Rover 25

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rover 25
Rover 25
Rover 25 phase I cinq portes

Marque Drapeau : Royaume-Uni Rover
Années de production 1999 - 2005
Phase 1 : 1999 - 2004
Phase 2 : 2004 - 2005
Classe Polyvalente
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Royaume-Uni Usine de Longbridge
Moteur et transmission
Énergie Essence ; Diesel
Moteur(s) Rover K-Series ; Rover L-Series (L4)
Position du moteur Transversal avant
Cylindrée 1 400 à 2 000 cm3
Puissance maximale 59 à 143 ch DIN (44 à 107 kW)
Couple maximal 90 à 240 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Automatique à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 020 kg
Vitesse maximale 204 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 14,5 à 7,5 s
Consommation mixte 8,1 à 5,1 L/100 km
Émission de CO2 194 à 150 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 3 et 5 portes
Suspensions Amortisseurs hydraulique
Direction A crémaillère assistée hydrauliquement
Freins Hydraulique à disque
Dimensions
Longueur 3 999 mm
Largeur 1 690 mm
Hauteur 1 420 mm
Empattement 2 510 mm
Sécurité
Note Euro NCAP 3/5 étoiles (2001)
Chronologie des modèles

La Rover 25 est une automobile de classe polyvalente fabriquée par l'ancien constructeur Rover de 1999 à 2005. Elle était destinée à remplacer la Rover 200 des années 1980 et 1990.

Historique[modifier | modifier le code]

On constate que le restylage de 2004 n'aura eu aucun effet sur les ventes, car elle était finalement dépassée, en termes de tenue de route et de motorisations. L'équipement n'avait quasiment pas pris de ride, à l'exception de l'absence totale de l'ESP. La Rover 25 devait être remplacée en 2002, mais faute de moyens, Rover préféra la restyler et lui attribuer de nouvelles motorisations. C'est ainsi que cette voiture aura eu une carrière de neuf ans.

En dépit de ce restylage réussi, les chiffres de production stagnent avec tendance à la baisse. Le restylage de la 25 n'aura quasiment aucun effet sur les ventes. La 25 est totalement dépassée par rapport à ses concurrentes, de même que ses tarifs, très proches de ceux de la C3 de Citroën de l'époque. À peine 200 euros séparent la Rover 25 de la C3. Si on la compare à la Clio de Renault le constat est même encore plus flagrant puisque la Clio est moins chère que la 25. En avril 2005, Rover est mis en faillite. En juillet, après la disparition de Rover, les ultimes employés viennent finir les Rover en cours de fabrication. C'est donc à la mi-juillet que l'ultime Rover 25 sort de chaîne ; il s'agit d'un modèle Pack.

À la suite de son rachat par un constructeur chinois, la Rover 25 est rebaptisé Roewe 250. En effet, le chinois ne pouvait pas utiliser le nom Rover car BMW a cédé les droits d'utilisation à Ford en 2006. Légèrement modernisé, son importation en Europe n'est pas encore prévue. En revanche la MG ZR, son dérivé, sera peut-être importé. Quant à la Rover 45, elle a été jugée dépassée et ne sera pas remise en production, essentiellement parce que sa base n'est autre que celle de la Honda Civic.

Phase 1[modifier | modifier le code]

Version restylée de la Rover 200, la 25 se caractérise par des doubles optiques à l'avant et par deux logotypes : « Rover » (à gauche sur le hayon) et « 25 » (à droite). Elle est lancée au mois de février 1999. Toujours disponible en carrosserie berline 3 ou 5 portes, elle a pour mission de maintenir les ventes de Rover, en chute libre depuis quelques années, et doit entrer en concurrence avec la Renault Clio ou la Peugeot 206 (deux stars du marché européen). Ce rajeunissement dans un premier temps bénéfique, ne dure pas. À partir de 2002, les ventes baissent de manière inquiétante. Rover, qui n'a plus les moyens financiers pour remplacer la 25, prend alors la décision de restyler pour la deuxième fois la 25.

