Freiherr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le fond de cet article d'histoire est à vérifier.

Améliorez-le, ou discuter des points à vérifier. Si vous venez d'apposer le bandeau, merci d'indiquer ici les points à vérifier.

Cet article ne cite aucune source et peut contenir des informations erronées (juin 2016). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article).

Freiherr (qui signifie en allemand « Seigneur libre ») était un titre de noblesse dans le Saint-Empire romain germanique qui exista en Allemagne, dans les États baltes et en Autriche-Hongrie jusqu’en 1918. Il est considéré comme équivalent à celui de baron.

Le Freiherr du Saint-Empire bénéficiait de l’immédiateté impériale et d’un fief accordé par l’empereur, on le désigne également Reichsfreiherr pour le différencier des personnes élevées au rang de Freiherr après 1806 par des monarques régionaux.

L’épouse du Freiherr est appelée Freifrau (en allemand « Dame libre ») ; une fille de Freiherr est appelée Freiin (forme abrégée de Freiherrin).

La noblesse est abolie en Allemagne depuis 1918. Au XXIe siècle, les titres sont considérés par la loi comme une partie du nom de famille et ils peuvent être ou ne pas être employés. Ils conservent cependant un grand prestige dans certains cercles de la société.

Le même titre est employé en Suède et dans une certaine mesure au Danemark (et en Norvège) et en Finlande ; dans les langues scandinaves, il est orthographié friherre (vapaaherra en finnois).

Notes et références[modifier | modifier le code]