, « Tokyo Ghoul Gets 2nd Live-Action Film in 2019 : Masataka Kubota returns as Kaneki; Maika Yamamoto, Shota Matsuda join cast as Tōka, Tsukiyama », sur Anime News Network, (consulté le 22 septembre 2018)
  8. (ja) « 人を捕食する怪人描く新連載「東京喰種」がヤンジャンで », sur natalie.mu (consulté le 19 septembre 2014)
  9. « Tokyo Ghoul », sur manga-sanctuary.com (consulté le 28 mai 2014)
  10. (en) « Tokyo Ghoul Manga to End This Month », sur Anime News Network (consulté le 12 septembre 2014)
  11. « Tokyo Ghoul - Editions/parutions », sur manga-sanctuary.com (consulté le 28 mai 2014)
  12. (en) « Viz Media Adds Tokyo Ghoul, So Cute It Hurts!! Manga », sur Anime News Network (consulté le 12 octobre 2014)
  13. (en) « Tokyo Ghoul:re Manga to Launch This Month », sur Anime News Network (consulté le 10 octobre 2014)
  14. (en) « Tokyo Ghoul:re Manga Changes Main Character », sur Anime News Network (consulté le 12 octobre 2014)
  15. (en) Crystalyn Hodgkins, « Tokyo Ghoul:re Manga Has 'Big Announcement' on June 14 », sur Anime News Network, (consulté le 11 juin 2018)
  16. (en) YonkouProductions (@YonkouProd), « Tokyo Ghoul:re colorspread announcing ending in 3 chapters and season 2 premiere in October 2018. », sur Twitter, (consulté le 11 juin 2018)
  17. Rafael Antonio Pineda, « Tokyo Ghoul:re Manga Ends in 3 Chapters : Series entered final arc in February », sur adala-news.fr, (consulté le 14 juin 2018)
  18. (ja) « 毎日スマホに届く新増刊ジャンプLIVE、期間限定100円で », sur Natalie.mu (consulté le 12 octobre 2014)
  19. (ja) « 「東京喰種」ジャンプLIVE連載作が、電子書籍で単行本化 », sur Natalie.mu (consulté le 12 octobre 2014)
  20. (en) « Sui Ishida's Suspense Horror Manga Tokyo Ghoul Gets Anime », sur Anime News Network (consulté le 28 mai 2014)
  21. « Staff Animation de Tokyo Ghoul, révélé », sur adala-news.fr (consulté le 28 mai 2014)
  22. « L’anime Tokyo Ghoul, daté au Japon », sur adala-news.fr, (consulté le 28 mai 2014)
  23. (ja) « TVアニメ『東京喰種トーキョーグール』公式サイト », sur marv.jp,‎ (consulté le 30 août 2014)
  24. (en) « Tokyo Ghoul TV Anime's 2nd Season to Premiere in January », sur Anime News Network, (consulté le 10 octobre 2014)
  25. (en) « Tokyo Ghoul's 2nd Anime Season Video Teases New Story by Creator », sur Anime News Network (consulté le 12 octobre 2014)
  26. (en) « 2nd Tokyo Ghoul Season's Title, Visual Unveiled », sur Anime News Network, (consulté le 1er décembre 2014)
  27. « L’anime Tokyo Ghoul, en Simulcast VOSTFR », sur adala-news.fr, (consulté le 27 juin 2014)
  28. « L'anime Tokyo Ghoul √A en simulcast sur Wakanim », sur manga-news.com, (consulté le 25 décembre 2014)