Phase 2[modifier | modifier le code]

En 2004, Rover restyle intégralement la 25. À l'avant, les doubles optiques sont abandonnés pour des projecteurs plus lisses. À l'arrière, les feux sont toujours ceux de la 200 de 1996 mais le hayon intègre en son centre le logo « Rover 25 » avec un tout nouveau lettrage entièrement chromé. L'arrière diffère de l'ancienne 25 par un lissage complet de toute la face. Si les feux sont bien repris de la 200, le hayon ainsi que le pare-choc arrière sont bien nouveaux, et donnent un incontestable air de modernité à la 25, qui fête d'ailleurs ses six ans. L'équipement de série s'améliore : les deux airbags frontaux, la climatisation, les vitres électriques, la direction assistée font désormais partie de l'équipement de série, de même que le cuir dès le milieu de gamme. Disponible à partir de 11 250 euros, la 25 offre un plus grand équipement de série que ses concurrentes. Mais l'indisponibilité de l'ESP, très décrié sur la 25 mais surtout sur la Rover 45, trahit selon beaucoup l'ancienneté de la petite Rover.

Résumé de la 25[modifier | modifier le code]

  • Avril 1999 : lancement du modèle
  • Juin 2004 : lancement et commercialisation de la Phase II
  • Avril 2005 : arrêt définitif de la production.
Générations Production Dérivés de chez Rover / MG Modèles similaires
Rover 25 Phase I (04/1999 - 05/2004) MG ZR Phase I Ford Fiesta ; Renault Clio II ; Škoda Fabia ; Volkswagen Polo IV
Rover 25 Phase II (06/2004 - 04/2005) MG ZR Phase II Ford Fiesta ; Renault Clio III ; Škoda Fabia ; Volkswagen Polo IV

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Carrosseries[modifier | modifier le code]

Rover 25 Phase I 5 portes.

Trois portes

  • La version dites « 3 portes » possède deux portes latéral plus le hayon arrière.

Cinq portes

  • La version dites « 5 portes » possède quatre portes latéral plus le hayon arrière.

Modèles de base[modifier | modifier le code]

25 - 1.1 i ; 25 16v - 1.1 i ; 25 16v - 1.4 i ; 25 16v - 1.6 i ; 25 16v - 1.8 i ; 25 16v - 1.8 i VVC ; 25 - 2.0 TD

Version spécifiques[modifier | modifier le code]

Elle aura un dérivé sportif chez MG, la MG ZR. Elle est présentée en octobre 2001 et a été produite jusqu'en avril 2005 à Longbridge, là où se trouvait la seule usine MG Rover. Jusqu'en 2003, la MG ZR disposera des moteurs de la Rover 25. Après la gamme sera remaniée et la ZR aura droit à 2 moteurs de 105 et 160 ch. Après le rachat de MG en 2006, un an après avoir fait faillite, la production de la MG ZR a redémarré en aout 2008, pour une importation en Europe aux alentours de 2009.

Les séries spéciales[modifier | modifier le code]

Les séries spéciales[modifier | modifier le code]

La 25 vieillissant de plus en plus, Rover eut souvent recours aux séries limitées ou spéciales pour soutenir les ventes. C'est ainsi que Rover commercialisa deux séries spéciales :

  • Parkline (en mars 2004). Elle est basée sur la 25 avant restylage, c'est-à-dire avec les 2 phares ronds à l'avant. Elle ne possède pas de décorations spécifiques, juste des équipements habituellement en option pour 1 euro. Par exemple, les jantes alliages en 15 ou encore la peinture métallisée sont standard sur cette série spéciale, de même que l'intérieur cuir et l'autoradio avec le lecteur CD et ses commandes au volant. Son unique tarif était de 13 801 €.
  • Platinium Edition (en mars 2005) dont la particularité est la même que pour la série Parkline qu'elle remplace. Il s'agit de l'ultime série spéciale de Rover 25 avant la disparition de Rover en 2005.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Dimensions[modifier | modifier le code]

Rover 25 cinq portes.
Rover 25 trois portes Rover 25 cinq portes
Longueur 3 999 mm 3 999 mm
Largeur (sans rétroviseurs) 1 690 mm 1 690 mm
Hauteur 1 420 mm 1 420 mm
Empattement 2 510 mm 2 510 mm
Coffre
Rayon de braquage
Masse à vide 1 020 kg
PTAC
Réservoir 40 L 40 L

Motorisations[modifier | modifier le code]

Moteurs[modifier | modifier le code]

La 25 a eu plusieurs motorisations différentes de quatre cylindres lors de son lancement (six essence et un diesel). Elle en a eu en tout dix de disponible dont huit en essence et deux en diesel. Plus aucun ne sont disponibles car plus commercialisés. Tous les moteurs sont conformes aux normes anti-pollution Euro 2 à Euro 4.

