Titre de noblesse au Royaume-Uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La noblesse britannique est ordonnée selon un code normé et fortement hiérarchisé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le système britannique considère deux catégories de titres : les dignités des différentes pairies, qui constituent la nobility au sens strict, et la petite noblesse dit gentry. Comme dans la France d'ancien régime, il y a donc avant tout un système de rang et un ordre de préséance strict : les trois catégories principales de rang étant : peer (pair), knight (chevalier), gentleman (gentilhomme).

Ce sont des rangs légaux qui impliquent, pour les pairs, un certain nombre de privilèges. Les rangs de chevalier et d'écuyer sont des honneurs personnels accordés à chacun en fonction du mérite personnel.

Depuis le temps de Guillaume le Conquérant les fiefs sont des « honneurs », les nobles ne contrôlent donc pas complètement le territoire correspondant à leur titre.

Notions et privilèges[modifier | modifier le code]

On distingue traditionnellement la noblesse dite ancienne (avant l'acte d'Union) et la noblesse dite moderne (après 1801).

À compter du XVIIe siècle, parmi les distinctions qui étaient faites au sein de cet ordre, il y avait la distinction noblesse d'épée et la noblesse de robe.

Privilèges[modifier | modifier le code]

La noblesse donnait des privilèges fiscaux, de juridictions, de préséances etc. En contrepartie de ces privilèges le noble devait servir le roi et protéger ses gens et ses vassaux.

Les voies d'accès à la noblesse[modifier | modifier le code]

Les voies d'accès à la noblesse sont :

  • Par récompenses militaires
    • la chevalerie
    • le service des armes
  • Par anoblissement au mandat du monarque
  • Par agrégation : c-à-d. dont roturiers s'intégrant à la noblesse aux alliances de seigneurie, fiefs de dignité (souvent par mariage)
  • Par l'exercice de charges anoblissantes (tel que le mandat parlementaire)
  • Par l'octroi ou l'achat d'une lettre de noblesse (la baronnetie par exemple)
  • Par récompenses civiles.

Les différents titres[modifier | modifier le code]

Titres correspondant à une pairie[modifier | modifier le code]

Dans l'ordre décroissant :

Titre Équivalent Prédicat
Duc Duke
Sa Grâce
Marquis Marquess Le plus honorable
Comte Count ou Earl Le très honorable
Vicomte Viscount Le très honorable
Baron « Lord of Parliament » en Écosse Le très honorable

Titres de la Petite Noblesse[modifier | modifier le code]

Ces titres ne sont pas rattachés à une pairie mais sont rattachés à une terre et sont héréditaires. Ils forment ce qui est couramment nommé la gentry (c-à-d. l'haute société bourgeoise et la petite noblesse). (Source : Les sociétés au xviie siècle sous la direction d'Annie Antoine & Cédric Michon, presses universitaires de Rennes, pages 46 à 61)

Dans l'ordre décroissant :

Titre Équivalent Prédicat
Baronnet Banneret Sir
Chevalier Knight (Angleterre) / Laird (Écosse) Sir / Très honoré
Esquire parfois « lord of the Manor » Esq. (post-nom.)
Gentleman anciennement « alleutier » Mr.

Cette gentry se complexifie encore en distinguant la « county gentry » (1/3 des gentilshommes) et la « minor gentry » (2/3 des gentilshommes). Cette distinction s'effectue en fonction de la zone d'influence recouverte par le noble. Si elle s'étend à l'échelle du comté, on parle de gentry comtale (ou « county family »). Au contraire, si l'influence se limite à la localité, on parle de gentry mineure (ou « minor family »).

Titres écossais[modifier | modifier le code]

Les titres de baron écossais sont pas rattachés à une pairie et ils sont donc classés comme des titres féodaux (c'est à dire attachés à une terre laquelle est vendable). Il ne sera jamais permis de dire ou de faire inscrire « le baron de... » car là on penserait qu'il s'agit d'un titre de la pairie ce qu'il n'est pas.
Cependant le Lord Lyon, roi d'armes, a fait savoir qu'ils étaient bien les égaux des titres de barons européens puisque la plupart des titres en Europe ne sont pas des titres de pairs. Pour un baron féodal écossais, ce titre est l'équivalent à seigneur en France, à freiherr en Allemagne ou à señor en Espagne. Ainsi, le titre de baron féodal est porté largement avec le prédicat de « Much Honoured » (Le très honoré) avant le prénom ; c'est un titre régulier et reconnu par la Couronne. Il est aujourd'hui, et à la suite de l'abolition de la féodalité, possible de l'acheter en achetant la terre qui donne ce titre. C'est d’ailleurs le seul et unique titre de noblesse au monde que l'on puisse aujourd'hui acheter et qui se trouve reconnu en Grande-Bretagne comme titre de petite noblesse.
Le propriétaire d'un comté féodal écossais, en revanche ne peut pas se titrer « comte de… » car le Lord Lyon, roi d'armes, a fait savoir qu'il n'était que « le seigneur du comté de… ».

Acquisition et decernement[modifier | modifier le code]

Les titres de noblesses rattachés à une pairie sont décernés par le monarque britannique ; les titres inférieurs non-liés à la pairie mais à une terre sont vendables en vendant la terre.

Pour la plupart les titres de noblesse au Royaume-Uni restent héréditaires, bien qu'étant remplacés de nos jours par des titres de pair à vie.

Couronnes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]