Saw 5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Saw 5
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Titre québécois Décadence V
Titre original Saw V
Réalisation David Hackl
Scénario Patrick Melton
Marcus Dunstan
Acteurs principaux
Sociétés de production Mandate Pictures
Twisted Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Genre Epouvante-horreur
Thriller
Durée 92 minutes
Sortie 2008

Série Saw (série de films)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Saw 5 ou Décadence V au Québec (Saw V), est un film d'horreur américano-canadien appartenant aux sous-genres du splatter movie et du torture porn, réalisé par David Hackl, sorti en 2008.

C'est le cinquième volet de la série de films Saw.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Après les événements de Saw 3 et 4, l'agent Strahm enquête sur l'agent Hoffman, qu'il soupçonne d'être le nouveau successeur de Jigsaw.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Le film s'introduit sur le personnage de Seth Baxter, attaché à une table. Une vidéo de Billy lui indique qu'il a purgé une peine de cinq ans pour un meurtre, alors qu'il méritait la perpétuité. Pour ne pas être tranché en deux par la hache qui oscille et descend au-dessus de lui, il doit passer ses mains entre deux étaux pour atteindre les interrupteurs. Seth le fait, et la hache s'immobilise avant de se remettre en marche et de le tuer.

Le film révèle les événements parallèles qui surviennent à un groupe de cinq prisonniers du tueur, qui luttent pour échapper à diverses épreuves, et la quête de Strahm pour découvrir si Hoffmann est, ou non, le complice de John Kramer.

La séquence qui suit l'introduction revient sur les dernières secondes de Saw 4, alors que l'agent Peter Strahm vient de tuer Jeff Reinhart et de se faire enfermer par Mark Hoffman. En examinant les murs de la pièce, Strahm trouve une porte cachée, derrière laquelle se trouve un message enregistré, lui demandant de faire confiance en Jigsaw et de ne pas s'aventurer plus loin. Choisissant d'ignorer l'avertissement, il poursuit sa route et se fait capturer peu après. Il se réveille la tête dans une boîte en verre qui se remplit d'eau. Strahm survit en se faisant une cricothyroïdotomie avec un stylo.

Alors qu’Hoffman sort en héros de l'entrepôt avec Corbett Reinhart, la fille de Jeff et Lynn, en affirmant que tout le monde est mort, Strahm est retrouvé et emmené à l'hôpital. Il est convaincu qu'Hoffman est le complice de Jigsaw qu'il recherchait, mais au lieu d'être arrêté, Hoffman est promu au rang de lieutenant-détective. Strahm reprend les dossiers des victimes présumées de Jigsaw, et découvre que Seth Baxter était le petit-ami et assassin de la sœur d'Hoffman. Un flashback révèle alors que le piège du début du film ayant tué Seth n'a pas été mis en place par Jigsaw, mais constituait une vengeance personnelle d'Hoffman.

Jill Tuck, l'ex-femme de John Kramer, se rend chez un avocat qui exécute les dernières volontés du défunt. Il lui remet une grande boîte fermée qu'elle ouvre sans lui en révéler le contenu. Une série de flashbacks montre alors que Jigsaw a également compris qu'Hoffmann était un « copieur », mais lui a accordé une chance de le comprendre et de devenir son complice. La suite montre son implication dans les événements décrits dans les films précédents.

Alors qu'Hoffman fabrique des indices pour impliquer Strahm dans les meurtres, il surveille un autre test de Jigsaw. Trois femmes et deux hommes (Ashley, Luba, Brit, Charles et Mallick) se réveillent tous les cinq dans la même pièce avec un collier autour du cou. Derrière chacun d'eux se trouvent des lames aiguisées comme des rasoirs prêtes à les décapiter. Un message vidéo de Jigsaw les informe qu'ils ont quinze minutes pour terminer l'ensemble de leurs épreuves, et que dès que l'un d'eux franchira une certaine distance, ils auront en tout et pour tout une minute avant que tous les colliers soient remontés, les décapitant à coup sûr. Les clés qui les libéreront des colliers sont disposées dans des boîtes en verre en face d'eux, mais les colliers sont reliés par des fils qui tirent les autres vers lorsque l'un se rapproche des boîtes. À la suite d'une dispute, l'un des prisonniers déclenche le compte à rebours. Au bout de la minute impartie, quatre des prisonniers s'échappent grâce à leur clef récupérée dans la boîte, mais Ashley est tuée.

