Saw (série de films)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saw
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du premier film
Titre québécois Décadence
Titre original Saw
Nombre de films 9
Premier opus Saw (2004)
Dernier opus Saw X (2023)
Sociétés de production Lions Gate Films Inc.
Saw Productions Inc.
Evolution Entertainment
A Bigger Boat
Serendipity Productions
Twisted Pictures
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur
Slasher

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Saw (Décadence au Québec) est une série de films d'horreur américo-australo-canadien alliant le torture porn gore, le film policier et le thriller. Produite par Lionsgate et Twisted Pictures, elle comprend à ce jour neuf longs-métrages ainsi qu'un dixième en cours de tournage.

Basé initialement sur un court-métrage de James Wan et Leigh Whannell, le premier opus sorti en 2004 obtient un succès critique et commercial qui dépasse les attentes initiales. De nombreuses suites sont lancées en conséquence, au rythme d'un nouvel opus par an jusqu'en 2010, où la saga s'arrête temporairement avec Saw 3D : Chapitre final, avant de reprendre en 2017 avec Jigsaw, en suivant un rythme moins fréquent entre deux films.

La série est centrée sur le personnage John Kramer, alias Jigsaw[Note 1], un tueur en série souffrant d'un cancer en phase terminale qui cible des personnes au comportement qu'il estime discutable, gâchant leur vie dans la drogue, la criminalité, l'adultère, la cupidité ou encore la corruption, alors qu'il est lui condamné à mourir sur le court terme. Il place ses victimes dans des pièges destinés à les tuer à moins qu'elles ne se libèrent d'elles-mêmes afin qu'en cas de survie, cette expérience qui leur a fait frôler la mort leur fasse prendre conscience de leur chance de vivre et de leurs erreurs, leur permettant d'être « réhabilitées ».

La franchise a rapporté plus d'un milliard de dollars au box-office mondial, devant l'une des franchises du cinéma les plus lucratives. Ce succès commercial s'accompagne de critiques négatives, notamment par son usage excessif d'une violence jugée extrême.

La franchise a été adaptée sur d'autres supports avec un comic et deux jeux vidéos développés par Zombie Studios et édités par Konami.

Développement[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

La franchise fait ses débuts sur une idée de James Wan et Leigh Whannell, respectivement réalisateur et scénariste australiens fraîchement diplômés d'une école de cinéma de Melbourne au début des années 2000. Souhaitant réaliser un film à petit budget en raison de leurs maigres finances[1], ils trouvent l'inspiration après avoir regardé Le projet Blair Witch, produit dans des conditions similaires, mais également avec Pi de Darren Aronofsky. Afin que le film rentre dans un budget qu'ils peuvent financer, ils imaginent un huit-clos se déroulant dans une unique pièce avec deux hommes. Une des idées envisagées est que l'action du film se passe dans un ascenseur, filmé du point du vue des caméras de surveillance de la cabine[2].

Wan a par la suite l'idée que les protagonistes soient enchaînés aux coins opposés d'une salle de bains avec un cadavre au milieu de la pièce, tout en passant le film à se demander les raisons de leur séquestration, jusqu'à se voir révéler à la fin du film que la personne au centre de la pièce n'était pas morte et était leur ravisseur, une idée qui n'enthousiasme initialement par Whannell. Le personnage de Jigsaw n'est créé que quelques mois plus tard, lors d'une visite de Whannell chez un neurologue après une longue période de migraine[1]. Craignant d'avoir une tumeur au cerveau, il pense subitement « Et si on vous apprenait que vous avez une tumeur que vous allez bientôt mourir ? Comment réagiriez-vous ? »[Note 2]. Il imagine alors un antagoniste proche de la mort en raison de son cancer, mettant ses victimes dans une situation proche de la sienne, au bord de la mort[1].

