Saw 6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Saw 6
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Titre québécois Décadence VI
Titre original Saw VI
Réalisation Kevin Greutert
Scénario Patrick Melton
Marcus Dunstan (Jacky Behar)
Acteurs principaux
Sociétés de production Lions Gate Entertainment
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Durée 90 min.
92 min. (Director's Cut)
Sortie 2009

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Saw 6, ou Décadence VI au Québec (Saw VI), est un film d'horreur américano-canadien de sous-genre splatter movie et torture porn, sixième volet de la série de films Saw, réalisé par Kevin Greutert et sorti en 2009. Le film met en scène Tobin Bell, Costas Mandylor, Betsy Russell, Mark Rolston, Peter Outerbridge et Shawnee Smith. Il a été produit par Mark Burg et Oren Koules (en) de Twisted Pictures et distribué par Lionsgate.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'agent spécial Peter Strahm est mort, et le détective Hoffman s'impose alors comme le légataire incontesté de l'héritage du tueur au puzzle. Cependant, tandis que le FBI se rapproche de plus en plus dangereusement de lui, Hoffman est obligé de commencer un nouveau jeu qui révélera enfin quel est le véritable grand dessein derrière les machinations de Jigsaw[1]...

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Le film s'introduit par la séquence présentant le « jeu » de Simone et Eddie, deux prêteurs sur gages aux méthodes douteuses. Ils disposent de 60 secondes pour sacrifier des morceaux de leur chair[2] et les disposer dans des balances situées au centre de la pièce. À la fin du compte à rebours, celui qui aura sacrifié le plus de chair sera libéré tandis que l'autre sera trépané. Alors qu'Eddie n'hésite pas à entailler profondément son flanc droit, c'est Simone qui survit en s'amputant l'avant-bras gauche avec un hachoir. De son côté, Mark Hoffman, qui vient de récupérer la main de Strahm (seul reste du corps écrasé) pour pouvoir disposer de son emprunte digitale afin de continuer à le faire accuser à sa place est appelé sur la scène du crime d'Eddie, il y retrouve l'agent Erickson, ainsi que l'agent Perez, grièvement blessée dans Saw IV et prétendue morte dans Saw V. Les deux agents du FBI remarquent plusieurs différences entre les crimes de John Kramer et ceux postérieurs à sa mort (ceux commis par Hoffman). Hoffman se rend alors secrètement dans la clinique de Jill Tuck, ex-femme de Kramer, qui lui confie cinq enveloppes tirées d'une boîte qu'elle a reçue en legs. Après son départ, Jill se remémore comment son mari lui a montré les résultats de sa méthode avec Amanda, que Jill connaissait déjà. Elle reçoit aussi la visite de Pamela Jenkins, une journaliste à sensation qui connaît bien l'affaire Jigsaw et qui lui laisse une mystérieuse feuille de papier comprenant des inscriptions manuscrites.

Hoffman organise le jeu de William Easton, un bureaucrate chargé d'étudier des demandes d'assurances médicales. La méthode d'Easton consiste à calculer la probabilité de survie d'un demandeur en s'appuyant sur son dossier. Plusieurs flashbacks révèlent alors qu'il a d'ailleurs connu John de son vivant et a refusé de le couvrir pour un traitement expérimental contre son cancer. William va devoir parcourir un zoo abandonné et passer quatre tests en soixante minutes s'il veut revoir sa famille sous peine de quoi les bombes installées sur ses poignets et chevilles exploseront.

La première épreuve consiste en un duel entre William et Hank, le concierge, dans lequel le premier qui respire trop meurt l'abdomen écrasé. Le concierge, fumeur, cardiaque et âgé, perd et meurt. La seconde épreuve subie par William consiste à retenir deux poignées et à choisir entre sacrifier Addy, sa secrétaire, femme âgée et diabétique mais mère de famille ou Allen, son clerc de dossiers, jeune homme en parfaite santé mais célibataire et sans aucune famille. Easton choisit Addy, condamnant Allen à mourir pendu par des barbelés. Hoffman n'a pas le temps d'assister à la suite : Erickson l'appelle et lui annonce qu'il a des preuves qui mettent en évidence l'existence d'un tueur autre que Strahm. En effet, sur les empreintes laissées, des traces de fréon, gaz pourtant inutilisé depuis 1994, ont été trouvées. De plus, la lame utilisée pour les prélèvements de peau est différente. Erickson souhaite donc faire analyser et décoder la cassette retrouvée sur la scène de crime de Seth Baxter (Saw V), tué en réalité par Hoffman avant sa rencontre avec Jigsaw, pour avoir la vraie voix du tueur. Pendant ce temps, la journaliste Pamela, qui a été droguée et enlevée, se réveille dans une pièce du zoo, avec une vue sur Tara et Brent. Ces derniers sont une mère et un fils qui s'interrogent quant à la présence d'un mystérieux interrupteur et d'un bidon d'acide fluorhydrique situés dans leur cage.

