Sarraméa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarraméa
Image illustrative de l'article Sarraméa
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Nouvelle-Calédonie
Province Province Sud
Aire coutumière Xaracuu
Maire
Mandat
Alexandre Némébreux
2014-2020
Code postal 98880
Code commune 98828
Démographie
Population
municipale
584 hab. (2014)
Densité 5,5 hab./km2
Ethnie Kanak : 76,1 %
Européens : 9,6 %
Métis : 7,2 %
Wallisiens-Futuniens : 0,6 %
Ni-Vanuatu : 0,6 %
Indonésiens : 0,3 %
Tahitiens : 0,2 %
Autres : 4,9 %
Non déclarés : 0,5 %
Géographie
Coordonnées 21° 38′ 28″ Sud 165° 50′ 46″ Est / -21.6412, 165.845992
Altitude Min. 0 m – Max. 1 600 m
Superficie 106,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

Voir la carte administrative de Nouvelle-Calédonie (détail)
City locator 14.svg
Sarraméa

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

Voir la carte topographique de Nouvelle-Calédonie (détail)
City locator 14.svg
Sarraméa
Liens
Site web www.sarramea-decouverte.com

Sarraméa (Xûâ Chârâmèa) est une commune française de Nouvelle-Calédonie de la Province Sud, côté ouest, à environ 130 km au nord-ouest de Nouméa, à proximité de La Foa, Farino, Moindou et Bourail.

Avec la commune voisine de Farino, elle est l'une des deux seules municipalités de l'archipel néo-calédonien à n'avoir aucun accès à la mer. Elle regroupe les tribus de Sarraméa, Grand-Couli et Petit-Couli.

La commune fait partie de l'aire coutumière Xaracuu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au temps des premiers colons, Sarraméa était réputé pour ses plantations de café. Les colons « Feuillet » y cultivaient les précieuses cerises nécessaires à la production du célèbre café « Leroy » consommé, dit-on, par Winston Churchill en personne. Au fil du siècle, cette culture fut peu à peu abandonnée au profit de l’élevage et de l'agriculture.

Mais aujourd’hui encore, quelques irréductibles continuent malgré tout à cultiver ce café sur les pentes de Sarraméa. Regroupé au sein du G.I.E Heuke, ils perpétuent ainsi une tradition centenaire. Perchée sur les hauteurs, au beau milieu d’une luxuriante forêt tropicale, la commune de Sarraméa est devenue un haut lieu du tourisme, elle propose plusieurs randonnées à thème (à pied ou à cheval).

Géographie[modifier | modifier le code]

Sarraméa est une commune montagneuse située dans la Chaîne centrale sur la Grand Terre.

Située à 121 km au nord-ouest de Nouméa, c’est le village, le plus au cœur de la chaîne. La commune, enclavée, s'étend sur 106,4 km², situé à 570 mètres d'altitude, le village de Sarraméa a pour coordonnées géorgaphiques 21° 38' 37 Sud, 165° 50' 13 Est. Le point culminant de la commune est Table Unio qui atteint 1 600 mètres d'altitude.

Les communes limitrophes sont :

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1961 1967      
1967 1971      
1971 1977      
1977 1978      
1978 1989 Robert Kollen    
1989 2001 Patrick Holéro FLNKS-Palika  
2001 2008 Antoine Nemeubreux FLNKS-UNI-Palika puis sans étiquette  
2008 2014 Prisca Holéro FLNKS-Palika puis UC  
2014 en cours Alexandre Némébreux Calédonie ensemble  
Les données manquantes sont à compléter.

Pratique[modifier | modifier le code]

  • 44 31 34 : Mairie
  • 44 39 55 : Syndicat d'initiative
  • 41 69 11 : Tourisme (lafoatourisme.nc)
  • 46 99 50 : Parc des Grandes Fougères (grandes-fougeres.nc)
  • 44 87 50 : Gendarmerie (17), La Foa,
  • 35 48 15 : Pompiers (18), La Foa,
  • 44 32 14 : Centre médico-social, La Foa,

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1956 1963 1969 1976 1983 1989
255 307 331 357 483 400
1996 2004 2009 2014 - -
486 610 636 584 - -
(Source : Isee[1])

Tribus[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

  • marché, 4ème dimanche du mois,
  • festival des plantes tropicales, en février,
  • réunion des botanistes, en mars, pour la floraison de l'amborella trichopoda, la mère de toutes les fleurs.
  • raid de Dogny, en avril, course en pleine nature,
  • fête du café, en août,
  • foire aux anthuriums, 3ème dimanche de novembre,
  • grand marché de Noël, en décembre,
  • écotourisme,
  • agriculture, café, élevage, fleurs, plantes, anthurium, pêches, ferme laitière, verger d'Amieu, dégustation-vente, cagous apprivoisé,
    • café ː variété d'Arabica Laurana, surnommé Bourbon Pointu, d'exception[2],
  • randonnées, à pied, à cheval, en VTT, en quad,
  • restauration, table d'hôtes,
  • hébergement, camping, chambre d'hôtes,

