Tate Modern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tate (musées) et Tate.
Tate Modern
Tate Modern
Tate Modern
Informations géographiques
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Adresse Tate Modern

Bankside
Londres, SE1 9TG

Coordonnées 51° 30′ 28″ nord, 0° 05′ 57″ ouest
Informations générales
Date d’inauguration 2000
Collections Art moderne
Superficie 34 000 m² + 21 000 m² avec l'extension
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 4 884 939 (2013)[1]
Site web www.tate.org.uk/modern

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
Tate Modern

La Tate Modern est le musée qui, depuis son ouverture le [2], regroupe la collection nationale d'art moderne et d'art contemporain britannique et international, provenant originellement de la Tate Gallery . Il est situé dans le centre de Londres, à Bankside, dans le district de Southwark, sur la rive droite de la Tamise.

Construite dans une centrale électrique désaffectée dessinée par Giles Gilbert Scott, elle constitue l'un des hauts lieux du nouveau Londres. L'ancienne salle des machines a été reconvertie en un immense hall servant à des expositions exceptionnelles. Le cabinet d'architectes chargé de la reconversion est Herzog & de Meuron. La Tate Modern se situe à quelques pas du Millennium Bridge et est proche du Théâtre du Globe. L'accès peut se faire en train en descendant à London Blackfriars, en métro à l'arrêt Southwark ou en bus à descendant à l'arrêt Tate Modern de la ligne RV1.

La collection est organisée autour d'une série de parcours thématiques, plutôt que de façon chronologique. La Tate Modern déploie sept niveaux dédiés à la création artistique des XXe et XXIe siècles, dont deux consacrés aux expositions permanentes.

Extension[modifier | modifier le code]

Accolée à la centrale électrique désaffectée dans laquelle a été installée la Tate Modern, sur la rive sud de la Tamise, une extension, conçue par les mêmes architectes suisses, Jacques Herzog et Pierre de Meuron auteurs du premier bâtiment[3], et qui devrait coûter 358 millions d'euros, a ouvert ses portes en juin 2016[4],[5]. Sur les 23 600m2 du New Tate Modern[6], une première partie d'une superficie de 2 000 m2, les Oil Tanks, deux anciens réservoirs de mazout transformés, sont destinées aux performances, à la danse et au cinéma expérimental[4],[7].

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Latest Visi, ALVA, 2014. Consulté le 10 juillet 2014.
  2. Valérie Duponchelle, Succès olympique pour la Tate Modern, Le Figaro, 4 juin 2010.
  3. La Tate Modern et l’exposition Klein + Moriyama, Urban Attitude, 28 décembre 2012
  4. a et b Guy Duplat, « Avec [[Chris Dercon]], la Tate réinvente le musée », sur http://www.lalibre.be,‎ (consulté le 19 juillet 2012)
  5. La Tate Modern prend Londres, Mélissa Bounoua, Slate, 18 juin 2016
  6. Une nouvelle tête pour la Tate à Londres, Le Moniteur, 15 juin 2016
  7. Mark Brown, « Tate Modern unveils underground space – the Tanks – devoted to live art », sur http://www.guardian.co.uk,‎ (consulté le 19 juillet 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :