Francesco Clemente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Francesco Clemente
Francesco Clemente (San Francisco 1991).jpg
Francesco Clemente
(San Francisco, 1991)
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
NaplesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Représenté par
Mary Boone Gallery (d), Galerie Templon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Alba Clemente (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Livre d'artiste, 1981, musée CODA.

Francesco Clemente ( à Naples- ) est un artiste et peintre italien, représentatif de la mouvance trans-avant-garde.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Né à Naples le dans une famille d'origine aristocratique, Francesco Clemente se prédestine à l'architecture et part étudier à Rome, à La Sapienza au début des années 1970. Il abandonne finalement ses études pour se concentrer sur la peinture et le dessin. Suivent alors dans les années 1970 une série de voyages où il puise une grande inspiration, aussi bien artistique que spirituelle. Au début des années 1980, marié et père de famille, il s'installe à New York.

Il est représenté par la Galerie Daniel Templon à Paris et Bruxelles[1].  

L'œuvre de Clemente[modifier | modifier le code]

Rome : la Trans-avant-garde[modifier | modifier le code]

C'est alors qu'il est étudiant à Rome que Francesco Clemente fait la connaissance de Cy Twombly et Alighiero Boetti qui seront pour lui des influences déterminantes. Son style se précise avec des œuvres intensément subjectives, liées aux corps, le sien, celui des femmes, déformés, mutilés ainsi qu'à la sexualité ; réalisés avec une riche palette de couleurs. En 1979, il s'associe au mouvement Trans-avant-garde (avec entre autres Sandro Chia) et devient un chef de file du « retour à la figuration ».

Madras : l'influence orientale[modifier | modifier le code]

En 1972, Clemente suit Boetti en Afghanistan où il produira une série de pastels. Mais c'est surtout ses voyages en Inde qui vont marquer son œuvre. Il s'inspire de l'art et du folklore du pays, particulièrement remarquable dans nombre de ses travaux et matériaux utilisés. Il travailla à plusieurs reprises en collaboration avec des artistes hindous.

New York : la reconnaissance[modifier | modifier le code]

Il s'installe au début des années 1980 à New York avec sa famille où il produit la plupart de ses toiles à la peinture à l'huile, aux connotations violentes, expressionnistes et quasi-mystiques. Il se mêle également aux artistes new-yorkais du moment, notamment dans sa participation à des projets collectifs regroupant Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol en 1984.

Quelques expositions de Francesco Clemente[modifier | modifier le code]

2020

Self-Portraits and Sirens, Albertina, Vienne, Autriche

Francesco Clemente, Moscow Museum of Modern Art, Moscou, Russie

2019

Francesco Clemente. Watchtwoer, Keys, Threads, Gates, Dallas Contemporary, Dallas, États-Unis

2018

Francesco Clemente : Works 1978-2018, The Peter Brant Foundation, New York, États-Unis

Francesco Clemente : Black Light, Centre de Cultura Contemporania de Barcelona, Barcelone, Espagne

2017

Francesco Clemente : Standing with Truth Villa Rufolo, Ravello Festival, Italie

2016

Pirate Heart, Galerie Daniel Templon, Paris, France

Winter Flowers In NYC, Complesso Museale Santa Maria Della Scala, Sienne, Italie

Francesco Clemente : A Normadic Life, Spring Center of Art, Pékin, Chine

After Omeros, Coro Della Maddalena, Alba, Italie

Encampment, Carriageworks, Sydney, Australie

After Omeros, Fergus McCaffrey, Saint-Barthélemy, France

Francesco Clemente : Dormiveglia NSU Art Museum, Ft. Lauderdale, Florida, États-Unis

2015

Francesco Clemente, Art Changsha, Chine

Encampment, Massachusetts Museum of Contemporary Art (Mass MoCA), Massachusetts, États-Unis

2014

Inspired by India, Rubin Museum of Art, New York, États-Unis

Francesco Clemente, Casamadre Arte Contemporanea, Naples, Italie

2011

The Tarots, Uffizi Gallery, Florence, Italie

Francesco Clemente, Palimpsest, Schirn Kunsthalle, Francfort, Allemagne

2008

The Sopranos, The Arnold and Mary Schwartz Gallery Met, Metropolitan Opera House, Lincoln Center, New York, États-Unis

2005

Francesco Clemente: Self portraits, Gagosian Gallery, Britannia St., Londres, Royaume-Uni

2004

Drawings, Gagosian Gallery, Heddon St., Londres, Royaume-Uni

Francesco Clemente : New Works, Reyjavik Art Museum, Reyjavik, Islande

Francesco Clemente : New Works, The Irish Museum of Modern Art, Dublin, Irlande

2002

Francesco Clemente, Museo Archaelogico Nazionale, Naples, Italie

Clemente in Taos, the Harwood Museum of Art, The University of New Mexico, Taos, Mexique

1999

Clemente, Solomon R. Guggenheim Museum, New York, États-Unis ; Guggenheim Museum Bilbao, Espagne

Francesco Clemente: Opere su carta, Galleria d'Arte Moderna, Bologna, Italie

1998

Francesco Clemente: Three New Paintings, Gagosian Gallery, New-York, États-Unis

1997

Francesco Clemente: Indian Watercolors, The Metropolitan Museum of Art, New York, puis Modern Art Museum of Fort Worth ; Indianapolis Museum of Art, États-Unis

Francesco Clemente: Portraits, The Andy Warhol Museum, Pittsburgh, États-Unis

1995

Mothers of Hope, Museum für Moderne Kunst, Francfort, Allemagne

1994

Francesco Clemente: Purgatorio, Madison Avenue, New-York, États-Unis

1992

Testa Coda, Kunstmuseum, Bâle, Suisse

1991

Francesco Clemente: Testa Coda, Madison Avenue, New-York, États-Unis

Francesco Clemente: Œuvres récentes, Galerie Daniel Templon, Paris, France

1990

Clemente: Three Worlds, Philadelphia Museum of Art, Philadelphia, États-Unis

Clemente: A Retrospective of the Prints 1980-1990, Dolan/Maxwell, Philadelphia, États-Unis

1989

Dia Art Foundation, New-York, États-Unis

Story of My Country, Anthony d'Offay Gallery, Londres, Royaume-Uni

1985

Sperone Westwater, New-York, États-Unis

Leo Castelli, New-York, États-Unis

1982

Œuvres récentes, Galerie Daniel Templon, Paris, France

1981

Museum van Hedendaagse Kunst, Ghent, Pays-Bas

Anthony d'Offay, Londres, Royaume-Uni

Francesco Clemente/Matrix 46, University Art Museum, University of California, Berkeley, États-Unis, puis Wadsworth Athenaeum, Hartford, États-Unis

1980

Padiglione d'Arte Contemporanea di Milano, Milan, Italie

Travaux annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]