Disposant initialement de 30.000 dollars, ils se rendent rapidement compte que ces fonds sont insuffisants pour leur projet. Le script passe ainsi dans les mains de plusieurs producteurs australiens entre 2001 et 2002 mais se voit refusé. Un agent du nom de Ken Greenblat, leur recommande après avoir lu le script de se rendre à Los Angeles, leurs chances de faire produire le film seront selon lui meilleures auprès d'une société américaine. Refusant initialement en raison des coûts qui seront engendrés, leur agent Stacey Testro les convainc de réaliser la démarche[3]. Pour attiser davantage l'intérêt auprès des producteurs, Whannel fournit 3.000 dollars de sa poche pour produire un court-métrage de neuf minutes adaptant l'une des scènes du film au cours de laquelle l'une des victimes doit retirer un piège à ours inversé destiné à lui arracher la mâchoire. Wan réalise le métrage tandis que Whannell incarne la victime. L'autre but est également de démontrer leur capacité à réaliser le film pour le premier et à jouer l'un des rôles principaux pour le deuxième.

En 2003, alors qu'ils démarchent divers producteurs à Los Angeles, le producteur Gregg Hoffman reçoit le script et le DVD du court-métrage de la part d'un de ses amis. Conquis par le projet, il le présente à ses partenaires Mark Burg et Oren Koules de Evolution Entertainment. Deux jours plus tard, ils proposent à Wan et Whannell de produire le film en leur garantissant le contrôle créatif et 25% des revenus. Bien qu'ils reçoivent dans le même temps des propositions de DreamWorks et Gold Circle Films, aucune ne leur garantit de pouvoir réaliser le film eux-même, encore moins d'incarner un personnage. Le marché est accepté et les trois producteurs fondent Twisted Pictures, destinée à produire des films d'horreur.

Trilogie de James Wan et Leigh Whannell[modifier | modifier le code]

Disposant d'un budget d'un peu plus d'un million de dollars, Saw est tourné en septembre et octobre 2003 durant 18 jours[4]. Comme prévu dans le contrat signé avec Twisted Pictures, Whannell incarne Adam, l'un des deux personnages principaux piégés dans la salle de bains. Cary Elwes incarne quand à lui son compagnon d'infortune, l'oncologue Lawrence Gordon, rôle qu'il accepte après avoir lu le script et vu également le court-métrage. Shawnee Smith est choisie pour être Amanda, la victime du piège à ours inversé que Whannell incarnait dans le court-métrage[5].

Danny Glover et Michael Emerson rejoignent également le casting respectivement dans les rôles de l'inspecteur David Tapp et de Zepp Hindle. Enfin, pour incarner Jigsaw, le mystérieux tueur, Wan choisit l'acteur Tobin Bell, notamment en raison de sa voix. Au cours de la postproduction, des plans manquants sont filmés par Wan et Whannell tandis que le monteur Kevin Greutert les aident à arranger du mieux possible à combler les vides qui ne peuvent être réparés, notamment en raison du planning des acteurs les plus renommés du film, par des astuces de montage[1]. Enfin, Charlie Clouser est engagé comme compositeur du film.

Saw est présenté pour la première fois au Sundance Film Festival en janvier 2004, au cours duquel les droits de distribution du film sont achetés par Lionsgate[6]. Alors que le distributeur prévoyait une sortie directe en vidéo, les réactions positives du public du festival les convainc de donner une sortie au cinéma au film. Cette sortie au grand public a lieu en octobre 2004 dans les différents pays anglophones avant de sortir début 2005 dans les autres pays, notamment en France. Le succès commercial du film est immense avec 100 millions de dollars au box-office mondial[7], ce qui permet au film d'obtenir une rentabilité près de cent fois supérieure à son coût de production, détrônant ainsi Scream de Wes Craven.

Burg, Koules et Hoffman donnent dès le premier week-end d'exploitation leur feu vert pour une suite mais Wan et Whannell sont alors en train de travailler sur Dead Silence pour Universal Pictures. Peu après, Hoffman reçoit le script de Darren Lynn Bousman de son projet de film appelé The Desperate, retoqué par plusieurs studios en raison de sa violence et de ses similitudes avec Saw, avec des personnes piégés dans une maison abandonnée. Les trois producteurs décident de faire de ce script la base de Saw II et engagent Bousman comme réalisateur. Whannell remanie le scénario de manière à l'intégrer dans l'univers Saw. Le film est tourné à Toronto en avril 2005 avec un budget de 4 millions de dollars et sort en octobre 2005.

