Sphère de photons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sphère (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Photosphère.

Une sphère de photons[1],[2] ou sphère photonique[3],[4] est, en astrophysique, une surface définie comme l'ensemble des points d'où un photon, particule élémentaire associée aux ondes électromagnétiques, peut être émis et suivre une orbite fermée et périodique.

C'est un cas extrême de déviation gravitationnelle, prédit par la relativité générale, qui n'existe qu'au voisinage d'objets célestes de masse ultra-compacte, tels que les trous noirs ainsi, peut-être, que certaines étoiles à neutrons[5].

La sphère photonique d'un trou noir est située avant son horizon.

Cas d'un trou noir de Schwarzschild[modifier | modifier le code]

Pour un objet sphérique dont le champ gravitationnel externe est décrit par la métrique de Schwarzschild dans les coordonnées introduites par celui-ci, la sphère de photons est une sphère dont le rayon est obtenu par :

où :

  • est la constante de Newton ;
  • est la masse de l'objet ;
  • est la vitesse de la lumière dans le vide ;
  • est le rayon de Schwarzschild associé à la masse de l'objet :  ;
  • est le rayon gravitationnel associé à la masse de l'objet : .

Cas d'un trou noir de Kerr[modifier | modifier le code]

Un trou noir de Kerr est un trou noir en rotation, c'est-à-dire dont le moment cinétique est non nul, mais dont la charge électrique est nulle.

Un tel trou noir comprend deux sphères de photons : l'une, interne, est corotative, c'est-à-dire en rotation dans le sens de celui du trou noir ; l'autre, externe, est contrarotative, c'est-à-dire en rotation dans le sens inverse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée « sphère de photons » dans Richard Taillet, Pascal Febvre et Loïc Villain, Dictionnaire de physique, Bruxelles, De Boeck Université, 2009 (2e éd.), XII-741 p. (ISBN 978-2-8041-0248-7, OCLC 632092205, notice BnF no FRBNF42122945), p. 511-512, lire en ligne sur Google Livres (consulté le 6 juillet 2014)
  2. Jean-Pierre Luminet et Élisa Brune, Bonnes nouvelles des étoiles, Paris, Odile Jacob, coll. « Sciences », , 332 p. (ISBN 978-2-7381-2287-2, OCLC 470972888, notice BnF no FRBNF41479909), p. 173 (lire en ligne)
  3. (fr) Jérôme Thiébaut, « Sphère phonique », lire en ligne sur media4.obspm.fr (consulté le 6 juillet 20014)
  4. Jean-Pierre Lasota, La Science des trous noirs, Paris, Odile Jacob, coll. « Sciences », , 192 p. (ISBN 978-2-7381-2008-3, OCLC 535497489, notice BnF no FRBNF42143103), p. 101-102 (lire en ligne)
  5. (en) Robert J. Nemiroff, Peter A. Becker et Kent S. Wood, « Properties of ultracompact neutron stars », The Astrophysical Journal, Part 1, vol. 406, no 2,‎ , p. 590-595 (DOI 10.1086/172471, Bibcode 1993ApJ...406..590N)