Savignac-de-Duras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Savignac.

Savignac-de-Duras
Savignac-de-Duras
La mairie (septembre 2015).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Marmande
Canton Les Coteaux de Guyenne
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Duras
Maire
Mandat
Lino Dalla Santa
2014-2020
Code postal 47120
Code commune 47294
Démographie
Gentilé Savignacais
Population
municipale
220 hab. (2016 en diminution de 1,35 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 42′ 06″ nord, 0° 11′ 15″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 126 m
Superficie 14,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Savignac-de-Duras

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Savignac-de-Duras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Savignac-de-Duras

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Savignac-de-Duras
Liens
Site web www.savignac-de-duras.fr

Savignac-de-Duras est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située en Guyenne dans le vignoble des Côtes de Duras, à 2 km au nord de Duras. Elle est limitrophe du département de la Gironde.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Savignac-de-Duras[1]
Landerrouat
(Gironde)
Les Lèves-et-Thoumeyragues
(Gironde)
Riocaud
(Gironde)
Esclottes Savignac-de-Duras Saint-Sernin
Duras

Toponymie[modifier | modifier le code]

À l'instar des dix autres communes portant ou comportant le nom de Savignac et toutes situées dans le Sud-Ouest de la France, le nom de la commune proviendrait de l'anthroponyme d'origine gallo-romane, Sabinius, suivi du suffixe locatif -acum, l'ensemble désignant le « domaine de Sabinius ».

En occitan, la commune porte le nom de Savinhac de Duràs.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'occupation du territoire communal est attestée dès l'âge de bronze comme en attestent quelques haches retrouvées sur le territoire. Un site gallo-romain et une villa[2] ont été retrouvés au lieu-dit les Gargots. Pendant la période mérovingienne, l'occupation s'est poursuivie.

Le 15 août 1944, quatre jeunes maquisards sont sauvagement torturés, assassinés puis pendus[3]. Tous les 15 août, une commémoration se déroule en leur mémoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 En cours Lino Dalla Santa   Cadre bancaire retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Les déchets[modifier | modifier le code]

Le tri sélectif des déchets est proposé sur la base de l'apport volontaire. La déchèterie est située sur la commune de Duras.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Savignacais[4].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 220 habitants[Note 1], en diminution de 1,35 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
716593560594594658614629612
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
600600557501524478445437461
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
422436395400378403395394352
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
328296242221217217248229219
2016 - - - - - - - -
220--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2006[9] en pourcentage.
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans et +
0,0 
8,8 
75 à 89
8,1 
11,2 
60 à 74
14,6 
28,0 
45 à 59
21,1 
16,8 
30 à 44
19,5 
16,0 
15 à 29
18,7 
19,2 
0 à 14
17,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Activité agricole[modifier | modifier le code]

Tourisme et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Maisons de vacances et chambres d'hôtes.
  • Centre équestre de Millepieds.
  • Randonnée.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Vincent, dédiée au patron des vignerons, saint Vincent de Saragosse, est un édifice roman du XIIIe siècle qui a beaucoup souffert des guerres de Religion au cours du XVIe siècle et fut restauré vers la fin du XVIIe siècle, époque dont date le clocher-mur à trois baies[10] ; sa dernière rénovation date de 1998.
  • Croix du XVIe siècle monolithe.
  • Lavoir de la Bretonne au cœur du village, hélas modernisé avec des piliers en béton.
  • Tumulus de la Motte.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Histoire de la région de Duras par Frédéric Vincent
  3. http://www.sudouest.fr/2010/08/11/le-massacre-du-15-aout-1944-158416-3683.php
  4. Nom des habitants de la commune sur le site Habitants.fr, consulté le 22 septembre 2015.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. INSEE
  10. Église Saint-Vincent sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 22 septembre 2015.