  • Du côté des moteurs essence :
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne à injection de 1,1 litres faisant 44 et 55 kW (59 et 74 ch).
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne 16 soupapes à injection de 1,4 litres faisant 62 et 76 kW (83 et 103 ch).
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne 16 soupapes à injection de 1,6 litres faisant 81 kW (108 ch).
    • le Rover K-Series quatre cylindres en ligne 16 soupapes à injection de 1,8 litres faisant 86 et 107 kW (115 et 143 ch).
  • Du côté des moteurs diesel :
    • le Rover L-Series quatre cylindres en ligne à injection directe Common Rail de 2,0 litres avec turbocompresseur faisant 74 et 83 kW (100 et 111 ch).
Essence
Modèle Construction Moteur + Nom Cylindrée Performance Couple 0 à 100 km/h Vitesse maxi Consommation + CO2
25 - 1.1 i
(boîte manuelle 5)
1999 - 2001 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 100 cm3
(1,1 L)
44 kW (59 ch) à ... tr/min 90 Nm à ... tr/min 14,5 s 155 km/h 6,7 L/100 km
165 g/km
25 16v - 1.1 i
(boîte manuelle 5)
2001 - 04/2005 4 cylindres en ligne
Rover K-Series
1 100 cm3
(1,1 L)
55 kW (74 ch) 95 Nm 13,5 s 161 km/h 6,5 L/100 km
160 g/km
25 16v - 1.4 i
(boîte manuelle 5)
1999 - 04/2005 4 cylindres en ligne 16s
Rover K-Series
1 400 cm3
(1,4 L)
62 kW (83 ch) 110 Nm 11,8 s 169 km/h 6,8 L/100 km
164 g/km
25 16v - 1.4 i
(boîte manuelle 5)
1999 - 04/2005 4 cylindres en ligne 16s
Rover K-Series
1 400 cm3
(1,4 L)
76 kW (103 ch) 123 Nm 10,2 s 180 km/h 6,8 L/100 km
164 g/km
25 16v - 1.6 i
(boîte manuelle 5)
1999 - 04/2005 4 cylindres en ligne 16s
Rover K-Series
1 600 cm3
(1,6 L)
81 kW (108 ch) 138 Nm 9,5 s 185 km/h 6,8 L/100 km
164 g/km
25 16v - 1.6 i
(boîte manuelle 5)
2001 - 04/2005 4 cylindres en ligne 16s
Rover K-Series
1 600 cm3
(1,6 L)
81 kW (108 ch) 138 Nm 10,3 s 177 km/h 7,7 L/100 km
184 g/km
25 16v - 1.8 i
(boîte automatique 5)
1999 - 2002 4 cylindres en ligne 16s
Rover K-Series
1 800 cm3
(1,8 L)
86 kW (115 ch) 160 Nm 9,5 s 185 km/h 8,1 L/100 km
194 g/km
25 16v - 1.8 i VVC
(boîte manuelle 5)
1999 - 2002 4 cylindres en ligne 16s
Rover K-Series
1 800 cm3
(1,8 L)
107 kW (143 ch) 174 Nm 7,5 s 204 km/h 7,5 L/100 km
178 g/km
Diesel
Modèle Construction Moteur + Nom Cylindrée Performance Couple 0 à 100 km/h Vitesse maxi Consommation + CO2
25 - 2.0 TD
(boîte manuelle 5)
1999 - 04/2005 4 cylindres en ligne
Rover L-Series
2 000 cm3
(2,0 L)
74 kW (100 ch) à ... tr/min 240 Nm à ... tr/min 9,9 s 182 km/h 5,1 L/100 km
150 g/km
25 - 2.0 TD
(boîte manuelle 5)
2002 - 04/2005 4 cylindres en ligne
Rover L-Series
2 000 cm3
(2,0 L)
83 kW (111 ch) 240 Nm 9,1 s 185 km/h 5,5 L/100 km
150 g/km

