Saint-Germain-de-Pasquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.
Saint-Germain-de-Pasquier
La mairie de Saint-Germain-de-Pasquier (la plus petite de France).
La mairie de Saint-Germain-de-Pasquier (la plus petite de France).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Bourgtheroulde-Infreville
Intercommunalité Communauté de communes Roumois Seine
Maire
Mandat
Laurence Laffille
2014-2020
Code postal 27370
Code commune 27545
Démographie
Population
municipale
138 hab. (2014)
Densité 69 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 47″ nord, 1° 00′ 02″ est
Altitude Min. 64 m – Max. 145 m
Superficie 1,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Pasquier

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Pasquier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Pasquier

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-de-Pasquier

Saint-Germain-de-Pasquier est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

La principale curiosité de ce petit village d'une centaine d'habitants est la mairie. D'une superficie d'environ 8 m2 (2,7 mètres sur 3), elle est en effet la plus petite mairie de France, inscrite au Livre Guinness des records[1],[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes de Saint-Germain-de-Pasquier sont La Harengère, Saint-Cyr-la-Campagne, Le Bec-Thomas, La Saussaye et Saint-Didier-des-Bois.

Communes limitrophes de Saint-Germain-de-Pasquier[3]
La Saussaye, Saint-Cyr-la-Campagne
Le Bec-Thomas Saint-Germain-de-Pasquier[3] Saint-Didier-des-Bois
La Harengère

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de Saint-Germain-de-Pasquier est de 199 hectares (1,99 km2) avec une altitude minimum de 64 mètres et un maximum de 145 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la vallée de l'Oison[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Paskier en 1191 [5], Sanctus Germanus de Pasquerio au XIIe siècle[6].

Pasquier, du bas-latin *pascuarium, « pâturage »[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vers 1080, les dîmes de Saint-Germain furent donnés à l’abbaye Notre-Dame du Bec. La famille de Tournebu qui possédait la seigneurie fut remplacée par les barons du Bec-Thomas qui conservèrent le village jusqu’à la Révolution.

La fontaine Sainte-Clotilde a été pendant longtemps un lieu de pèlerinage très fréquenté, notamment le 3 juin. On venait y invoquer la sainte pour guérir toutes sortes de maux, et pour donner des forces aux enfants que l'on plongeait dans l'eau très froide de la source. En 1851, afin de revaloriser son culte, l'église et la municipalité décident d'ériger au-dessus de la fontaine, à l’emplacement de l’ancien Prieuré Saint Germain Gaillard, une petite chapelle de 3 m de long pour 2,70 m de large[1].

Cette chapelle, désaffectée de tout exercice de culte, fit partie des biens de la commune à la suite de la loi de séparation des Églises et de l'État en 1905. Le 19 octobre 1910, le maire de Saint-Germain-de-Pasquier, décide donc d'utiliser le bâtiment en tant que mairie dont la commune était dépourvue, les réunions du conseil municipal se faisant jusqu'alors au domicile de l'édile. C'est ainsi que Saint-Germain-de-Pasquier peut aujourd'hui se vanter de posséder la plus petite mairie de France. Malgré sa petite taille, elle peut, grâce à un agencement judicieux, accueillir le conseil municipal dans sa totalité et la secrétaire de mairie, soit, au total, 12 personnes. Les jours de mariage, la famille des mariés est priée d'attendre sur le trottoir[1],[2].

Saint-Germain possède également une église d’origine romane du XIIe siècle, dont le mur ouest de la nef est construit en pans de bois et dont la charpente est en forme de coque de bateau retournée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Saint-Germain-de-Pasquier est rattachée à la Communauté de communes Roumois Seine.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
inconnue en cours
(au 30 avril 2014)
Laurence Laffille DVD Employée

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 138 habitants, en augmentation de 0,73 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
118 139 132 139 143 121 125 90 120
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
133 120 113 89 76 74 63 65 56
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
40 34 36 21 31 19 31 32 27
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
30 33 90 133 105 139 136 138 138
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « La mairie de Saint-Germain-de-Pasquier dans le Guinness », sur Paris Normandie (consulté le 15 janvier 2016)
  2. a et b « À Saint-Germain-de-Pasquier, la commune se gère dans 8 m² ! », sur Paris Normandie (consulté le 15 janvier 2016)
  3. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Oison (H5009000) ».
  5. a et b François de Beaurepaire - Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure - Page 176
  6. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, Page 1546
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :