The Coup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Coup
Description de cette image, également commentée ci-après

The Coup, en concert en 2011.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground[1], hip-hop alternatif[1], rap hardcore[1], rap politique[1]
Années actives Depuis 1991
Labels Wild Pitch, EMI, Dogday, 75 Ark, Tommy Boy Entertainment, Warner Bros., Epitaph, ANTI-
Composition du groupe
Membres Boots Riley
Pam the Funkstress
Silk-E
B'nai Rebelfront
Hassan Hurd
J.J. Jungle
L.J. Holoman
Anciens membres E-Roc
T-K.A.S.H.
Latoya London

The Coup est un groupe de hip-hop américain, originaire d'Oakland, en Californie. Leur style musical est un amalgame de différents styles, dont le funk, le punk, le hip-hop, et la soul.

Biographie[modifier | modifier le code]

The Coup est formé au début des années 1990, et s'inspire particulièrement de la rhétorique black power du groupe de rap conscient Public Enemy et du rappeur KRS-One[1]. Le premier EP des Coup s'intitule The EP et toutes les chansons, à l'exception de Economics 101 sont incluses dans leur premier album Kill My Landlord, publié le [2] ; l'album atteint la 83e place des R&B Albums du classement Billboard[3]. En 1994, le groupe publie son deuxième album, Genocide & Juice[4] ; il atteint également les classements musicaux[5]. A.V. Club le décrit comme « un sens sophistiqué d'ironie rare dans toute forme de musique populaire, mais jamais entendu dans du hip-hop... l'un des chefs-d'œuvre les plus recherchés dans l'histoire du hip-hop[6]. » RapReviews le décrit comme un album funky, riche en mélodie, provoquant et charismatique[7].

Après quatre année d'inactivité en studio, et après avoir mis un terme avec leur label Wild Pitch[1], le groupe publie Steal This Album, très bien accueilli par la presse spécialisée[1],[8], le [9]. L'album contient le single Me and Jesus the Pimp in a ’79 Granada Last Night. Le magazine Dusted décrit Steal This Album comme « le meilleur album de hip-hop des années 1990[10]. »

En 2001, The Coup publie Party Music, également bien accueilli par la presse spécialisée. Cependant, en partie à cause de problèmes de distribution, les ventes de l'album sont moyennes. La couverture originale de l'album décrit les membres du groupe Pam the Funkstress et Riley devant les tours jumelles du World Trade Center détruites par une énorme explosion. La couverture est achevée en juin 2001 et l'album programmé pour mi-septembre[11]. Cependant, avec la couverture représentant par inadvertance les attentats qui surviendront en septembre, l'album est programmé pour le 6 novembre cette même année avec une couverture différente[1],[12]. L'attention médiatique de cette couverture est vive[1], et le contenu lyrique des chansons, en particulier 5 Million Ways to Kill a CEO fait polémique. Le contenu inclut You could throw a twenty in a vat of hot oil/When he jump in after it, watch him boil (« On peut en jeter une vingtaine dans une cuve d'huile bouillante/Quand il saute, regardez-le bouillir. ») La critique Michelle Malkin cite cette chanson des Coup comme « un exemple à vomir de l'anti-américanisme travesti en une expression intellectuelle[13]. » Néanmoins, elle certifie l'album de meilleur album de l'année[14].

Le 15 novembre 2005, Tarus Jackson (alias Terrance), devenu promoteur du groupe, est tué par balle lors d'un cambriolage dans sa résidence à Oakland[15]. Une autre tragédie survient le 2 décembre 2006 ; deux heures avant leur performance au House of Blues de San Diego, leur bus de tournée dévie de la route, dérape et s'enflamme[1],[16]. Tous les passagers ont réussi à s'extraire, malgré quelques blessés. Le groupe perd cependant tout ce qu'il possède incluant vêtements, ordinateurs, argent, cartes d'identité, clés de voiture et de maison, téléphones et tous les instruments sonores. Le groupe est forcé d'annuler le reste de leur tournée.

Ils publient leur album suivant, Pick a Bigger Weapon, le au label Epipath[1],[17] ; il atteint la 24e place des Top Heatseekers, et la 35e des Top Independent Albums[18]. Le sixième album des Coup, un album-concept intitulé Sorry to Bother You, est publié le [19], et bien accueilli par la presse spécialisée[20],[21]. Le premier single de l'album, The Magic Clap, est mis en ligne par le groupe sur Internet en 2012[22].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • Ant Banks - The Big Badass : Streets of Oakland
  • No More Prisons, Vol. 2 (compilation) : Drug Warz

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Mtume Salaam, « The Coup Biography », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  2. (en) Steve Huey, « Kill My Landlord Review », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  3. (en) « Kill My Landlord Awards », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  4. (en) Steve Huey, « Genocide & Juice Review », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  5. (en) « Genocide & Juice Awards », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  6. (en) « The Coup: Genocide & Juice · The A.V. Club », Avclub.com,‎ (consulté le 27 juillet 2014).
  7. (en) « The Coup :: Genocide & Juice :: Wild Pitch Records/EMI Records », Rapreviews.com,‎ (consulté le 27 janvier 2014)
  8. (en) « Steal This Album Awards », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  9. (en) Steve Huey, « Steal This Album Review », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  10. (en) Sam Hunt, « Buy This Album », Dusted Magazine,‎ (consulté le 28 septembre 2007).
  11. (en) « The Coup Cover Art », snopes.com (consulté le 2 mai 2012).
  12. (en) Steve Huey, « Party Music Review », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  13. (en) Michelle Malkin, « Stop giving America a bad rap », Jewish World Review,‎ (consulté le 28 septembre 2007).
  14. (en) Michelle Malkin, « Stop Giving America A Bad Rap - Philly.com », Articles.philly.com,‎ (consulté le 27 janvier 2014).
  15. (en) « Member of The Coup Killed in Robbery », Hiphopmusic.com,‎ (consulté le 28 septembre 2007).
  16. (en) « The Coup survives bus crash ; cancels tour dates! »,‎ (consulté le 28 septembre 2007).
  17. (en) Andy Kellman, « Pick a Bigger Weapon Review », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  18. (en) « Pick a Bigger Weapon Awards », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  19. (en) Andy Kellman, « Sorry to Bother You Review », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  20. (en) « The Coup », ANTI,‎ (consulté le 27 janvier 2014).
  21. (en) « Sorry to Bother You Awards », sur AllMusic (consulté le 7 août 2015).
  22. (en) Alex Hudson, « The Coup Return with Sorry to Bother You, Get Killer Mike, Das Racist to Guest »,‎ (consulté le 13 août 2012).