Roulette russe (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l'article sur la roulette russe, voir Roulette russe.
image illustrant un album
Cet article est une ébauche concernant un album.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Roulette russe
Album de Alain Bashung
Sortie
Genre Pop rock, Variété française
Format 33 tours
Label Philips (disque vinyle)
Barclay (disque compact)

Albums de Alain Bashung

Singles

  1. Je fume pour oublier que tu bois
    Sortie : 1979
  2. Gaby oh Gaby
    Sortie : 1980

Roulette russe est le deuxième album studio d'Alain Bashung, paru en mars 1979 chez Philips[1] et ressorti le dans une édition avec ajout et suppression par rapport à l'album original et dans lequel on retrouve le premier succès du chanteur : Gaby oh Gaby[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1979, Alain Bashung a 32 ans a déjà plus d'une dizaine d'années de carrière de chanteur et de musicien, mais le succès se fait attendre. Il a souvent présenté cet album comme étant celui de la dernière chance, après les échecs commerciaux de ses 45 tours et de son premier album Romans photos, en 1977, que le chanteur a quelque peu renié de sa discographie.[3]

L'ambiance de l'album est blues rock. L'ensemble est plutôt sombre, avec des titres personnels, comme Elsass Blues, évoquant l'enfance alsacienne du chanteur (« J'suis né tout seul près d'la frontière, celle qui vous faisait si peur hier »), avec la présence de notes d'humour décalé.

Parmi les titres les plus notable de l'album se trouvent Toujours sur la ligne blanche, Bijou Bijou et Je fume pour oublier que tu bois (premier extrait de l'album publié en single en 1979) qu'il reprendra pour ses concerts.

Liste des titres de l'album[modifier | modifier le code]

Version 1979[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Je fume pour oublier que tu bois Boris Bergman / Alain Bashung 4:16
2. Station service Boris Bergman / Alain Bashung 3:19
3. Elsass Blues Boris Bergman / Alain Bashung 3:19
4. Y'a un yéti Boris Bergman / Alain Bashung 2:36
5. Guru, tu es mon Führer de vivre Boris Bergman / Alain Bashung 3:08
6. Milliards de nuits dans le frigo Boris Bergman - Daniel Tardieu / Alain Bashung 2:47
7. Pas question que j'perde le feeling Boris Bergman - Daniel Tardieu / Alain Bashung 3:54
8. Bijou, bijou Boris Bergman - Daniel Tardieu / Alain Bashung 4:08
9. Les Petits Enfants Daniel Tardieu / Alain Bashung 1:12
10. Toujours sur la ligne blanche Boris Bergman / Alain Bashung 4:39
11. Squeezé Boris Bergman - Daniel Tardieu / Alain Bashung 3:29

Version 1980[modifier | modifier le code]

En 1980, sort une édition dite Nouveau couplage de Roulette russe où, sur la face 1 Je fume pour oublier que tu bois est précédé de Gaby, oh Gaby (Boris Bergman / Alain Bashung), et où disparaît Milliards de nuits dans le frigo, tandis que sur la face 2, Les Petits Enfants disparaît à son tour, et qu'après Squeezé, vient prendre place sur la dernière plage Ell's'fait rougir tout' seul (face B du 45 tours de Gaby), également signée Boris Bergman / Alain Bashung.

45 tours publiés[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Je fume pour oublier que tu bois / Bijou, bijou
  • 1980 : Gaby oh Gaby / Ell's'fait rougir toute seule (classement France : 2e)


Réception critique et publique[modifier | modifier le code]

Roulette russe connait un succès d'estime à l'époque de sa sortie, mais tout change l'année suivante avec la sortie du 45 tours Gaby oh Gaby, qui permet au chanteur de rencontrer son public. L'album sera alors réédité pour y inclure le tube. En 1982, l'album est certifié disque d'or avec plus de 100 000 exemplaires vendus[4].

Dans son ouvrage La discothèque parfaite de l'odyssée du rock, Gilles Verlant, sans pour autant inclure l'album dans sa liste d'albums essentiels, qualifie le doublé Roulette russe / Pizza de « triomphal »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.discogs.com/fr/Bashung-Roulette-Russe/release/4968422
  2. https://www.discogs.com/fr/Bashung-Roulette-Russe/release/866999
  3. Christophe Conte, « Alain Bashung – son parcours commenté par lui-même », sur Les Inrockuptibles,‎ (consulté le 27 avril 2016) : « J’ai volontairement fait disparaître cet album de mon intégrale, parce que j’estime qu’il ne me ressemble pas du tout. À l’origine, il devait s’intituler Maquettes et, avec le recul, il aurait vraiment mérité de rester dans les tiroirs. ».
  4. Infodisc/certifications
  5. Gilles Verlant, La discothèque parfaite de l'odyssée du rock, Hors Collection,‎ (ISBN 978-2-258-08007-2)