Le succès commercial de ce deuxième opus poussent Twisted Pictures a demandé un troisième volet mais ni Bousman, ni Wan, ni Whannell ne souhaitent poursuivre. La mort soudaine de Greg Hoffman en décembre 2005 les pousse néanmoins, en hommage à celui qui leur a donné leur chance, à faire la fin d'une apparente trilogie[8]. Wan et Whannell écrivent le scénario dans le but de mettre au cœur du film la relation père-fille entre Jigsaw et son apprentie Amanda tandis que Bousman revient à la réalisation, avec un tournage en mai et juin 2006 disposant cette fois de 10 millions de dollars de budget.

Suites de Patrick Melton et Marcus Dunstan[modifier | modifier le code]

Bien que le personnage de Jigsaw décède dans le troisième film, Burg et Koules commandent un quatrième film mais le refus de Whannell de continuer d'écrire de nouveaux films pour la franchise est cette fois catégorique, poussant à la recherche de nouveaux scénaristes. Ils tombent sur le script de The Midnight Man, écrit par Marcus Dunstan et Patrick Melton, suivant un tueur masqué torturant des personnes à leur domicile en piégeant leur maison. L'idée est émise de se servir de ce scénario comme base d'une préquelle avec un jeune Jigsaw victime de cet individu, évènement traumatisant qui l'aurait influencé pour commettre ses propres meurtres des années plus tard. Burg et Koules écartent toutefois cette idée, désirant une suite[9]. Dunstan et Melton écrivent alors un scénario s'étalant sur trois films, de manière à faire une deuxième trilogie dont l'antagoniste est un complice de Jigsaw encore non révélé : Mark Hoffman, nommé en hommage à Greg Hoffman. Toujours avec Darren Lynn Bousman à la réalisation, le film est tourné en avril et mai 2007 et sort comme ses prédécesseurs au Halloween suivant en octobre 2007.

Bousman refuse néanmoins de diriger les films suivants, dont la réalisation échoie au production designer David Hackl pour le cinquième puis le monteur historique de la saga Kevin Greutert pour le sixième et suivent le même schéma de production : un tournage au printemps et une sortie fin octobre, avec un film chaque année. À la suite du succès de Avatar et de sa 3D, Lionsgate souhaite une conversion en trois dimensions de Saw VI, proposition rejetée par Greutert.

Alors que deux suites sont finalement planifiées après Saw VI, toujours avec le duo Dunstan-Melton à l'écriture, le semi-échec du sixième opus au box-office pousse Burg et Koules à préférer un ultime film pour conclure la saga, mixant les scénarios de Saw VII et Saw VIII. Alors qu'il était prévu que Hackl revienne réaliser le septième film, il se retire du projet. Twisted Pictures force alors Greutert, commençant alors à travailler sur Paranormal Activity 2, à accepter de diriger cet opus final, conformément à une clause contractuelle qu'il avait signé[10]. Il ne peut également cette fois pas s'opposer à un tournage en 3D, ce qui lui pose d'énormes contraintes de tournage pour une technologie qu'il ne maîtrise pas[11]. Avec un budget porté à 20 millions de dollars en raison du coût du tournage en 3D, le film est tourné entre février et avril 2010. Saw 3D : Chapitre final termine ainsi pour un temps la saga en octobre 2010.

Reprise avec Josh Stolberg et Pete Goldfinger[modifier | modifier le code]

Le , Mark Burg avait confirmé que Saw 3D : Chapitre final constituerait le dernier volet de la franchise[12] mais en août 2012, la Lionsgate aurait manifesté son intérêt pour maintenir la saga avec un reboot[13] et en , le studio déclare être en train de développer activement un huitième film[14]. Le scénario est alors confié à Pete Goldfinger et Josh Stolberg, qui ont travaillé quelques années plus tôt sur le Piranha 3D de Alexandre Aja. Le scénario d'origine prévoyait que l'action du film prenne place sur une plateforme pétrolière au milieu de l'océan, sur laquelle les victimes se retrouveraient piégées mais l'idée ne convient pas à Lionsgate[15].

