Taxe Robin des Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la finance
Cet article est une ébauche concernant la finance.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La taxe Robin des bois est un paquet de taxes sur les transactions financières, proposé par des coalitions d'ONG[1] dans plusieurs pays .

Le montant minimum recherché est de 0,05% des transactions financières ( soit 650 milliards de dollars US dégagés, selon l'Institut autrichien de recherche économique [2]).

Cette somme serait utilisée pour l'éducation, le développement, la santé, l'égalité des sexes, la lutte contre le sida, le changement climatique, les effets de la crise sur les plus démunis, la dette.

On estime à plus de 200 organisations dans les coalitions du monde entier qui soutiennent l'idée. En France (Attac, Oxfam, Aides, Coalition +, avec le soutien d'ATD Quart Monde, CCFD, Care, Avocats pour la santé dans le monde etc) mais aussi des syndicats, des églises, des mouvements très divers en Allemagne, en Espagne, en Italie (zerozerocinque), Australie (depuis 2010), Grande-Bretagne, Autriche (soutenu par le gouvernement depuis 2006)

Elle fait suite à la taxe Tobin proposée par James Tobin, économiste américain en 1972, mais repose sur une assiette plus large[3].

Attac avait été créé en 1998 pour relancer cette idée qui, élargie, est devenue la Taxe Robin des Bois.

En décembre 2015, les leaders européens s'étaient engagés à conclure un accord sur une taxe sur les transactions financières ambitieuse (TTF, ou Taxe "Robin des Bois") avant le 17 juin 2016.

Dans le monde, certains pays attendent que le G20 y souscrive (c'est le cas du gouvernement australien). Au Canada, mais aussi aux États-Unis, le nombre de mouvements et d'organisations soutenant cette taxe devient conséquent. Les autres pays voient plus ou moins de mouvements commencer à soutenir l'idée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A quoi sert Robin ? | La Taxe Robin des Bois », sur www.taxerobindesbois.bol-d-air.net (consulté le 15 juin 2016)
  2. « Document de politique : La Taxe sur les transactions financières : le temps est venu - Avril 2010 | Halifax Initiative », sur www.halifaxinitiative.org (consulté le 15 juin 2016)
  3. « Définition : Taxe Tobin et taxe sur les opérations financières », sur www.toupie.org (consulté le 15 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]