Le moteur K Série de chez Rover est en positon transversale. Son alliage d'aluminium et de métal le rendent très léger : seulement 130 kilos avec la boite de vitesses, ce qui donne un poids puissance très intéressant pour une petite voiture. L'entier du moteur est tenu par dix vis de 16 pouces de longueur qui tiennent et rigidifient le moteur ; grâce à cela, le vilebrequin peut supporter une grande pression.

Défaut
Le moteur a une particularité, un peu à défaut ; c'est un moteur à chemise humide encore un des rares sur le marché, bien trop fragile et sujet à des chauffes motrices. La chemise humide est l'une des pièces les plus fragiles sur ce moteur, une fois le joint de culasse cassé et que le moteur est monté en température les chemises se déforment ou/et se raillent, créant un problème d'étanchéité dans le cylindre.

Boites de vitesses[modifier | modifier le code]

La Rover 25 sera équipé d'une boite du vitesse manuelle à cinq rapports ou automatique à cinq rapports également, nommée Stepspeed.

Caractéristique de la boite manuelle
Régime de ralentie Vitesse de croisière Vitesse maxi Régime maxi
Neutre - -
1ère - Au pas
2ème -
3ème -
4ème -
5ème -
Caractéristique de la boite automatique Stepspeed
Régime de ralentie Vitesse de croisière Vitesse maxi Régime maxi
Neutre - -
1ère - Au pas
2ème -
3ème -
4ème -
5ème -

Finitions[modifier | modifier le code]

Rover-25-front-mit-emblem.jpg

Les versions milieu et haut de gamme se nommaient Pack (qui recevait la climatisation de série) et Pack luxe (qui recevait en plus une sellerie cuir ainsi qu'une console centrale avec de la ronce de noyer).

Options et accessoires[modifier | modifier le code]

Crash-test[modifier | modifier le code]

La 25 souffrira de note aux crash test de l'EuroNCAP trop faible par rapport à d'autres de ses concurrentes, avec 3 étoiles, le résultat d'une évolution trop faible comparée à la 200 qu'elle remplace. Lors du crash-test ci-dessous, la 25 était équipée d'un airbag conducteur et passager ainsi que de ceintures avec limiteurs d'efforts. Voici le compte rendu de son crash-test :

Général

  • La rover 25 a été retestée, après quelques problèmes survenus lors du premier test latéral. Du fait de sa conception assez ancienne, la Rover 25 n'obtient pas un très bon score.

Choc frontal

  • La porte conducteur se plie en son milieu, laissant la structure instable. La tête du conducteur heurte le volant, la poitrine est très exposée aussi. Les genoux, les jambes et pieds sont aussi très exposés aux risques de blessure, bien que le plancher soit intact. La pression sur la poitrine du passager est aussi assez élevée.

Choc latéral

  • Le test, et donc son résultat est gêné par le fait que le mannequin n'est pas un humain. Malgré tout, le test est plutôt bon. La poitrine est heurtée par la porte, alors que l'abdomen est protégé par le siège. Le bassin a été épargné par un bloc de mousse.

Défaut de la 25[modifier | modifier le code]

Joint de culasse faible (simple couche) et centreurs en plastique, modification faite en 2002 tous les véhicules sortant d'usine en furent équipés et pour les autres un pack spécial fut mis en vente, le pack joint de culasse renforcée triple couche métallique centreur en métal. Petit frein à disque non ventilé de 262 m quelques coups de freinages agressifs suffisent pour les voiler légèrement et ressentir de petite vibration dans le volant et frein à tambour à l'arrière. L'anti-blocage système des roues n'a pas été modifié, c'est toujours le même modèle que la 214, 216, 218 de 1996 donc le freinage est un peu mou et peut surprendre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]