En juillet 2016, les frères Michael et Peter Spierig sont annoncés comme réalisateurs du film, avec un retour de Charlie Clouser à la musique et de Kevin Greutert au montage[16]. Le tournage a lieu à Toronto à l'automne 2016 sous le titre de travail Saw Legacy[17] avant que le titre officiel ne devienne Jigsaw lors la révélation de la première bande-annonce durant l'été 2017[18] avec une sortie finale aux alentours de Halloween 2017, dans la tradition de la saga.

Le succès du film est suffisant pour qu'un neuvième opus soit mis en chantier en avril 2018, toujours avec Goldfinger et Stolberg au scénario. Commençant à écrire un film centré uniquement sur le personnage de Jigsaw, ils sont interrompus par Burg et Koules : Chris Rock, lors de sa rencontre avec Michael Burns, vice-président de Lionsgate, a suggéré une idée de scénario pour étendre la franchise en dehors du personnage de Jigsaw[19].

L’idée d’une suite à Jigsaw semble donc avoir été oubliée. Spirale : L'Héritage de Saw doit prendre l’affiche le [20]

Le 22 octobre 2021, lors d'un live Twitter, le producteur Oren Koules annonce que deux scénarios sont en développement, dont un pour Saw IX et un autre pour Spiral 2.

Le 16 août 2022, la sortie du 10ème opus Saw X est annoncée pour le 27 octobre 2023[21].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Équipe technique Films
Saw
(2004)
Saw 2
(2005)
Saw 3
(2006)
Saw 4
(2007)
Saw 5
(2008)
Saw 6
(2009)
Saw : Chapitre final
(2010)
Jigsaw
(2017)
Spirale : L'Héritage de Saw
(2021)
Saw X (2023)
Réalisateurs James Wan Darren Lynn Bousman David Hackl Kevin Greutert Les frères Spierig Darren Lynn Bousman Kevin Greutert
Producteurs Oren Koules
Mark Burg
Gregg Hoffman[Note 3]
Scénaristes Leigh Whannel Patrick Melton Josh Stolberg
James Wan Darren Lynn Bousman James Wan Marcus Dunstan Pete Goldfinger
Thomas Fenton Chris Rock
Compositeurs Charlie Clouser
Photographie David A. Armstrong Brian Gedge Ben Nott Jordan Oram
Monteurs Kevin Greutert Andrew Coutts Kevin Greutert Dev Singh
Brett Sullivan
Budget 1 200 000 $ 4 000 000 $ 12 000 000 $ 10 000 000 $ 10 800 000 $ 11 000 000 $ 17 000 000 $ 10 000 000 $ 20 000 000 $
Durée 103 minutes 93 minutes 108 minutes 93 minutes 92 minutes 90 minutes 92 minutes 93 minutes
Date de sortie
Date de sortie
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau de l'Australie Australie
Sociétés de production Twisted Pictures
Lions Gate Films Inc.
Saw Productions Inc. A Bigger Boat
Evolution Entertainment Serendipity Productions
Société de distribution Lions Gate Entertainment (États-Unis)
Metropolitan Filmexport (France)
Alliance Vivafilm (Québec) Les Films Séville (Québec) Métropole Films (Québec)

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages Saw
(2004)
Saw II
(2005)
Saw III
(2006)
Saw IV
(2007)
Saw V
(2008)
Saw VI
(2009)
Saw VII
(2010)
Jigsaw
(2017)
Spirale

(2021)