Les quatre prisonniers restants accèdent à une deuxième pièce, piégée par des bombes à chacun de ses angles, et qui contient trois ouvertures dans les murs formant des points sûrs pour échapper à l'explosion. Les clés sont dans des bocaux au-dessus de leurs têtes. Cette fois, Charles meurt.

La troisième épreuve pour les trois prisonniers restant consiste en une baignoire remplie d'eau et cinq points électrisés, qui doivent être mis en contact pour ouvrir la porte suivante. Luba, tentant de sacrifier Mallick, est assommée par Brit et sacrifiée, plongée dans l'eau et son corps électrocuté pour ouvrir la porte.

Le dernier piège impose aux deux survivants, Mallick et Brit, de verser un total de cinq litres de leur sang (deux litres et demi chacun) en passant la main sur la lame d'une scie circulaire, pour déclencher le mécanisme qui ouvrira la dernière porte. Alors qu'ils remarquent que le dispositif comporte cinq trous et que les clés du premier piège étaient identiques, ils comprennent alors qu'ils auraient pu tous collaborer sans qu'aucun ne meure. Ils versent néanmoins chacun 2,5 litres de leur sang et la porte s'ouvre.

Pendant ce temps, l'agent Strahm a relu tous les dossiers concernant les victimes de John Kramer/Jigsaw. Il a constaté qu'Hoffmann avait participé à toutes les enquêtes. Il retourne sur les lieux de chacun des meurtres évoqués dans les films précédents, et sa méfiance à l'égard d'Hoffmann ne fait que s'accroître. Hoffmann se doute, pour sa part, des soupçons de Strahm, et le suit à distance. Il vole un téléphone portable placé sous scellés ayant appartenu à Strahm et fait croire au supérieur de ce dernier, Erickson, que Strahm cache quelque chose. Il dépose le portable sur le bureau central de la pièce de contrôle des épreuves infligées aux cinq prisonniers.

Erickson découvre le repère et retrouve Brit et Mallick, qui ont perdu beaucoup de sang, mais sont vivants. Après avoir prévenu les secours, il remarque les indices impliquant Strahm dans les pièges de Jigsaw et ordonne son arrestation.

Strahm, quant à lui, retrouve la trace d'Hoffman, et trouve un nouveau message de John Kramer/Jigsaw dans une grande boîte rectangulaire en plexiglas remplie de tessons de verre dans le fond (vue lors d'une scène de flashback dans Saw 4). Le message demande une nouvelle fois à Strahm d'avoir confiance et de rentrer dans la grande boîte qui se trouve juste devant lui, précisant que c'est sa dernière chance de salut. Quand Hoffman apparaît, Strahm se bat avec lui et l'enferme dans la boîte. La porte de la pièce se referme. Alors que Strahm demande comment ouvrir la porte, Hoffman lui indique de continuer à écouter la cassette. Le message continue, révélant à Strahm qu'il n'a pas retenu la leçon en ne lui faisant pas confiance. Pendant que la cage de Hoffman s'allonge horizontalement et s'enfonce sous le sol, Strahm regarde avec horreur les murs de la pièce se rapprocher et l'écraser alors qu'Hoffman disparait sous le sol .

