Serécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune des Vosges
Cet article est une ébauche concernant une commune des Vosges.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Serécourt
Image illustrative de l'article Serécourt
Blason de Serécourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Vosges
Arrondissement Neufchâteau
Canton Darney
Intercommunalité Communauté de communes des Marches de Lorraine
Maire
Mandat
Jean-Claude Tridon
2014-2020
Code postal 88320
Code commune 88455
Démographie
Population
municipale
125 hab. (2013)
Densité 9,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 19″ Nord 5° 50′ 39″ Est / 48.0552777778, 5.84416666667
Altitude 370 m (min. : 280 m) (max. : 478 m)
Superficie 13,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Serécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Serécourt

Serécourt est une commune française située dans le département des Vosges en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire vallonné, arrosé par la Sâle, affluent droit de la Saône, culmine à 478 m au mont Heuillon.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La région était fréquentée jadis car une voie romaine longeait le territoire communal par l'ouest.

Le château, au sud-est du village, est cité pour la première fois en 1124. Assiégé, pris et démantelé deux fois par le duc de Bar dans le courant du XIVe siècle, il ne fut définitivement détruit qu’au cours de la guerre de Trente Ans par les troupes du duc de Lorraine Charles IV afin de ne pas être occupé par les troupes franco-suédoises.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1791 décembre 1792 Michel Thouvenin    
décembre 1792 décembre 1795 Étienne Bourcier    
décembre 1795 avril 1797 Jean Menestrel    
avril 1797 septembre 1797 Jean-Baptiste-Ferdinand de Widrange    
septembre 1797 mai 1798 Nicolas Arnould    
mai 1798 juin 1800 Michel Pothier    
juin 1800 mai 1805 Michel Ferdinand Pothier    
mai 1805 juin 1815 Jean-Baptiste-Ferdinand de Widrange    
juin 1815 octobre 1815 Michel Ferdinand Pothier    
octobre 1815 août 1825 Jean-Baptiste-Ferdinand de Widrange    
août 1815 août 1815 Antoine Robin    
septembre 1830 décembre 1839 Michel Ferdinand Pothier    
décembre 1839 septembre 1843 François Bourcier    
septembre 1843 juin 1846 Dominique Menestrel    
juin 1846 août 1846 Louis Michel Chardin   Adjoint, remplaçant provisoire
septembre 1846 octobre 1850 Paul Melchior Menestrel    
août 1852 mai 1870 Paul Menestrel    
mai 1870 mai 1886 Michel Chardin   Nommé officiellement maire le 24 septembre 1870
mai 1886 mai 1888 Charles Amand Clerc    
mai 1888 mai 1900 Michel Chardin    
mai 1900   Arthur Richard    
novembre 1850 juillet 1852 Nicolas Tridon    
mars 1977 mars 1989 Paul Thouvenin (1922-2011)    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 18 février 2015)
Jean-Claude Tridon    

[1]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 125 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
640 621 675 665 779 768 764 749 678
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
666 670 597 580 552 515 485 454 427
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
400 363 327 290 293 267 222 211 197
1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 2013 -
190 163 125 103 108 105 120 125 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Du château en ruine, seules subsistent de belles caves voutées. On distingue encore une très grande basse-cour, protégée par une forte levée de terre, et des fossés secs, le tout précédant le château à proprement parler, lui-même protégé par un fossé taillé dans le roc.
  • L'église du XVIe, construite à flanc de coteau, est fortifiée (donjon, beffroi, tour de guet, archères et bretèches).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Burelé d'or et de sable de huit pièces.
Commentaires : Ce sont les armes de la famille Deuilly, d’ancienne chevalerie, dont le château se trouvait sur la localité. Ce blason est à rapprocher de celui de Morizécourt.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales des Vosges (d'après l'état-civil)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.
  4. biographie de Menestrel sur Eglise catholique des Vosges