John Kramer Tobin Bell
Amanda Young Shawnee Smith
Mark Hoffman Costas Mandylor
Jill Tuck Betsy Russell
Lynn Denlon Bahar Soomekh
Allison Kerry Dina Meyer
Eric Matthews Donnie Wahlberg Donnie Wahlberg
Daniel Rigg Lyriq Bent
Jeff Denlon Angus Macfadyen
Peter Strahm Scott Patterson
Linsday Perez Athena Karkanis
Dan Erickson Mark Rolston
Heffner James Van Patten James Van Patten
Adam Stanheight Leigh Whannell Leigh Whannell
Lawrence Gordon Cary Elwes Cary Elwes
Pamela Jenkins Samantha Lemole
Zep Hindle Michael Emerson Michael Emerson
David Tapp Danny Glover Danny Glover Danny Glover
Steven Sing Ken Leung Ken Leung Ken Leung
Paul Leahy Mike Butters Mike Butters
Donnie Greco Oren Koules (en) Oren Koules (en)
Cecil Adams Billy Otis Billy Otis
Trevor Kevin Rushton Kevin Rushton
Scott Mallick Greg Bryk Greg Bryk
Gus Colyard Tony Nappo
Addison Corday Emmanuelle Vaugier
Daniel Matthews Erik Knudsen Erik Knudsen
Jonas Singer Glenn Plummer Glenn Plummer
Laura Hunter Beverley Mitchell Beverley Mitchell
Deborah Kim Roberts
Troy J. LaRose
Fisk Mike Realba
Seth Baxter Joris Jarsky
Simone Bethson Tanedra Howard
Emily Larissa Gomes
Addy Janelle Hutchison
Tara Abbott Shauna MacDonald
William Easton Peter Outerbridge
Logan Nelson Matt Passmore
détective Halloran Callum Keith Rennie
détective Keith Hunt Clé Bennett
Eleanor Bonneville Hannah Emily Anderson
Officier Solomon Shaquan Lewis
Lee James Michael Boisvert
Mitch Mandela Van Peebles
Anna Laura Vandervoort
Carly Brittany Allen
Ryan Paul Braunstein
Lieutenant Ezekiel Banks Chris Rock
Marcus Samuel L. Jackson
William Schenk Max Minghella
Chada Nazneen Contractor
Inspecteur Marv Boswick Dan Petronijevic
Capitaine Angie Garza Marisol Nichols
Jeannie Lewis Ali Johnson
Charlie Schenk Frank Licari
Burns John Toklatidis
Officier Barrett Morgan David Jones
Officier Mark Leila Charles Leigh

Box-office[modifier | modifier le code]

Saw a engrangé 18,2 millions de dollars lors du week-end d'ouverture et était devenu la deuxième meilleure ouverture de Lionsgate après les 23,4 millions de dollars collectés au week-end d'ouverture de Fahrenheit 9/11 sorti la même année[22]. Le film a ensuite enregistré plus de 103 millions de recette à travers le monde et devient le deuxième film le moins rentable de la série après Saw 6. À l'époque, le film était devenu le film d'horreur le plus rentable après Scream de Wes Craven sorti en 1996.

Saw 2 a établi un record de 31,7 millions de dollars lors du week-end d'ouverture et devient alors la troisième meilleure ouverture de film au cinéma à Halloween[23]. C'est le quatrième film de la société Lionsgate qui génère le plus de revenus aux États-Unis et au Canada[24].

Lors de sortie, Saw 3 s'est classé premier en remportant 33,6 millions de dollars lors de son week-end d'ouverture, ce qui en fait le plus gros début de tous les temps pour Halloween, et, à l'époque, le plus haut week-end d'ouverture de Lionsgate[25]. Il s'agit également du film le plus rentable de la franchise avec plus de 164 millions de recette aux box-office à travers le monde. Il devient alors le cinquième plus gros succès de Lionsgate aux États-Unis et au Canada.

Saw 4 génère 32,1 millions de dollars lors de son week-end d'ouverture et vient se placer derrière son prédécesseur[26].

Saw 5 se place deuxième à l'ouverture avec 30,1 millions de dollars et Saw 6 se place au même niveau à son année avec 14,1 millions de dollars à l'ouverture. Saw 6 est le film collectant le moins de recette lors de l'ouverture de l'histoire de la franchise. Il est également le film le moins rentable de la série.

Saw 3D : Chapitre final a remporté 22,5 millions de dollars lors de son premier week-end d'ouverture dont 92% provenaient de plus de 2 100 salles équipées en 3D. Il est la cinquième meilleur ouverture de la série. Il est également le film le mieux réussi depuis Saw 4.

Le huitième volet Jigsaw a généré plus de 102 millions de dollars de recette aux box-office à travers le monde et est également responsable du redémarrage de la franchise.