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Saw V
  • Titre français : Saw 5
  • Titre québécois : Décadence V
  • Réalisation : David Hackl
  • Scénario : Patrick Melton et Marcus Dunstan
  • Musique : Charlie Clouser
  • Direction artistique : Graham Caswell et Elis Lam
  • Décors : Anthony A. Ianni
  • Costumes : Alex Kavanagh
  • Photographie : David A. Armstrong
  • Son : Keith Elliott, Andrew Tay, Mark Zsifkovits
  • Montage : Kevin Greutert
  • Production : Mark Burg, Gregg Hoffman et Oren Koules
Production déléguée : James Wan, Leigh Whannell, Peter Block, Jason Constantine, Daniel J. Heffner et Stacey Testro
Production associée : Troy Begnaud

Distribution[modifier | modifier le code]

Images d'archives
 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[8] et selon le carton du doublage français sur le DVD zone 2[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[10] 113 864 059 $ 5
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada[10] 56 746 769 $ 5
Drapeau de la France France[11] 521 863 entrées 4

La préparation du film, qui a commencé en , s'est confirmée au vu des résultats du week-end de sortie de Saw 4 aux États-Unis, soit 31 756 754 $ de recettes lors des 26, 27 et [12], alors que sur la période analogue Saw en 2004 avait réalisé 18 276 468 $[13] ; Saw 2 en 2005, 31 725 652 $[14] ; Saw 3 en 2006, 33 610 391 $[15]. Quant à Saw 5, il a réalisé 30 500 000 $ au cours du week-end de sortie (24, 25 et ). Ce qui le place en deuxième position après High School Musical 3 (42 000 000 $)[16].

C'est la première suite de la franchise Saw à ne pas se hisser en tête du box-office américain au cours du week-end de sortie.

  • Nombre d'entrées en France : 521 863
  • Recettes États-Unis : 56 746 769 $
  • Recettes mondiales : 113 864 059 $

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 2008 et 2009, Saw 5 a été sélectionné 3 fois dans diverses catégories et a remporté 1 récompense[17].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le tournage a débuté le à Toronto pour s'achever le .
  • Après l'achèvement du tournage de la séquence du second piège, le producteur Mark Burg a déclaré qu'il s'agissait sûrement du meilleur et plus terrible piège de la série de films[18].
  • Le film comporte sept pièges. Le grand piège final (ou test final), a été conçu par un jeune garçon, qui avait sept ans quand il l'a dessiné (Sean Hackl, le fils de David Hackl)[19]. Ces pièges sont décrits comme les plus terrifiants et dérangeants de toute la série de films (dixit David Hackl).
  • Darren Lynn Bousman (réalisateur de Saw 2, 3, et 4) avait déclaré qu'il ne souhaitait pas le réaliser. C'est David Hackl (décorateur de Saw 2, 3, et 4 et assistant réalisateur de Saw 3 et 4) qui l'a réalisé[20].
  • Owen Koules (producteur de tous les Saw) a déclaré lors d'une entrevue que les histoires de Saw 5 et 6 ont été écrites en même temps que celle de Saw 4.
  • La scène dans laquelle Hoffman sort de l'usine Gideon avec Corbett et déclarant « personne n'a survécu » a été tournée à l'origine pour la fin de Saw 4, mais finalement coupée au montage. Elle a été incluse dans le bonus DVD et Blu-ray Darren's Video Diary de Saw 4.
  • Un rôle pour un flashback a été proposé à Danny Glover, il a néanmoins dû refuser à cause du tournage concomitant de Blindness. Ce sont alors des scènes tirées du 3e film qui ont été ajoutés.
  • Le piège de Seth est inspiré d'une nouvelle d'Edgar Allan Poe Le Puits et le Pendule.
  • Dans la scène où Erickson parle à Jill Tuck, la photo sur son bureau est une photo de Mark Rolston et sa femme.
  • Le rôle de Dan Erickson était à l'origine écrit pour William Forsythe.
  • Le site BloodyDisgusting a publié des photos de David Hackl sur le tournage et sept photos des acteurs[21].
  • Lionsgate a sorti en un court synopsis : Hoffman est apparemment la dernière personne à avoir joué un rôle dans les forfaits du tueur au puzzle. Mais quand son secret est menacé, Il doit remettre la main sur les derniers détails pour les éliminer. Bien sûr, le synopsis livré ici est un leurre pour voiler le véritable enjeu de l'épisode (comme à chaque nouvel opus).
  • Angus Macfadyen et Shawnee Smith font une apparition sous forme de caméo ainsi que certains acteurs du 2e film lors de la préparation du « jeu ».
  • Dans la version française du film, Hoffman est promu capitaine lors de la cérémonie rendant hommage aux policiers disparus. Il s'agit en réalité d'une erreur de traduction : dans la version originale, il est promu lieutenant[22].