  29. Jérôme Fréau, « Haikyu !! et Tokyo Ghoul en Blu-ray et DVD », sur AnimeLand, .
  30. « Tokyo Goul et Terror in Resonance rejoignent le catalogue Netflix », sur manga-news.com, (consulté en mars 2017)
  31. (en) « Tokyo Ghoul:re Manga Gets Anime in 2018 », sur Anime News Network, (consulté le 5 octobre 2017)
  32. (ja) « 東京喰種:re アニメ化決定!PV公開! », sur Site officiel,‎ (consulté le 5 octobre 2017)
  33. (ja) « 佐々木琲世役・花江夏樹さんよりコメント到着! », sur Site officiel,‎ (consulté le 5 octobre 2017)
  34. (en) « Tokyo Ghoul:re Anime's Main Staff Revealed », sur Anime News Network, (consulté le 30 octobre 2017)
  35. (en) Karen Ressler, « Tokyo Ghoul:re Anime Listed With 12 Episodes », sur Anime News Network, (consulté le 4 avril 2018)
  36. (en) Karen Ressler, « Tokyo Ghoul:re Anime's 2nd Season Listed With 12 Episodes », sur Anime News Network, (consulté le 11 octobre 2018)
  37. (ja) « Products : 第1期のMusic », sur Site officiel, Marvelous (consulté le 11 mars 2018)
  38. (ja) « Products : 第2期のMusic », sur Site officiel, Marvelous (consulté le 11 mars 2018)
  39. (ja) « Products : Music », sur Site officiel, Marvelous (consulté le 11 mars 2018)
  40. (en) Karen Ressler, « Tokyo Ghoul:re Season 2's Premiere Date, Opening Song Info Briefly Posted : österreich performs ending theme song for anime premiering in October », sur Anime News Network, (consulté le 11 mars 2018)
  41. (en) « Tokyo Ghoul: Jack OVA's New Director, Date Unveiled », sur Anime News Network, (consulté le 25 juillet 2015).
  42. (en) « Tokyo Ghoul Gets 2nd Original Video Anime in December », sur Anime News Network, (consulté le 25 juillet 2015).
  43. a et b (en) « Tokyo Ghoul (TV) », sur Anime News Network (consulté le 7 juillet 2014)
  44. (ja) « 東京喰種<トーキョーグール> [日々] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 28 mai 2014)
  45. (ja) « 東京喰種―トーキョーグール― [空白] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 7 juillet 2014)
  46. (ja) « 東京喰種トーキョーグール [昔日] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 17 décembre 2014)
  47. (ja) « 東京喰種トーキョーグール[zakki] », sur books.shueisha.co.jp (consulté le 12 octobre 2014)
  48. (ja) « 東京喰種 carnaval », sur Google Play,‎ (consulté le 13 février 2015)
  49. (en) « iOS version of the Tokyo Ghoul carnaval released today in Japan », sur senpaigamer.com, (consulté le 13 février 2015)
  50. « Un jeu Tokyo Ghoul prévu sur PSVita », sur AnimeLand, (consulté le 20 janvier 2015)
  51. (en) « Tokyo Ghoul Jail Comes Out For Vita On October 1 », sur siliconera.com, (consulté le 3 juillet 2015).
  52. (en) « Funimation Entertainment, NGames, and GameSamba Announce Strategic Partnership to Create New Video Games », sur Crunchyroll, .
  53. (en) « "Tokyo Ghoul: Dark War" Mobile Game's Modes and Gameplay Detailed », sur Crunchyroll, .
  54. (en) « Tokyo Ghoul Horror Manga Gets Stage Play », sur Anime News Network, .
  55. (en) « Tokyo Ghoul Manga Gets Live-Action Film », sur Anime News Network, .
  56. (en) « Live-Action Tokyo Ghoul Film Casts Masataka Kubota, Fumika Shimizu », sur Anime News Network, .
  57. (en) « Live-Action Tokyo Ghoul Film Casts Yuu Aoi, Nobuyuki Suzuki, Yo Oizumi », sur Anime News Network, .
  58. (ja) « 映画「東京喰種」続編決定!窪田正孝は続投、山本舞香がトーカ、松田翔太が月山に », sur natalie.mu,‎ (consulté le 22 septembre 2018)
  59. « Top 30 Oricon Année 2013 (Par Séries) », sur manga-news.com (consulté le 7 juillet 2014)
  60. « Tirage de Tokyo Ghoul revu à la hausse », sur AnimeLand (consulté le 7 juillet 2014)
  61. « Top 15 Oricon 2014 des meilleures ventes manga (par séries) », sur manga-news.com, (consulté le 8 janvier 2015).
  62. « 38ème Kôdansha Awards - les sélections », sur manga-news.com (consulté le 7 juillet 2014)
  63. « 22e Anime Manga Grand Prix », AnimeLand, no 203,‎ , p. 8-11 (ISSN 1148-0807)

Liens externes[modifier | modifier le code]