Film Date de sortie Box-office Budget Références
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Le reste du monde Monde Monde Drapeau de la France France (entrées)
Saw 55 153 403 $ 47 911 300 $ 103 064 703 $ 493 502 1 200 000 $ [27]
Saw 2 87 025 093 $ 60 708 540 $ 147 733 633 $ 701 177 4 000 000 $ [28]
Saw 3 80 150 343 $ 84 617 378 $ 164 767 721 $ 767 340 12 000 000 $ [29]
Saw 4 63 270 259 $ 76 052 538 $ 139 322 797 $ 647 758 10 000 000 $ [30]
Saw 5 56 729 973 $ 57 110 764 $ 113 840 737 $ 521 863 10 800 000 $ [31]
Saw 6 27 693 292 $ 40 213 126 $ 67 906 418 $ 474 052 11 000 000 $ [32]
Saw 3D 45 710 178 $ 90 440 256 $ 136 150 434 $ 568 607 17 000 000 $ [33]
Jigsaw 38 052 832 $ 64 880 032 $ 102 932 864 $ 537 081 10 000 000 $ [34]
Spirale 23 216 862 $ 17 392 032 $ 40 608 894 $ 61 408 20 000 000 $ [35]
Total 477 002 235 $ 539 325 966 $ 1 016 328 201 $ 4 772 788 96 000 000 $

Critiques[modifier | modifier le code]

Films Rotten Tomatoes Cinoche Allociné CinemaClock
Saw 49% (18 critiques) 90% (50 critiques) 3.5/5 (19 critiques) 88% (446 critiques)
Saw 2 37% (122 critiques) 90% (89 critiques) 2.8/5 (23 critiques) 89% (604 critiques)
Saw 3 28% (92 critiques) 70% (69 critiques) 1.8/5 (16 critiques) 81% (416 critiques)
Saw 4 20% (81 critiques) 80% (55 critiques) 1.8/5 (13 critiques) 78% (220 critiques)
Saw 5 13% (76 critiques) 80% (64 critiques) 1.5/5 (11 critiques) 74% (225 critiques)
Saw 6 39% (72 critiques) 80% (40 critiques) 2.3/5 (9 critiques) 79% (136 critiques)
Saw 3D 10% (79 critiques) 70% (41 critiques) 1.5/5 (4 critiques) 70% (116 critiques)
Jigsaw 33% (87 critiques) 80% (6 critiques) 1.7/5 (3 critiques) 71% (53 critiques)
Spirale

Autour du film[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Deux jeux vidéo basés sur la franchise sont sortis, comme Silent Hill le jeu est basé sur la terreur psychologique :
    • Saw : Le jeu se déroule dans un asile abandonné où des pièges sont placés un peu partout dans l'établissement. Pour progresser dans le jeu, il faut sauver les différentes victimes du tueur au puzzle, accomplissant les divers objectifs qui sont indiqués dans le carnet : retrouver des clefs, réparer l'électricité, aller jusqu'à la prochaine victime de Jigsaw, pour, à la fin, retrouver Jigsaw.
    • Saw II: Flesh and Blood est sorti dix jours avant la sortie au cinéma de Saw 3D : Chapitre final.
    • Saw IV: Trapped est un jeu gratuit dans lequel les joueurs vont secourir les deux hommes de pièges mortels
    • Jigsaw VR Experience
    • Dead by Daylight : Le jeu contient un DLC Saw, avec comme tueur le Cochon (Amanda Young) et comme survivant David Tapp.

Attractions[modifier | modifier le code]

  • Saw - The Ride, est le premier circuit de montagnes russes au monde à recevoir le thème de la franchise. Une partie du parcours est une pente quasi verticale sur une hauteur de 30 m.
  • Saw : Game Over est un labyrinthe disponible à Universal Studios pour les Halloween Horror Nights, basé sur les personnages, les pièges, et des scènes de films.
  • SAW Escape Room à Las Vegas.

