Safi Faye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faye.

Safi Faye

Naissance janvier 1943
Fad'jal, Drapeau de la France France (AOF)
Nationalité Drapeau : Sénégal sénégalaise
Profession Réalisatrice
Films notables Kaddu Beykat (Lettre paysanne), Goob Na Nu (La récolte est finie), Les âmes au soleil

Safi Faye, née en 1943 à Dakar, est une réalisatrice de documentaires sénégalaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle obtient un diplôme d'enseignante à l'école normale de Rufisque. Elle enseigne à Dakar quand elle rencontre en 1966 Jean Rouch, qui lui donne un rôle dans Petit à Petit (1969). Elle part ensuite pour Paris où elle poursuit des études d'ethnologie à l'EHESS. Elle réalise son premier court-métrage en 1972 : La Passante, suivi d'un documentaire sur les difficultés économiques au Sénégal, Kaddu Beykat (Lettre paysanne). Elle étudie le cinéma à l'École Louis-Lumière de 1972 à 1974. En 1976, elle soutient à l'EPHE un mémoire sur la religion des Sérères, dont elle fait partie[1].

Elle travaille pour la télévision entre 1979 et 1982. Après plusieurs documentaires sur le travail et la condition des femmes (Selbé, Tesito), elle réalise en 1996 son premier long-métrage de fiction, Mossane, histoire d'une adolescente qui refuse le mariage arrangé par ses parents. Le Festival international de films de femmes de Créteil lui consacre une rétrospective en 1998.

Célèbre pour ses documentaires, Safi Faye est aussi la première réalisatrice noire africaine. Elle a ouvert la voie à de nombreuses femmes comme Rose Bekale (Gabon), Aminata Ouedraogo (Burkina Faso), ou Yangba Léonie (Centrafrique)[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • La passante, court-métrage, 1972.
  • Kaddu Beykat (Lettre paysanne), long-métrage, 1975.
  • Fad’jal (Arrive Travaille), long-métrage, 1979.
  • Goob Na Nu (La récolte est finie), 1979.
  • Man Sa Yay (Moi, ta mère), 1979
  • Les âmes au soleil, 1981.
  • Selbé et tant d’autres, 1982.
  • Ambassades nourricières, 1984.
  • Tesito, 1989.
  • Mossane, 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Contribution à l'étude de la vie religieuse d'un village sérère (Fadial), Sénégal, École pratique des hautes études, section des Sciences religieuses, Paris, 1976 [1]
  2. « Africultures - Biographie de Safi Faye » (consulté le 28 mai 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]