William Easton arrive dans une chaufferie pour passer sa troisième épreuve. Il doit aider Debbie, l'avocate de la société d'assurance qui les emploie tous les deux, à se frayer un chemin entre les projections de vapeur brûlante, qu'il peut dévier vers lui, si elle ne veut pas se faire transpercer le cerveau quatre-vingt-dix secondes plus tard. Finalement, elle découvre que la clé permettant sa libération se trouve dans le flanc de William, qu'elle attaque alors avec une scie circulaire. William se défend, et Debbie meurt, le compte à rebours étant arrivé à terme.

La quatrième épreuve réunit les « pitbulls », son équipe de six employés chargés de repérer les incohérences dans les dossiers de demandes, attachés à un tourniquet qui les amènera au hasard devant un fusil. William ne peut en sauver que deux en appuyant sur un bouton, mais cela transpercera sa main, pour qu'il ait « le sang de ses victimes sur les mains ». Après avoir fait ses deux choix, sauvant deux femmes, et ayant laissé tuer quatre autres employés, il enlève la dernière bombe et continue. Pendant ce temps, l'étau se resserre autour d'Hoffman. En effet, Erickson est sur le point d'obtenir le décodage de l'enregistrement et Perez a des soupçons, ne pensant pas son ancien coéquipier Strahm capable des meurtres. La cassette est finalement décodée, révélant la voix d'Hoffman. En quelques secondes, Hoffman égorge Erickson, Perez tente de le neutraliser en lui tirant dessus mais il se protège en utilisant la technicienne vocale comme bouclier humain (qui est tuée sur le coup). Enfin, Hoffman poignarde à plusieurs reprises Perez qui lui annonce que tout le monde est désormais au courant qu'il est le tueur. Hoffman dépose les empreintes de Strahm et fuit après avoir incendié le laboratoire.

Jill Tuck, de son côté, se remémore les derniers souvenirs de son mari : épuisé par sa maladie, elle l'a supplié d'arrêter (peu avant les évènements de Saw III). Alors qu'Hoffman retourne au zoo pour assister à la fin des épreuves de William, il retrouve la lettre laissée par la journaliste Pamela à Jill, copie de celle qu'Hoffman a donné à Amanda (dans Saw III et IV), où il lui révélait qu'il savait qu'elle était avec Cecil le soir où il a tué Gideon, le bébé de Jill, et lui ordonne de tuer le docteur Denlon sous peine de quoi il révélera tout à John. Jill surgit alors et électrocute Hoffmann avec un taser. De son côté, William est parvenu au bout du chemin juste à temps. Il retrouve alors Pamela Jenkins, qui n'est autre que sa sœur, mais également Tara et Brent, qui sont en réalité la veuve et le fils d'un homme auquel William avait refusé une assurance. Un dernier message de John Kramer explique le choix que doit faire Tara : l'interrupteur relié aux bonbonnes d'acide fonctionne désormais et elle doit choisir entre la vie ou la mort de William. Tara veut sa mort, mais ne peut se résoudre à actionner l'interrupteur. C'est alors le jeune Brent qui s'en charge, ce qui a pour effet de planter des seringues dans l'abdomen de William, lesquelles lui injectent de l'acide fluorhydrique dans le corps. William meurt alors dans d'atroces souffrances.

De son côté, Jill suit les dernières volontés de John, laissées dans une sixième enveloppe à son attention : elle installe un nouveau modèle du « piège à ours inversé » sur la tête d'Hoffman. Elle lui dit que la sixième enveloppe lui était destinée et que la partie est désormais finie. Jill part, enclenchant le compte à rebours du piège. Hoffman se brise le poignet et réussit à se libérer du piège à loup en bloquant le mécanisme entre les barreaux d'une porte. La dernière image du film montre Hoffman hurlant de douleur et de colère, défiguré mais vivant.