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le personnage est appelé Le Tueur au Puzzle en version française dans les sept premiers films. Jigsaw ne sera utilisée qu'à partir du huitième film.
  2. « What if you were given the news that you had a tumor and you were going to die soon? How would you react to that? »
  3. Crédité de façon posthume à partir de Saw III en raison de son décès en décembre 2005

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Saw creators Leigh Whannell and James Wan », sur The A.V. Club, (consulté le )
  2. (en-US) Andrea Albin, « Special Feature: ‘Saw Revisited: Jigsaw’s Long Journey’ », sur Bloody Disgusting!, (consulté le )
  3. (en) « They came, Saw, conquered », sur The Sydney Morning Herald, (consulté le )
  4. (en-US) Michael Fleming et Michael Fleming, « ‘Saw’ comes, conquers », sur Variety, (consulté le )
  5. (en-US) Steve Barton, « Glover, Danny & Smith, Shawnee (Saw) », sur Dread Central, (consulté le )
  6. (en) Indiewire et Indiewire, « Lions Gate Gets World Rights To Sundance Midnight Film “Saw” », sur IndieWire, (consulté le )
  7. « Saw », sur Box Office Mojo (consulté le )
  8. (en-US) Fred Topel, « INT: Bousman & Whannell », sur JoBlo, (consulté le )
  9. (en-US) Brad Miska, « How ‘The Collector’ Was Almost a Prequel to Saw! », sur Bloody Disgusting!, (consulté le )
  10. (en-US) Brad Miska, « Paramount vs Twisted Pictures/Lionsgate Day 2: Greutert Being ‘Tortured’ », sur Bloody Disgusting!, (consulté le )
  11. (en-US) « The Making of Saw 3D », sur Popular Mechanics, (consulté le )
  12. « Saw 3D serait le dernier volet de la franchise ? », sur usatoday30.usatoday.com,
  13. « Lionsgate manifeste pour maintenir la saga à travers un redémarrage de la franchise », sur www.dreadcentral.com,
  14. « Lionsgate annonce activement le développement d'une suite », sur bloody-disgusting.com,
  15. (en-US) Brad Miska, « [Interview] Writer Josh Stolberg Talks Alternate ‘Saw’ Sequel Ideas and Whether or Not Jigsaw Was Ever Going to Appear in ‘Spiral’ », sur Bloody Disgusting!, (consulté le )
  16. (en-US) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « Lionsgate Dates New ‘Saw’ Movie & Ryan Reynolds Action Comedy ‘The Hitman’s Bodyguard’ », sur Deadline, (consulté le )
  17. (en-US) JonathanBarkan, « ‘Saw: Legacy’ to Film This September? », sur Bloody Disgusting!, (consulté le )
  18. (en-US) Dave McNary et Dave McNary, « Eighth ‘Saw’ Movie Gets a New Name », sur Variety, (consulté le )
  19. (en-US) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « Chris Rock To Reboot ‘Saw’ Franchise With Lionsgate & Twisted Pictures », sur Deadline, (consulté le )
  20. (en) « Lionsgate Sets New Dates for 'John Wick 4,' 'Spiral' », sur The Hollywood Reporter (consulté le )
  21. AlloCine, « Saw 10 : la saga horrifique aura bien une nouvelle suite ! », sur AlloCiné (consulté le )
  22. « Bénéfice lors du week-end d'ouverture de la sortie du premier opus », sur www.boxofficemojo.com,
  23. « Saw 2 devient la troisième meilleure ouverture de film au cinéma », sur www.boxofficemojo.com,
  24. « Saw 2 est le quatrième film de Lionsgate qui génère le plus de revenus aux États-Unis et au Canada », sur www.boxofficemojo.com (consulté le )
  25. « Saw 3 se hisse en haut du podium en devenant le plus film ayant généré le plus gros début de tous les temps pour Halloween », sur www.boxofficemojo.com,
  26. « Saw vient se placer derrière Saw III avec 32,1 millions de dollars lors de son week-end d'ouverture », sur www.boxofficemojo.com,
  27. « Box-office du premier film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  28. « Box-office du deuxième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  29. « Box-office du troisième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  30. « Box-office du quatrième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  31. « Box-office du cinquième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  32. « Box-office du sixième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  33. « Box-office du septième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  34. « Box-office du huitième film », sur www.jpbox-office.com (consulté le )
  35. « Box-office du neuvième film », sur www.boxofficemojo.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]