Kugelblitz (astrophysique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En physique théorique, un kugelblitz (mot allemand pour foudre en boule) est une concentration si intense de lumière, chaleur ou radiation que cette dernière forme un horizon des évènements et s'emprisonne.

Théorie physique[modifier | modifier le code]

Selon la relativité générale, si une quantité suffisante de radiation occupe une région, la concentration d'énergie impliquée peut y déformer l'espace-temps pour en faire un trou noir[1]. À la différence des trous noirs « conventionnels », celui-ci serait ainsi créé à partir d'énergie sous forme de lumière et non de matière. Selon l'interprétation d'Einstein, une fois l'horizon des événements formé, la différence d'origine n'a pas d'importance.

Le concept est abordé notamment par John Wheeler en 1955 dans la revue Geons[2].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

  • Le kugelblitz est un élément clé du roman Les Annales des Heechees de Frederik Pohl, publié en 1987, quatrième volume du cycle de la Grande Porte. Dans ce roman, une antique civilisation extraterrestre particulièrement puissante a créé des kugelblitz auprès de chaque galaxie de l'univers dans le but d'observation et de surveillance du devenir de l'univers, et de détection des civilisations intelligentes émergentes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Stevens, « How Hot Can It Get? (8m30s) », Vsauce
  2. (en) J. A. Wheeler, « Geons », Physical Review, vol. 97,‎ , p. 511–536 (DOI 10.1103/PhysRev.97.511, Bibcode 1955PhRv...97..511W)