À proximité[modifier | modifier le code]

  • Vallée de Kouaoua, tribu Méa-Mebara, village Kouaoua, mine Méa
  • ruines de Fonwhary, pénitencier agricole féminin, puis pension pour les filles de bagnards,
  • wharf, plage, mangrove, ferme de crevettes Sodacal

Repères nord-sud : RT1 Moindou-Bouloupari[modifier | modifier le code]

  • commune de Moindou (Mwâhruu)
    • plage de la Garde (Né Ara Meuxi), gîte Les Nautiles,
    • Kéré,
    • baie de Moindou, île Saint-Dié (Nü Yéyé),
    • RM2 : Moméa,
    • RM25 : Oua-Oué (Wawé), et vers Bourail,
    • RM9-RM7 : Katrikoin (Table-Unio), et vers Bourail,
    • Petit Moindou,
    • Ryawa, palmiers royaux,
    • RM6 : La Résidence, ancienne demeure coloniale, sentier des Gorges de Moindou, barrage,
    • RM3 : Téremba, ancien fort Téremba, musée et circuit commémoratif, le Banian, baie de Téremba,
    • presqu'île de Tanghi, plages, île Mara, île Corbeille (Cotogi),
    • baie de Ouarail,
  • commune de Farino (Udi Pwe)
    • VU et RP5 : Focola, Fonwhary (Fô Wari), Farino, Tendéa, Parc des Grandes Fougères, Plaine aux Truies, le Cœur de Farino,
  • commune de Sarraméa (Xûâ Chârâmèa)
    • RP5 : Petit Couli (Kwyri Amure), Grand Couli (Kuriaati), col d'Amieu (Ö Chönaxwéta, 425 m); transversale RP5 : Koh, Kouaoua, Canala, Thio,
    • Sarraméa (Chara Méa), La Cuve (Timi, trou Feuillet), plateau de Dogny (1010 m), cascade, sentier botanique, vers Ema (Amé),
  • commune de La Foa (Fo Xa)
    • Thia, marais d'Amboa, Apikwuanthaï,
    • La Foa, parc, passerelle suspendue Marguerite,
    • Nily, Méaré,
    • Les 4 routes, Pierrat (Pieta), auberge de Pierrat, Kouma, Ouipoin (Wi Pwê) (GR), Koindé (Xwi Déé), Réserve Botanique Spéciale du Pic Ningua, RP4 vers la côte est,
    • Naïna (Tôrô Méda), Naïna Parc,
    • vers Amboa, marais, Caillou, Presqu'île Lebris, île Lebris (Nai Nitaru),
    • déchetterie, Institut Agronomique Calédonien, La Petite Ferme, Pocquereux (randonnées),
    • aire de stationnement de Taïchen, La Foa Randonnées,
    • Forêt Noire, gîte,
    • Col du Bonhomme (Méé Xwaütobwé),
    • station Popidéry, vers la baie de Chambeyron,
    • aérodrome de Oua Tom, aéroclub, parachutisme,
    • presqu'île de Ouano, plages, wharf, Réserve Naturelle (dont îlots : N'Digoro, Kondoyo (Kâtiö)),
      • sentiers mangroves : Nipwinô (3,8 km, pointe nord, surf, deck), Nidöwé (4,6 km, palétuvier, oiseaux), Méégiwé (1,6 km, pic et table d'orientation),
    • vers l'intérieur : Oua Tom (Watom), Chez Georgette,
  • commune de Pouloupari (Berepwari)
    • Camp Brun,
    • vallée de l'Oua Nonda : Ouaménie,
    • vers Gilles, presqu'île de Bouraké, ruines pénitentiaires, baie de Perseval, îles : Puen, Ténia, Leprédour, Ducos, Hugon,
    • vers Ouitchambo, Pic d'Outchambo,
    • vers Nassirah, col de Nassirah, Réserve de faune et de flore du Mont Do, transversale vers Thio,
    • Bouloupari(s),
    • vers base de Perseval, Port-Ouenghi, marina,
    • vers Ouinané, Nétéa, Dent de Saint-Vincent (1441 m),
    • vallée de la Ouenghi, golf
    • Tomo, wharf, aire de loisirs,
    • vallée de la Tontouta,
  • commune de Païta
    • aéroport de La Tontouta

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]