Rover SD1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’automobile
Cet article est une ébauche concernant l’automobile.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Rover SD1
Image illustrative de l'article Rover SD1
Rover SD1 Vitesse - Série 2

Marque Rover
Années de production 1976 - 1986
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres en ligne, 6 cylindres en ligne, V8
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée De 2000 à 3500 cm3 cm3
Puissance maximale De 101 à 193ch ch DIN
Transmission Arrière
Boîte de vitesses Manuelle 5 vitesses ou automatique 3 vitesses
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 5 portes
Dimensions
Longueur 4 700 mm
Largeur 1 770 mm
Hauteur 1 360 mm
Chronologie des modèles
Précédent Rover P6 Rover 800 Suivant

La Rover SD1 est un modèle d'automobile de tourisme de la compagnie British Leyland produit de 1976 à 1986. SD signifiait Specialist Division.

Élue voiture de l'année en 1977, ce véhicule très profilé esthétiquement (dont la ligne dessinée par David Bache était clairement inspirée de la Ferrari Daytona) était proposé à son lancement avec un V8 de 3 500 cm3, la Rover 3500, et plusieurs exécutions dont la luxueuse finition Vanden Plas.

La SD1 fut restylée en 1981, avec l'apparition des "Série 2". Ce restylage marqua l'adoption d'un tout nouveau tableau de bord plus lisible et complet (le bois refaisait également son apparition) et la carrosserie fut légèrement retouchée : nouvelles optiques, nouvelle calandre, nouveaux pare-chocs, spoiler, baguettes latérales à joncs chromés et nouvelles jantes alu (pour les versions Vanden Plas et Vitesse).

La SD1 était disponible en plusieurs motorisations :

  • un 4 cylindres 2 litres provenant de la Morris Ital et de la Princess développant ici 101ch
  • deux moteurs 6 cylindres en ligne d'origine Triumph de 2 300 cm3 et 2 600 cm3 développant respectivement 125 et 138 ch
  • un V8 de 3 500 cm3 d'origine Buick de 157 ch
  • un 4 cylindres diesel VM Motori de 2 400 cm3 afin de s'adapter à la crise pétrolière de 1974.

Enfin, le fleuron de la gamme était représenté par la "Vitesse", modèle sportif dont le V8 de 3 500 cm3 à allumage électronique développait environ 193 ch. Ce modèle a servi de base pour la version compétition qui a écumé les circuits partout en Europe durant les années 1980, avec notamment deux titres de champion de France de Supertourisme, en 1982 (René Metge), et 1986 (Jean-Louis Schlesser).

En 1986 toujours, le danois Kurt Thiim gagna le Deutsche Tourenwagen Masters avec la Rover Vitesse.

Rover 2600 S - Série 1
Rover 2600 S - Série 1
La Rover Vitesse de Kurt Thiim en 1986, pour son titre en DTM.