Sage Francis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sage Francis
Description de cette image, également commentée ci-après

Sage Francis en 2007

Informations générales
Nom de naissance Paul Francis
Naissance (39 ans)
Miami, Floride, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, artiste de spoken word
Genre musical Hip-hop, rap hardcore, hip-hop underground, hip-hop alternatif[1]
Années actives Depuis 1996
Labels Strange Famous Records, anticon., Epitaph Records, ANTI-, Rhymesayers Records
Site officiel sagefrancis.net

Sage Francis, de son vrai nom Paul William Francis, né le à Miami, en Floride, est un rappeur et artiste de spoken word américain. Francis se lance dans l'écritures de paroles à huit ans, inspirées par Run DMC et Public Enemy. Selon artistdirect.com, Francis fuyait le domicile familial à 12 ans pour participer à des battles[2]. Francis compte au total cinq albums incluant Personal Journals (2002), A Healthy Distrust (2005), Human the Death Dance (2007), Li(f)e (2010), et Copper Gone (2014).

Biographie[modifier | modifier le code]

Sage Francis sur scène au Treefort Music Fest, en 2013.

Francis est né à Miami, en Floride, et passe la majeure partie de sa jeunesse à Providence, Rhode Island[1]. Il se lance dans le rap à 8 ans, et remporte plusieurs battles comme le Superbowl Battle à Boston en 1999, et le Scribble Jam à Cincinnati en 2000 et 2001 (ce dernier sous le nom de Xaul Zan)[1]. Après ses études au Dean College dans le Massachusetts, et à l'University of Rhode Island-Kingston, Francis se lance dans la composition musicale en solo[1].

Rappeur politique et végétarien, Francis lance la série Sick of en 2000 sur son label indépendant Strange Famous Records avec Still Sick...Urine Trouble, et poursuit avec Sick of Waiting Tables (2001), Sick of Waging War (2002), et Sickly Business (2004)[1]. Il publie son premier album, Personal Journals, au label anticon. le 16 avril 2002[1],[3], et signe en 2004 comme rappeur au label étiqueté rock Epitaph Records pour publier son deuxième album A Healthy Distrust le 8 février 2005[4] classé deux fois au magazine Billboard[5]. Deux ans plus tard, il collabore avec le trompettiste Mark Isham pour la bande-son du film Le Prix de la loyauté avec Edward Norton[1], film dans lequel il interprète la conscience du personnage principal. Deux titres termineront sur son troisième album, Human the Death Dance, publié le 8 mai 2007[1],[6] classé 98e du Billboard 200[7]. En octobre 2008, il publie une chanson protestataire intitulée Conspiracy to Riot[8].

Francis publie son premier album au label Anti, Li(F)e le 11 mai 2010[1],[9]. Il emprunte une autre direction musicale, est produit par Brian Deck (Modest Mouse, Red Red Meat) et fait participer les groupes Califone, Death Cab for Cutie (Chris Walla), Colexico, et Sparklehorse[1]. Il se classe 145e du Billboard 200[10]. Le 3 juin 2014, Francis revient avec un cinquième album, Copper Gone[11],[12] qui revient au hip-hop avec des beats de Buck 65 et Alias[1]. L'album est généralement bien accueilli par la presse spécialisée[13], se classe 180e du Billboard 200[14]. Il est même classé « album de l'année » par plusieurs critiques[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Personal Journals (Anticon.)
  • 2005 : A Healthy Distrust (Epitaph Records)
  • 2007 : Human the Death Dance (Epitaph Records)
  • 2010 : Li(f)e (Strange Famous Records)
  • 2014 : Copper Gone (Strange Famous Records)

EPs[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Bounce b/w Drop Bass (Non-Prophets) (Emerge Music)
  • 2000 : All Word, No Play (Non-Prophets) (Emerge Music)
  • 2001 : Makeshift Patriot (Strange Famous Records and HipHopSite Wax)
  • 2002 : Sage Frenchkiss (Strange Famous Records and Wheatabeat)
  • 2002 : Climb Trees (anticon.)
  • 2003 : Makeshift Patriot EP (anticon.)
  • 2004 : The Damage EP (Non-Prophets) (Lex Records)
  • 2001 : Slow Down Gandhi (Epitaph Records)
  • 2005 : Sea Lion (avec Will Oldham) (Epitaph Records)

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Dead Poet, Live Album (Strange Famous Records)
  • 2005 : Road Tested (2003-2005) (Strange Famous Records)

Album collaboratif[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Hope (au sein des Non-Prophets) (Lex Records)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Marisa Brown, « Sage Francis Biography », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  2. (en) « Sage Francis Biography », sur artistdirect (consulté le 19 octobre 2015).
  3. (en) Stanton Swihart, « Sage Francis - Personal Journals Overview », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  4. (en) John Bush, « Sage Francis - A Healthy Distrust Overview », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  5. (en) « Sage Francis - A Healthy Distrust Awards », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  6. (en) David Jeffries, « Sage Francis - Human the Death Dance Overview », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  7. (en) « Sage Francis - Human the Death Dance Awards », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  8. (en) « Sage Francis Records Free Song In Protest Of RNC Arrests », sur HipHopDX,‎ (consulté le 19 octobre 2015).
  9. (en) David Jeffries, « Sage Francis - Li(F)e Overview », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  10. (en) « Sage Francis - Li(f)e Awards », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  11. (en) David Jeffries, « Sage Francis - Copper Gone Overview », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  12. (en) « Sage Francis - Copper Gone », sur HipHopDX,‎ (consulté le 19 octobre 2015).
  13. (en) « Sage Francis - Copper Gone Reviews », sur Metacritic (consulté le 19 octobre 2015).
  14. (en) « Sage Francis - Copper Gone Awards », sur AllMusic (consulté le 19 octobre 2015).
  15. (en) « Sage Francis - Copper Gone », sur Album of the Year (consulté le 19 octobre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]