Bande-annonce[modifier | modifier le code]

La première bande-annonce du film[23] est diffusée aux États-Unis avant le film X-Files : Régénération qui est sorti le [24].

Il est possible d'y voir peu à peu se dessiner (grâce à un lent travelling) une forme qui se révèle être une boîte en verre (ou plexiglas) dans laquelle est bloquée la tête de l'agent Strahm (Scott Patterson), cette boîte est transpercée par le haut de deux tubes.

Cette bande-annonce est aussi disponible en français, doublée au Québec, sur le site Cinoche.

Le travelling est interrompu trois fois par les inscriptions suivantes :

« His message is righteous » (« Son message est vertueux »)
« His love is everlasting » (« Son amour est éternel »)
« His gift is life » (« Son cadeau est la vie »)

puis deux fois pendant que l'agent Strahm tente de se libérer :

« This Halloween... » (« Cet Halloween »)
« Belongs to... » (« Sera marquée par »)
« Saw V »

David Hackl avait annoncé lors du tournage que cette séquence pouvait potentiellement tuer l'acteur placé à l'intérieur. Un personnel soignant était donc présent lors du tournage[25]. Hackl a lui-même baptisé ce piège « le plus dangereux » et « le plus élégant de simplicité ». Le film compte un total de sept pièges[26].

Affiche du film[modifier | modifier le code]

L'affiche du film ayant d'abord été un homme avec le visage de Jigsaw sur son visage tendu vers l'arrière puis a été changée, car ça ne correspondait pas au chiffre V (5), pour une paire de chaînes en V qui retient une personne prisonnière par les bras. Une deuxième affiche a été dévoilée : il s'agit d'un homme ayant les mains attachées dans le dos formant un « V ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Classification États-Unis : Les enfants de moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte - « Classé R pour des séquences de violence et de torture sanglantes macabres, de langage et de brève nudité. »
  2. Classification CNC France : « Avertissement : Ce film reste dans un registre de films de genre utilisant les codes d'usage (tortures, hémoglobine, lutte pour la survie au prix du sacrifice de l'autre) qui appelle une interdiction aux mineurs de moins de seize ans. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Saw 5 - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  2. (en) « Budget du film Saw 5 », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  3. (en) « Saw 5 - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  4. (en) « Saw 5 - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  5. (en) « Saw 5 - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  6. « Visa et Classification - Fiche œuvre Saw 5 », sur CNC (consulté le ).
  7. « Saw 5 » sur Allociné (consulté le ).
  8. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  9. Liste des comédiens située après le générique de fin.
  10. a et b https://www.boxofficemojo.com/title/tt1132626/?ref_=bo_se_r_1
  11. (fr) Box office du film « Saw V (2008) », sur Jpbox-office.com (Consulté le 20 mai 2017)
  12. Saw 4 au box office
  13. Saw au box-office
  14. Saw 2 au box-office
  15. Saw 3 au box-office
  16. Saw 5 au box-office
  17. (en) « Saw 5 - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  18. Official Saw News
  19. BD Horror News= Saw 5 : 3 montages différents
  20. Darren Lynn Bousman parle de Saw 4 sur BloodyDisgusting.com
  21. Photos du tournage
  22. (en) « Mark Hoffman », sur Saw Wiki (consulté le )
  23. 1re bande-annonce sur Saw5.com
  24. la bande-annonce de Saw 5 avec X-Files
  25. interview de David Hackl sur Bloodydisgusting.com
  26. David Hackl et Betsy Russell sur MovieWeb.com

Liens externes[modifier | modifier le code]