Dans la scène post-générique, Amanda dit à la petite Corbett Reinhart (la fille de Jeff et Lynn), alors enfermée lors des évènements de Saw III, de ne pas faire confiance à la personne qui va la sauver.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Kevin Greutert, réalisateur du film.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film, contenant des scènes d'extrême violence et de tortures particulièrement sanglantes, a été interdit aux moins de 16 ans avec avertissement en France. Dans tous les autres pays, il est au minimum interdit au moins de 15 ans et la moyenne tourne entre 16 et 18 ans notamment pour l'Espagne (classé X) et le Royaume-Uni. En France, le port de la carte d'identité était obligatoire pour vérifier l'âge aux entrées de cinéma pour visionner ce film.[citation nécessaire] Le premier jeu sur la "livre de chair" est une référence directe au Marchand de Venise de William Shakespeare, cependant dans cette pièce c'est l'usurier Shylock qui exige que son débiteur insolvable Antonio lui donne une livre de chair en compensation de sa dette. Dans le film Seven, cette référence Shakespearienne est retrouvée reliée au péché d'avarice.

Tournage[modifier | modifier le code]

Avec un budget de 11 millions de dollars, Saw VI a commencé le tournage principal le et s'est achevé le . Le film a été tourné au Cinespace Film Studios de Toronto. Greutert a déclaré que les victimes dans les pièges seraient davantage face à face avec le piège et que ceux-ci serait conçu de façon plus personnelle, en comparaison à Saw IV et Saw V , dont la plupart des pièges étaient placés dans de grandes salles et impliquaient plusieurs personnes à la fois. 

Il a plusieurs fois été fait état que David Hackl devait réaliser Saw 5 et Saw 6, néanmoins le dernier volet est réalisé par Kevin Greutert[3], qui a monté les cinq films de la franchise précédemment tournés. Les scénarios des épisodes 5 et 6 ont été rédigés en même temps que celui de Saw 4 par Patrick Melton et Marcus Dunstan.

William Lavigne a déclaré que cet épisode sera beaucoup plus violent que son prédécesseur, et que plusieurs nouveaux personnages feront leur apparition. Des pièges mettant face à face deux victimes comme le mausolée de Saw 4 sont prévus au scénario[4]. Costas Mandylor et Tobin Bell avaient déjà signé pour deux suites de Saw 4 avant son tournage[5]. Tanedra Howard, la gagnante de la série télé-réalité Scream Queens sur VH1, a obtenu en récompense un rôle dans le film[6]. Le show a été coprésenté par Shawnee Smith qui joue Amanda Young dans la série de films[7].

Le , le producteur Mark Burg avait déclaré que Shawnee Smith reprendrait son rôle d'Amanda Young dans Saw 4. Le retour d'un autre personnage, le Dr Heffner (le médecin trouvant la cassette dans l'estomac du Tueur au Puzzle au début de Saw 4), a été confirmé le [8].

Costas Mandylor (Mark Hoffman) a eu une luxation de la mâchoire en tournent la scène finale. Malgré la douleur, Costas réussit quand même à finir le tournage. La scène fut gardée par Kevin Greutert dans le montage final car l'expression faciale de l'acteur collait bien à la situation.

À cause de l'accident, Costas a du s'absenter du plateau jusqu'à la dernière semaine de tournage.

À cause du jeu de mots que pouvait provoquer le titre en version française (saw 6 : saucisse), les voix off qui annoncent les pubs pour le DVD prononceront le titre « Saw chapitre 6 » au lieu de dire directement « Saw 6 ».

Sortie[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

  • Alt=Image de la Terre Mondial : 68 233 629 $ US
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 27 693 292 $ US (3 800 000 entrées)
  • Drapeau de la France France : 4 250 000 $ US (477 060 entrées)
  • International (total) : 40 540 337 $ US

Le film a réalisé les plus bas résultats de tous les films de la franchise durant son week-end d'ouverture aux États-Unis, réalisant seulement 14 118 444 dollars, moins que la moitié de n'importe quel week-end d'ouverture d'un Saw. En moyenne, il a permis d'encaisser 4 650 dollars par cinéma pour 3 036 salles, et se hissant à la deuxième place sur ce week-end (23, 24 et ) derrière Paranormal Activity (dont le budget est de 15 000 $). Néanmoins, Saw 6 a recouvré sur cette période la totalité de son budget (11 million $), ce qui en fait un succès commercial nonobstant la chute de vente de billets[9].

Saw 6 a finalement réalisé 68 millions $ dans le monde, ce qui en fait l'épisode le moins profitable de la série de films[10].

Réception critique[modifier | modifier le code]

À la sortie les critiques de Saw 6, quoique mitigées, sont bien plus positives que pour les épisodes précédents. Rotten Tomatoes rapporte que 44 % des critiques ont donné une bonne appréciation au film, en s'appuyant sur 45 articles, avec un score moyen de 4,5/10, le consensus étant que « cela ne mérite pas d'apporter de nouveaux fans à la série mais Saw 6 relève le niveau de ce qui est devenu une tradition annuelle[11]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]